Théophile Miquelot : « Pas la couleur qu’on voulait, mais… »

19 avril 2017 Ecrit par 

L’équipe réserve du Hockey Club de Caen alignée le week-end dernier lors du carré final de Division 3 proposait un beau mixage en forme de beau pari : faire cohabiter dans un même effectif anciens joueurs professionnels et jeunes joueurs aspirant à le devenir. Théophile Miquelot, ancien international U16 et U18, est de ces réservistes qui frappent à la porte de la D1.

 

Théophile, présente-nous cette équipe réserve où cohabitent anciens et plus jeunes.

Cette équipe, ce sont des jeunes à l’entrée de la D1 mais qui n’y ont pas encore beaucoup de temps de jeu, accompagnés de plus vieux issus du club ayant une bonne carrière derrière eux. Il y a notamment Olivier Vandecandelaere où Roch Chevalier (les deux vont sur leurs 38 ans, ndlr), qui a joué en équipe de France. Ils ont de l’expérience à nous apporter. Le coach (Martial Janil, ndlr) a essayé de mixer tout cela pour constituer un groupe soudé. Il a donné des responsabilités à l’ensemble des joueurs. Au départ, les plus jeunes étaient assez timides avec les plus âgés. Mais à la fin, on formait une vraie équipe, sans distinction d’âge.

 

Comment avez-vous fonctionné cette saison ?

L’équipe s’entraînait trois heures par semaines, avec deux séances ensemble. En parallèle, cinq-six jeunes s’entraînaient avec la D1 le matin. Il s’agit de Mathis Gente, Quentin Labonowicz, Thomas Dubourg, Alexander Ferey, Joshua Davenel et moi. On a entre 18 et 20 ans.

 

Votre saison régulière ne laissait pas forcément présager ce parcours en playoffs, puisque vous avez terminé troisièmes de votre poule…

On est resté invaincus jusqu’à la trêve de Noël. Ensuite, on a concédé trois-quatre défaites de suite qui nous ont relégués à la troisième place. Cela ne nous plaçait pas forcément favoris, en effet. En huitième de finale des playoffs, on a fait un bon match à Brest (victoire 4-6), ce qui nous a permis de nous qualifier malgré le nul 4-4 au retour. En quart de finale, on a aussi pris de l’avance au match aller contre Orléans (7-1). On s’est qualifié malgré nous défaite au retour (9-5). C’est ainsi qu’on s’est retrouvé dans le carré final.

 

Ce carré final, c’était un objectif pour vous ?

Le club ne nous avait pas fixé d’objectif mais tout le monde voulait y aller dans l’équipe, surtout avec la possibilité de le jouer chez nous ! Ça a été une très bonne expérience, même si le dernier match a été un peu compliqué physiquement. En championnat, il y a quelques bonnes équipes, mais le niveau est quand même plus faible. Là, toutes les équipes étaient proches. Le public est venu nombreux et c’était un public de passionnés. L’ambiance était spéciale. Les plus jeunes n’ont pas l’habitude de jouer devant autant de monde.

 

Finalement, le tournoi s’est joué dès votre première défaite en prolongation contre Châlons-en-Champagne. Elle vous laisse des regrets ?

On n’avait plus notre destin entre nos mains dès ce premier match. On a eu des occasions qu’on n’a pas réussi à convertir. Ça se joue là. On ramène le bronze, on est quand même contents de ne pas repartir son rien. Ce n’était pas la couleur qu’on voulait, mais on jouait surtout pour le prestige sachant qu’on ne pouvait pas monter.

 

Tu fais partie des jeunes joueurs de cette équipe. L’objectif de la saison prochaine, c’est jouer en D1 ?

Je vais faire une bonne préparation physique cet été pour être prêt le 7 août et gagner ma place sur le troisième ou le quatrième bloc en D1. Cette année, j’ai joué deux ou trois matchs complets. J’ai marqué contre Brest en Coupe de France. Le reste du temps, j’étais sur le banc. La D3 m’a permis d’avoir du temps de jeu et de garder le rythme.

 

Le HCC est un club formateur, c’est un vrai plus pour vous ?

On a la chance d’avoir un club qui fait confiance aux jeunes. D’autres clubs vont chercher des étrangers très jeunes. Pour nous, il y a un peu plus de facilité à accéder en équipe première. 

Parrain Rubrique - HCC

filleencuisinesept15    

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr