Les Conquérants passent tout près

01 mai 2017 Ecrit par 

Roller-hockey. Caen 4 – 5 Garges (t.a.b.), quart de finale aller des playoffs. Le RSH Caen a raté le coche ce samedi soir contre Garges ! Son premier match des playoffs s’est soldé par une défaite quelque peu frustrante. Les Conquérants ont réalisé une prestation de qualité non récompensée. Il leur faut toujours gagner deux matchs pour se qualifier en demi-finale, mais désormais à l’extérieur…

 

C’est la magie des playoffs : quand ils commencent, les compteurs sont remis à zéro et tout redevient possible. Après une saison régulière mitigée, au léger goût d’inachevé malgré la qualification pour les phases finales, le RSHC abordait la réception de Garges avec la certitude que tout était possible. Les Caennais ont bien failli le confirmer face à ceux qui les avaient battus deux fois cette saison. Très proches au classement, les deux équipes le sont restées dans cette troisième confrontation puisqu’il a fallu les tirs au but pour les départager. Et à ce jeu-là, le Tchèque Adam Pribyl s’est révélé le plus fort en convertissant deux de ses tentatives, quand Kevin Chazalon a dû se contenter d’un seul but dans cet exercice. Garges est sorti vainqueur au bout de son cinquième tir, alors que son adversaire avait été le premier à prendre l’avantage. De quoi laisser des regrets…

 

renou garges 1617

 

Il y avait la place pour un RSHC à la hauteur de l’événement, samedi soir. Rapidement menés 0-1, puis 0-2, les Conquérants ont réduit le score avant la mi-temps par Enzo Renou, assisté de Gérôme Guérin. Ils ont ensuite égalisé au retour des vestiaires en power play. Enzo Renou s’est mué en passeur, et c’est Clément Belot qui a fait trembler les filets adverses. Garges n’a toutefois pas eu besoin de très longtemps, en supériorité numérique à son tour, pour reprendre l’avantage. Clément Belot, assisté de Julien Couraud, a toutefois ramené son équipe dans la foulée. 3-3 à l’issue du temps réglementaire, malgré une bonne fin de match caennaise, et 3-3 après les prolongations : il a fallu la séance des tirs au but, toujours plus simple pour les gardiens que pour les tireurs, pour départager tout ce beau monde. Face au grand Daniel Brabec, Caen n’a trouvé qu’une fois la faille. Cela aurait pu suffire si Adam Pribyl n’avait pas sauvé son équipe lors de son dernier tir.

 

belot garges 1617

 

La frustration n’en était que plus grande dans les rangs caennais. « On a fait des petites erreurs défensives en première mi-temps qu’on paye cash, commente Antoine Rage. On revient au mental et en étant bien en place collectivement, quand notre adversaire s’appuyait surtout sur ses individualités. On aurait dû aller chercher ce quatrième but. On peut être fiers de notre performance, il y a eu une progression. L’équipe a compris l’esprit playoffs. Ça reste de bon augure pour le deuxième match, où il faudra être plus efficace. » Caen se rendra à Garges samedi soir. En cas de victoire, la belle aura lieu dès le lendemain chez les Tigres. « Il faut y croire, martèle Antoine Rage. Si on gagne samedi, les compteurs seront remis à zéro et la dynamique sera en notre faveur. Je n’ai pas envie d’avoir quatre mois de vacances… »

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr