Roller-hockey. Une minute fatale aux Conquérants

16 octobre 2017 Ecrit par 

Ambitieux, puisqu’ils ont affiché leur volonté de décrocher un titre cette saison, les Conquérants lançaient leur saison samedi soir à Garges. Et c’est un faux-départ qu’ils ont subi en région parisienne, puisqu’ils sont rentrés avec huit buts dans la musette (8-4).

 

Attendu dans le haut du panier de Ligue Élite, le RSH Caen a surpris bien malgré lui samedi soir à Garges. Son déplacement chez une des bonnes équipes référencées du championnat s’est soldé par une lourde défaite. Inattendu, surtout au vu de la première période menée par les Caennais. À la mi-temps, les visiteurs étaient devant grâce au but rapide d’Arthur Cauvin (5’) et au break réalisé six minutes plus tard par Enzo Renou (11’). Maxime Langlois avait seulement pu réduire la mise en power-play (19’). « À quatre contre quatre, on se crée énormément d’occasions en première mi-temps, souligne Antoine Rage. On est dans les systèmes qu’on attend, chaque ligne joue le jeu, c’est assez solide défensivement… Je suis plutôt positivement surpris de notre niveau de jeu. »

 

Le basculement s’est opéré en l’espace d’une minute au cœur du deuxième acte. Caen a encaissé trois buts coup sur coup à la 34ème minute. Antoine Rage raconte ces 51 secondes lourdes de conséquences. « Il y a eu un fait de jeu. On s’est retrouvé en infériorité numérique et il y a eu une faute qui aurait pu être sifflée contre Garges et qui ne l’a pas été. Notre banc s’est un peu emballé, si bien que les arbitres l’ont sanctionné. On s’est alors retrouvé à deux contre quatre. On a tenu assez longtemps, on a bien défendu, mais ils ont finalement trouvé la faille. Puis une deuxième fois à trois contre quatre. C’est ensuite nous qui nous sommes retrouvés en power-play, et sur l’engagement on s’est fait contrer bêtement. La messe était dite en une minute. C’était assez violent. » Martin Fiala par deux fois et Maxime Langlois ont concrétisé l’ultra-réalisme gargeois pendant ce court instant. « On n’était pas assez concentrés, peste Antoine Rage. Ce sont des fautes graves. »

 

« On se doit de battre Angers »

 

À un gros quart d’heure de la fin du match, Caen était mené 4-2. Rien de rédhibitoire, sauf que les Conquérants n’allaient pas parvenir à s’en remettre. Contraints de se découvrir, ils encaissaient deux nouveaux buts à la 37ème minute, par Martin Fiala et Forent Sorres (6-2). Damien Lafourcade cédait sa place dans la foulée à Léo Gricourt au but, mais il n’y avait plus rien à faire pour Caen. Et quand Enzo Renou, d’un doublé, comblait très légèrement l’écart, Maxime Langlois puis Karl Gabillet enfonçaient le clou (8-3, 46’). Le dernier but de Baptiste Bouchut juste avant la fin du match comptait pour du beurre. Le passage à vide de la 34ème minute aura été fatal pour Caen. « On n’a pas eu la mobilisation nécessaire à ce moment-là. C’est d’autant plus dommageable qu’à quatre contre quatre on était meilleurs qu’eux. On aurait pu avoir peur de ne pas être prêt physiquement et collectivement. Finalement, c’est mentalement qu’on n’était pas prêt. »

 

 

Paradoxalement rassuré sur le plan du jeu, y compris défensivement (Caen avait encaissé un seul but lors des 33 premières minutes), le RSHC veut chasser tout doute éventuel dès samedi soir contre Angers. Un nouveau match au sommet l’attendra, bien que les Angevins apparaissent moins dangereux que les années précédentes. La méfiance est de mise. « Quand on regarde le calendrier, on s’inquiète un peu, admet Antoine Rage. Il faut vraiment aller chercher des points ce week-end, sinon ça peut être compliqué de lancer la saison. On a un début de calendrier compliqué mais avec les ambitions qu’on a, il faut réussir à battre ces équipes au moins ponctuellement. Il faut qu’on fasse un match plein. On se doit de battre Angers à domicile. »

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr