Hockey/glace. Bon départ pour le HC Caen

23 août 2017 Ecrit par 

Hockey/glace. Cergy 3 – 4 Caen, 1er match de préparation. Le Hockey Club de Caen a lancé sa série de matchs amicaux par une victoire plutôt probante sur la glace de Cergy-Pontoise, promu en D1. Encore privés de quatre joueurs étrangers, les Drakkars rejoueront dès vendredi contre Tours.

 

Après deux semaines de préparation, le Hockey Club de Caen avait droit hier soir à son premier match amical. Toujours attendu avec une certaine impatience, le rendez-vous s’est révélé dans l’ensemble concluant, à en croire Luc Chauvel. « Pour une première, c’est plutôt un match de bon augure, assure l’entraîneur caennais. J’ai vu pas mal de points positifs. » Beaucoup d’entre eux se sont concentrés au cours des deux premières périodes de jeu, bouclées sur le score de quatre buts à un en faveur des caennais. Alexander Ryabev s’était déjà fendu d’un doublé, accompagné par MacKenzie Keirstead et Gabriel O’Connor. Les Drakkars ont en revanche baissé la garde dans le troisième tiers. « C’était un peu plus brouillon. Avec la fatigue, il y avait également davantage de nervosité. » Cergy n’a toutefois jamais été en mesure de disputer la victoire aux Caennais. Les Jokers ont attendu les dernières secondes de jeu pour inscrire le troisième but.

 

Ce premier match a déjà livré quelques enseignements que Luc Chauvel espère revoir à l’avenir. « Des joueurs se distinguent déjà. » Alexander Ryabev et MacKenzie Keirstead, fraîchement arrivés tous les deux, ont marqué dès leur premier match sous le blason caennais. Les deux ont démontré par ailleurs les aptitudes que Luc Chauvel attendait d’eux. « Les nouveaux sont tout de suite dans le poule. Alexander, après une année blanche, manque juste de rythme. Sur la glace comme dans le vestiaire, il va augmenter le niveau d’exigence de l’équipe. Il est là pour se relancer. MacKenzie, je suis vraiment satisfait de ce qu’il montre également. Il est capable de se projeter vers l’avant tout en ayant de solides fondamentaux défensifs. C’est un joueur complet. Il a bien drivé les jeunes hier. » Rémi Colotti, l’une des rares recrues françaises de l’été, est également dans le bon ton. « Il va être le guerrier dont on aura besoin. C’est un garçon qui a du chien et qui apporte aussi sa touche technique. Il s’installe comme le leader français du vestiaire. »

 

Trois arrivées dans les jours à venir

 

Conclusion toute provisoire ? « J’ai vu les joueurs et l’état d’esprit que je voulais », assure Luc Chauvel. Un constat qui se répercute également chez les anciens. « Les garçons qui ont resigné ont envie d’effacer la saison dernière et d’apporter plus. » Dans ce contexte, la concurrence se trouve accrue. « Tout le monde essaye d’élever son niveau de jeu, parce que les places vont être chères », prévient le coach caennais. Le message concerne en particulier les plus jeunes, pleinement intégrés au nouveau projet local, mais invités à ne pas rater le train qui entre en gare. « Je ne suis pas là pour couper des têtes, rassure Luc Chauvel. Mais ceux qui sont arrivés avec un peu de surpoids voient la marche qui reste à passer. Les joueurs professionnels, qui s’entraînent fort l’été et gardent cette dynamique depuis la reprise, montrent la direction à prendre. Les jeunes doivent être cohérents entre leur discours et leurs actes. Mais ils ont répondu présents hier. Les petits messages passent au fur et à mesure… »

 

Caen aura besoin de tout le monde pour atteindre ses objectifs. Officiellement, les Drakkars visent les playoffs. En interne, le discours se veut plus ambitieux. « On n’aura peur de personne cette année, assure Luc Chauvel. Mais au regard de la onzième place obtenue la saison dernière, on ne va pas aller plus vite que la musique. Il faut rester raisonnable, d’autant que le niveau de la D1 va encore augmenter. Les équipes se sont renforcées, y compris celles qui ont terminé près de nous la saison dernière comme Nantes et Dunkerque. On va rester humble tout en cultivant en interne cette ambition d’aller le plus loin possible. Le groupe est ambitieux par lui-même. » Caen aspire à plus de régularité et de stabilité que les saisons précédentes, ce que le profil plus expérimenté de ses recrues semble favoriser. En attendant, les matchs amicaux posent les premières bases. Le deuxième opposera les Normands à Tours, vendredi (18h00) à la patinoire Caen-la-Mer. Scott Brannon et Kevin Undershute seront arrivés la veille du Canada, où ils ont pu récupérer leur visa de travail. Steven Kuhn arrivera lundi en provenance du championnat australien. Suivra ensuite Wehebe Darge, qui aussi en Australie, mais dont l’équipe s’est qualifiée pour les playoffs. 

Parrain Rubrique - HCC

filleencuisinesept15    

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr