Rugby. Le Stade Caennais enchaîne encore

27 novembre 2017 Ecrit par 
Hugo Lechesne file à l'essai pour donner l'avantage à Caen à la demi-heure de jeu.

Rugby. Caen 25 – 15 Houilles, 9ème journée de Fédérale 3. Comme il y a deux ans, et aux antipodes de la saison dernière, le Stade Caennais est en train de faire quelque chose de grand. En battant Houilles, quatrième à un point désormais, les Caennais ont confirmé toute la pertinence de leurs ambitions.

 

La lutte s’annonce passionnante ! Pas celle pour le maintien à laquelle on pouvait penser Caen cantonné au lancement de la saison, conséquence du sauvetage administratif sur lequel il restait, mais celle menant aux phases finales. Derrière un trio de tête qui semble difficile à bouger, la quête de la quatrième place apparaît particulièrement ouverte. Depuis sa défaite à Caen, Houilles a vu son avance fondre comme neige au soleil. Le Stade Caennais est cinquième à un point, Rueil et Armentières suivent à deux longueurs. Difficile de faire plus dense !

 

 

En décrochant dimanche sa sixième victoire de la saison, Caen a fait le nécessaire pour revenir sur les talons du club francilien. Et les Caennais l’ont fait avec la manière, s’il vous plaît. « On est passé d’une équipe qui pouvait faire un coup à une équipe capable de construire sa victoire », résume Alexandre Bouteille en référence à l’exploit réalisé contre Compiègne il y a quelques semaines. Menés en début de rencontre, puisque Houilles a fait la course en tête durant une bonne partie de la première demi-heure (0-5 puis 8-12 et 11-15), les Caennais ont d’abord su s’accrocher avant de prendre l’avantage par un essai du jeune ailier Hugo Lechesne, toujours aussi intenable (18-15, 31’).

 

Un match complet

 

Une fois devant, Caen n’a plus rien lâché. Quentin Jaumet et Benjamin Thorel ont assis la domination caennaise en se chargeant des essais, des transformations et des pénalités. « C’est une belle victoire contre une grosse équipe face à laquelle on n’avait jamais gagné, présente Alexandre Bouteille. On a passé un cap. On a fait un match complet, en étant bien en conquête et intelligent dans le jeu. J’ai eu peur au début parce que l’adversaire tenait bien le ballon, mais on a réussi à s’adapter. On a gagné en maturité dans le jeu. On a mis du combat pour les perturber. La défense a encore été très performante, mais on a été bons dans tous les secteurs. »

 

 

 

Caen a réussi à imposer sa patte sur la rencontre avec une intelligence tactique qui fait la fierté de son entraîneur. « La saison est encore longue », mais les Caennais admettent que, désormais, une non-qualification pour les playoffs constituerait une réelle déception. Pour atteindre ce qui est devenu un objectif au fil des matchs, « on n’a pas le droit à l’erreur chez nous », en particulier lors du prochain match à domicile devant Rueil. Entre temps, le Stade Caennais défiera le leader invaincu Courbevoie. Sans pression, et avec l’idée de faire tourner. « Les garçons sont crevés. » Il reste deux matchs avant de profiter d’une trêve bien méritée.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr