Le maintien se rapproche pour Mondeville

Football. Mondeville 2 – 1 Dinan, 22ème journée de CFA 2. Mondeville a confirmé sa belle dynamique du moment en dominant Dinan-Léhon, samedi soir à domicile. Rapidement menés, les Mondevillais ont logiquement pris les commandes en deuxième mi-temps avant de souffrir dans le dernier quart d'heure. Ils font un grand pas supplémentaire vers le maintien.


Voilà six matchs que Mondeville n'a plus perdu et cette jolie série (trois victoires et trois nuls) éloigne le risque de la relégation. Mondeville, toujours septième du classement à quatre points seulement du podium, a réalisé une excellente opération samedi dernier. Sa victoire difficile sur Dinan lui a offert neuf longueurs d'avance sur son adversaire du soir, premier relégable. Jamais les Mondevillais n'avaient disposé d'une avance aussi conséquente sur la zone rouge. À huit journées de la fin, et même si Jean-François Péron et son staff continuent de regarder en premier lieu vers le bas, le maintien se rapproche. « Je ne fais pas la fine bouche, confiait l'entraîneur mondevillais, peu disert, à l'issue de la rencontre. Je suis satisfait d'avoir neuf points de plus que Dinan. » Encore deux victoires et Mondeville aura quasiment son maintien en poche.


Cueillis à froid par un but sur coup-franc peu après l'entame du match, les Mondevillais ont d'abord peiné à réagir. La domination territoriale ne s'accompagnait pas de franches occasions, la faute à des pertes de balle trop nombreuses et à un jeu manquant de fluidité. Teddy Gaudiche était néanmoins tout près d'exploiter une mauvaise passe en retrait d'un défenseur pour son gardien. Il se saisissait du cuir mais se faisait brutalement sécher à l'entrée de la surface par le portier breton (14'). « Pour moi, il y a pénalty », indique Jean-François Péron, qui attendit d'être interrogé sur le sujet pour aborder la question. Cet épisode passé, Mondeville souffrait toujours pour entrer dans les vingt derniers mètres adverses. « Ils étaient nombreux dans l'axe, l'idée c'était d'animer les couloirs. On ne l'a pas fait assez. » Quelques lobs tentant d'exploiter la position avancée du gardien manquaient de justesse pour parvenir à leurs fins, même si Nicolas Suzanne faillit profiter d'une grossière faute de main (31').


« On ne se souviendra pas de la manière... »


La mainmise mondevillaise s'accentuait dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps et Teddy Gaudiche bénéficiait d'une remise d'Antoine Prével pour ouvrir la marque dans les six mètres dinannais après un coup-franc (1-1, 37'). Jonathan Fériaud, danger permanent sur coup de pied arrêté, contraignait le gardien adverse à sortir le grand jeu. Son coup-franc prenait la direction de la lucarne (42'). Mondeville restait dominateur à l'entame de la deuxième mi-temps. Nicolas Suzanne puis David Biaou se rapprochaient du 2-1 (50' et 54'). C'est pourtant l'avant-centre dinannais qui avait les meilleures opportunités mais mangeait la feuille de match (59' et 70'). Teddy Gaudiche, en pleine confiance, se montrait beaucoup plus efficace. Profitant de deux mauvaises interventions successives d'un gardien dinannais peu sûr, il réalisait le doublé d'une volée à l'entrée de la surface (2-1, 74'). Sixième but en six matchs pour le nouveau buteur de l'USONM.


Ce but changeait radicalement le visage des débats. Dinan se ruait à l'attaque, Mondeville était acculé et ne parvenait plus à conserver la balle. « On a paniqué dans le dernier quart d'heure, regrette Jean-François Péron. On n'a pas retrouvé notre sérénité des trois ou quatre derniers matchs. » Les Mondevillais ont néanmoins réussi à tenir le danger à distance respectable. Ils auraient même pu ajouter un troisième but par Maxime Legrand au bout du temps additionnel (96'). « On gagne en étant moyens mais on ne se souviendra pas de la manière en fin de saison. » Pour Mondeville, l'essentiel n'est pas dans le beau jeu mais dans l'efficacité. Elle est bien présente actuellement. Les Mondevillais tenteront de poursuivre sur cette voie samedi prochain contre le leader Saint-Malo.

   

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. À la créatrice du site Aline Chatel se sont joints Arnaud Hédouin (handball / football) et Pierre Salzmann (basket).

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr