André Menard : « On attend des résultats rapidement »

15 août 2017 Ecrit par 

Le Hockey Club de Caen a repris l'entraînement en douceur la semaine dernière, avant d'entrer plus sérieusement dans le vif du sujet. André Menard, qui rempile pour une troisième saison chez les Drakkars, affichent sa volonté et sa haute ambition.

 

Les vacances ont de nouveau semblé bien remplies !

En fait, c'était un peu plus calme que d'habitude. J'ai vu ma famille en Grèce et j'ai étudié aux Etats-Unis pour un examen de finance. Je l'ai raté de très peu. J'avais passé trois mois dessus... J'ai donc décidé de me relancer dans autre chose, toujours en finance. C'était bien de profiter de ma famille, de mes potes et de ma copine, mais aussi de bien préparer la saison. L'année dernière, j'avais bossé tout l'été à New York. C'était compliqué d'arriver ici en pleine forme et je m'étais blessé pendant le camp d'entraînement. Là, je me sens beaucoup mieux qu'il y a un an. C'est positif. J'espère que ça va continuer et que je pourrai mieux lancer ma saison individuellement pour aider l'équipe.

 

Comment se passe cette reprise, un moment toujours spécial dans une saison ?

C'est vrai que c'est un moment particulier. On a commencé lundi assez tranquillement avec un entraînement par jour et du hors glace léger le matin. C'est toujours bien de reprendre les bases doucement. On va attaquer plus fort cette semaine.

 

Comment se présente la préparation ?

On va voir cette semaine, mais je pense que ce sera similaire aux autres années. De la même manière, les étrangers vont arriver au fur et à mesure de la préparation. Pour l'instant, nous n'avons pas tout le monde. On ne peut jamais prévenir des problèmes de visa, etc. On va continuer de travailler sans eux, et quand ils seront là, on sera prêts.

 

Cette saison marque-t-elle le départ d'un nouveau cycle ?

On a beaucoup appris de la saison dernière, et on souhaite faire les choses différemment. Le changement d'effectif est moins extrême qu'il y a deux ans. On sent que c'est une nouvelle page qui s'ouvre. On veut bien la commencer.

 

« Il n'y aura pas énormément de surprises cette année »

 

Vous sortez d'une saison compliquée. L'idée est passer rapidement à autre chose ?

Oui, on va regarder devant nous et ne pas ressasser la saison passée. C'est sûr que nous n'avons pas atteint les objectifs recherchés en début de saison. Les dirigeants, avec Luc (Chauvel) et certains joueurs, ont construit un effectif qui peut vraiment bien tourner ensemble. On va avoir des objectifs fixes, et il n'y a pas de raison qu'on n'arrive pas à les atteindre.

 

Tu as rempilé pour une année de plus. C'est si difficile d'arrêter le hockey ?

Oh, oui ! J'ai surtout un grand coup de cœur pour cette ville, pour le club, pour Luc et les joueurs. Je n'arrive pas à arrêter. J'arrive le matin et j'ai toujours la même envie de jouer. Pour moi, il n'était pas question d'arrêter. Je me suis peut-être posé la question dans les moments difficiles la saison dernière, mais je ne voulais pas arrêter là-dessus. Je voulais repartir sur de meilleures bases.

 

Connais-tu les recrues étrangères ?

Personnellement, non. Gabriel (O'Connor), Kevin (Undershute) et Igor (Zubov) ont joué avec tous les joueurs étrangers qui ont signé. Ils connaissent leur état d'esprit et leur façon de travailler. Je pense qu'il n'y aura donc pas énormément de surprises cette année.

 

Il y a plus d'étrangers cette saison, un peu plus d'expérience aussi, cela signifie-t-il qu'on attendra des résultats rapides ?

Quand on regarde l'équipe, on ne voit pas forcément des français et des étrangers différemment. On veut que tout le monde soit à l'équilibre. C'est vrai qu'on a toujours tendance à "pousser" davantage sur les étrangers, mais ça reste un groupe solide. On attend des choses de tout le monde, du plus jeune au numéro 1 étranger. Le but est de construire une équipe ensemble et de bien se sentir dans le vestiaire. Après, ça viendra au fur et à mesure sur la glace. Mais c'est vrai que, cette année, on attend des résultats directement.

 

La notion de cohésion est d'autant plus importante cette saison ?

On va voir comment ça prend. Tout le monde n'est pas là donc on ne peut pas vraiment se faire d'idée sur le sujet. Mais dans la mesure où presque tout le monde parmi les recrues connaît au moins une personne dans l'équipe, c'est plus facile à intégrer. Je pense que ça va prendre assez rapidement.

 

« Gagner le championnat »

 

Le club a affiché sa volonté de retrouver la Ligue Magnus sous les cinq ans. Que t'inspire cette ambition ?

J'ai dit à Luc que c'était très bien d'avoir un objectif sous cinq ans, mais pour les étrangers, les gars qui ont repris avec nous, notre ambition c'est cette saison. Tu veux toujours aller le plus loin possible. On va tout faire pour gagner cette année. On verra comment ça se passera durant la saison, mais l'objectif de base sera de gagner le championnat.

 

Après avoir terminé onzième, ça semble très ambitieux...

Bien sûr, mais il faut avoir des objectifs. Même si ça semble loin, on va faire en sorte d'atteindre ça. On a fait des changements qui, je pense, vont nous apporter énormément. Le championnat est de plus en plus compétitif, mais en tant que sportifs, on vise toujours le plus haut possible.

 

Ton rôle dans le vestiaire sera encore de faire le lien entre les français et les étrangers ?

Je suis arrivé un peu dans ce rôle-là parce que je peux facilement discuter avec les deux côtés du vestiaire. Ça va être différent cette saison étant donné que la plupart des joueurs étrangers ne parleront pas français. Ce sera aux français de faire l'effort de parler anglais, et aux étrangers de parler un peu plus en français. Ce sera un bon défi pour nos jeunes pas très à l'aise en anglais (sourire). Les joueurs expérimentés tenteront d'apporter davantage aux jeunes que l'année dernière pour les booster.

Parrain Rubrique - HCC

filleencuisinesept15    

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr