Louis Szczepski : « On reste à notre place »

08 novembre 2017 Ecrit par 

Le Stade Caennais a réalisé son plus gros carton du début de saison en étrillant Saint-Omer 55-7, dimanche dernier. Invaincu à domicile, Caen apparaît au sixième rang du classement de Fédérale 3 et a laissé derrière lui le souvenir d’une saison 2016-2017 catastrophique. Louis Szczepski, le demi de mêlée caennais, fait le point.

 

Louis, cette quatrième victoire contre Saint-Omer fait du bien…

Il fallait gagner ce match parce que même si on est mieux que la saison dernière en termes de victoires, une défaite nous aurait remis dans la zone rouge. Il fallait gagner pour passer le reste de la saison plutôt à l’abri, si on ne fait pas de bêtise. Ça devrait être plus calme. On va pouvoir jouer sereinement.

 

Le début de saison est très satisfaisant. On sent un nouveau souffle dans l’équipe, comment le vivez-vous de votre côté ?

On le sent aussi. Déjà, on est contents de se retrouver à l’entraînement. Après, cela se répercute sur le terrain. On arrive à bien se trouver, il y a un bon état d’esprit. Les victoires y contribuent aussi. Le recrutement a été bénéfique. Des bons mecs sont arrivés. Ils apportent de la bonne ambiance, du niveau et une bonne dynamique. On s’est remis à l’entraînement parce qu’on a vu que la saison dernière on n’avait pas été assez sérieux. Quand on ne bosse pas, ça ne paye pas. Quand on bosse, ça paye…

 

Le prochain match à Évreux sera-t-il capital ?

On sait que ça va être compliqué pour les quatre premières places (qualificatives pour les playoffs, ndlr) mais on a à cœur de bien finir au niveau de la Normandie et de battre les clubs normands. Après, ça restera un match comme un autre. On le jouera pour gagner.


Vous avez quand même une idée derrière la tête concernant le haut de tableau…

 

Avant Armentières (où Caen a été battu 33-15 le 29 octobre, ndlr), on y croyait. Après la défaite, on a vu que si on voulait faire un "truc" et arriver dans ces quatre premières places, il fallait faire un coup à l’extérieur. Pour le moment, on a réussi à gagner contre des équipes du bas de tableau à l’extérieur (Dunkerque et Couronne, ndlr), mais on n’arrive pas à le faire contre les équipes un peu plus grosses (défaites à Soissons, qui figure en bas de tableau, au Havre et à Armentières, ndlr). On reste à notre place et on verra. On ne s’enflamme pas. On joue match par match. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr