La fin de 20 ans en Top 8

03 avril 2017 Ecrit par  Karen Turpe

On l’a dit et répété, dimanche L’Ovalie Caennaise jouait son match le plus important de la saison, le match de la dernière chance où l’erreur n’est pas permise, le match de maintien en Top 8. La rencontre face à la lanterne rouge, Romagnat, chez elles, a malheureusement tournée en eau de boudin pour les caennaises. Les filles de Jean François Mouton et Gilles Rabier n’ont pas su tenir la pression d’un tel match.

 

Ce fut un week-end chargé en émotions. En effet, on connaît bien la solidarité des filles de L’Ovalie. La force de cette équipe se trouve dans son groupe avec le soutien et l’amitié que chacune porte pour sa copine, sa partenaire de jeu. Alors la veille du match, du dernier de la saison, la remise des maillots s’est faite en collectif, chaque joueuse passant le maillot à la suivante. Des mots forts, plein d’émotions et des larmes sont passés avec. Notamment pour les départs de Barbara Sineux, Ophélie Gincourt et Stéphanie Provost pour qui ce match est le dernier avec L’Ovalie. Le groupe est remonté à bloc pour cette rencontre retransmis sur Eurosport comme l’intégralité des matchs de Top 8.

 

Le coup d’envoi est caennais. De suite la pression est mise sur les Romagnatoises fortes du soutien de 900 spectateurs. L’ASM profite alors du long jeu au pied de son ouvreuse l’internationale Jessy Tremoulière pour se dégager. Et puis une pénalité est sifflée contre les normandes. La demie d’ouverture rate sa tentative de marquer trois premiers points. Quelques minutes plus tard, une deuxième chance se présente à elle. Le ballon passe en dessous de la transversale mais grâce à un rebond aléatoire et une montée rapide de la ligne, les Auvergnates marquent un premier essai transformé. Les Caennaises ne se démontent pas pour autant et remettent la pression dans le camp de l’ASM. Solveig De La Hougue, l’arrière des rouges, transforme une pénalité. Pendant près de 30 minutes L’Ovalie prend l’ascendant sur Romagnat qui fait le dos rond mais ne plie pas. Par la suite, les Caennaises bafouillent un peu leur jeu et se mettent toute seules en danger. Les Auvergnates en profitent pour ajouter deux essais dans leur besace. Le score à la mi-temps est de 17 à 3.

 

Après vingt ans en élite…

 

La deuxième mi-temps commence par une lourde pression des Romagnatoises. Mais l’éclat de génie de Solveig De La Hougue redonne espoir. Réalisant une interception de passe dans ses 10 mètres, l’arrière va chevaucher seule sur 40 mètres pour ensuite poursuivre au pied. Acculées dans leur camp, les Auvergnates essayent de se dégager au pied. C’est sans compter sur l’inépuisable Julie Duval qui contre le ballon et aplatit en terre promise. Le groupe se galvanise alors pour aller chercher un deuxième essai. Mais après celui-ci, les normandes se retrouvent dans leur camp, sous la pression au pied de Jessy Tremoulière. L’ASM, portée par son public, reprend la mainmise sur la gonfle. L’Ovalie défend bec et ongle mais retombe dans ses travers et joue à nouveau à l’envers, cafouillant son jeu. Les filles d’Annick Heyraud n’en demandent pas plus pour enfoncer le clou. Le score final est de 27 à 13.

 

Une lourde déception pour L’Ovalie Caennaise qui, après 20 ans au plus haut niveau, doit se résigner à descendre en Armelle Auclair. Les filles sont abattues et je ne vous cache pas qu’il m’a été difficile de taper cet article, encore meurtrie de nos erreurs. Mais il va falloir relever la tête. L’arrêt de la longue carrière de Stéphanie Provost marque la fin d’un chapitre mais pas de l’histoire. C’est à cette nouvelle génération de l’écrire, d’engendrer des victoires, de gagner un bouclier et de remonter en Top 8. La route sera longue, semée d’embûches mais c’est le défi que se lance le groupe car il n’est pas pensable de ne plus voir L’Ovalie Caennaise en élite.

 

Le championnat touche à sa fin. Les équipes en phase finale sont Lille, Saint-Orens, Montpellier et Toulouse. Il ne restera après qu’à jouer les tournois Seven puis se remobiliser pour un nouveau challenge.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr