Julie Duval et les Bleues prêtes au combat

07 août 2017 Ecrit par  Karen Turpe
Photo ffr.fr

Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, nous sommes à deux jours de la 7ème édition de la Coupe du Monde féminine de rugby qui se joue cette année en Irlande et à laquelle une caennaise participera. Vous ne connaissez pas cet évènement ? Eh bien vous êtes tombé sur la bonne page ! Voici pour vous tout ce qu’il faut savoir sur cette compétition internationale.

 

La Coupe du monde de rugby féminin se dispute tous les 4 ans depuis 1991. Elle réunit 12 des meilleures nations du rugby mondial. A noter que seules 4 nations ont participé à toutes les éditions (Angleterre, Canada, Etats-Unis, France). Voici un récapitulatif des précédentes éditions.

 


1991 : la première édition de la Coupe du monde se déroule à Cardiff, au Pays de Galles.

Championnes :   États-Unis

 

1994 : la Coupe du monde de 1994 se déroule à Édimbourg, en Écosse. 

Championnes :   Angleterre

 

1998 : la Coupe du monde de 1998 est la première à être officiellement reconnue par la Fédération Internationale de rugby (IRB). Elle se joue à Amsterdam, aux Pays-Bas.

Championnes :   Nouvelle-Zélande

 

2002 : la Coupe du monde de 2002 se déroule à Barcelone, en Espagne.

Championnes :   Nouvelle-Zélande

 

2006 : La Coupe du monde de 2006 se tient à Edmonton, au Canada.

Championnes :   Nouvelle-Zélande

 

2010 : La Coupe du monde de 2010 est organisée à Londres, en Angleterre.

Championnes :   Nouvelle-Zélande

 

2014 : La Coupe du monde de 2014 se déroule à Paris, en France.

Championnes :   Angleterre

 

2017 : La Coupe du monde de 2017 se déroule à Dublin, Eire (phases de poules) et à Belfast, Irlande du Nord (demi-finales et finale).

 

 

Quatre podiums pour les Bleues…

 

Jetons maintenant un œil de plus près sur nos Bleues. L'équipe de France de rugby féminin n'a jamais fait mieux qu’une troisième place en Coupe du Monde. Troisième en 1991, 1994, 2002, 2006 et 2014, elle est tombée à la 4e place en 2010 après avoir sombré à la 8e en 1998.

La précédente édition en France en 2014 lui a été bénéfique, jouant notamment devant des stades de 20 000 spectateurs pour les phases finales et enregistrant des audiences TV record pour ce sport. Quatrièmes au classement mondial, les Bleues se présentent comme un des favoris de la compétition avec notamment la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Angleterre, l’Irlande mais aussi le Canada.

Malgré les résultats des Françaises ces dernières années (championnes des 6 Nations en 2014 et 2016), l’équipe de France n'a pas toujours été au mieux de sa forme ces temps-ci sur les terrains. Au printemps dernier, elle s'est laissé surprendre par l'Angleterre (défaite 13-26) puis par l'Irlande (10-13).

 

 

… à nouveau parmi les favoris

 

Les Bleues auront donc du pain sur la planche pour faire plus que bonne figure lors de cette 7ème édition. Elles jouent dans la poule C composée de l’Australie, du Japon et de l’Irlande. Autant dire qu’il faudra mettre à profit tout ce que les joueuses ont vu lors des nombreux stages de préparation. Le groupe est soudé et prêt à en découdre comme l’a déclaré la capitaine Gaëlle Mignot : « Contrairement au Japon, l'Irlande est une équipe que nous connaissons bien ; c'est peut-être le match que je redoute le moins. L'Irlande, chez elle, va avoir un énorme soutien derrière, mais ça veut dire aussi une grosse pression sur leurs épaules. Il ne tient qu'à nous de bien gérer le match, mais notre priorité est de remporter les deux premiers matchs. »

« Nous avons changé d'entraîneur en fin d'année et après avoir remporté les 6 Nations en 2016, le Tournoi de cette année a été plus difficile. Mais l'équipe est restée unie et toujours concentrée sur le même objectif. Nous travaillons avec ce groupe depuis au moins trois ans maintenant (11 joueuses étaient déjà là à la précédente Coupe du Monde, ndlr). Nous entrons dans la dernière ligne droite maintenant et on sent que la concentration et la motivation sont montées d'un cran. »

 

Première Coupe du Monde pour Julie Duval

 

La compétition commence donc ce mercredi 9 août. Vous pourrez suivre l’intégralité des matchs des françaises sur France 4. Les Bleues rencontreront le Japon en premier match, prise d’antenne à 20h35. Ami(e)s normand(e)s, on vous attend devant vos écrans car, et soyez-en fier, une caennaise de l’Ovalie fait partie du groupe France. Nous aurons le plaisir de retrouver notre Julie Duval au poste de pilier. Non retenue pour la Coupe du Monde 2014, alors qu’elle a honoré sa première convocation en 2012 et avait remporté le Tournoi des 6 Nations cette même année, elle va participer pour la première fois à cette grande compétition. Julie Duval, à l’Ovalie depuis 2005, sera notamment accompagnée de sa désormais ancienne coéquipière de club Annaëlle Deshayes, en partance pour Rouen.

L’Ovalie nous fera vivre la compétition sur place

Par ailleurs, quasiment toute l’équipe de l’Ovalie Caennaise se déplace en Irlande et vous fera vivre l’expérience de supporters sur Sport à Caen via un carnet de route.

Si vous voulez des informations complémentaires n’hésitez pas à visiter le site de la FFR ou le site de la compétition (rwcwomens.com). Nous avons plus qu’à souhaiter bonne chance aux Bleues !

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr