L'effectif des Drakkars prend forme

14 avril 2017 Ecrit par 

Le temps des vaches maigres, c’est fini ! Le Hockey Club de Caen est bien décidé à enrayer la spirale négative qui l’enserre depuis quelques années. Avant d’évoquer le projet quinquennal établi, arrêtons-nous sur la construction de l’effectif 2017-2018.

 

Le point sur… l’effectif

Contrairement à l’année dernière, et même aux intersaisons précédentes en règle générale, les Drakkars font la part belle à la stabilité.« Il y a un an, à la même époque, j'avais cinq joueurs », en sourit Luc Chauvel. Outre les signatures bientôt annoncées (voir ci-dessous), l'entraîneur caennais a gagné énormément de temps en prolongeant de nombreux contrats. Kevin Undershute, André Menard, Gabriel O'Connor et Igor Zubov ont resigné, pour ce qui concerne les étrangers. Du côté des jeunes, Caen pourra de nouveau compter sur Alexandre Palis, Thibault Colombin, Joshua Davenel, Thomas Dubourg et Mathis Gente. Même si ce n'est pas encore fait, Yoann Robert devrait rester également.« On trouvera une solution avec ses études », précise Luc Chauvel.

 

Pour d'autres, l'incertitude est plus forte. C'est le cas de Martin Ropert, Matias Simontaival et Niko Suoraniemi. Le premier« regarde ailleurs », en pensant à ses études. Le deuxième accorde également la priorité à ses études, après les avoir mises entre parenthèses l'année dernière.« On lui avait proposé une prolongation mais il ne savait pas s'il était libre en début de saison. »Quant au troisième,« c'est plus compliqué vis-à-vis de sa vie personnelle ». Marié à une femme bulgare, papa dans quelques mois, il a pas mal de paramètres à intégrer.

 

 

Le point sur… les départs

Les départs, on les connaît puisqu'ils ont été annoncés très tôt une fois le championnat achevé. Quentin Kello, au club depuis quatre ans mais dont les deux saisons comme titulaire n'avaient pas suffisamment convaincu, n'a pas été conservé. Idem pour David Minarik, Matthieu Joerger et Michael Buonincontri, pourtant meilleur buteur de D1 la saison passée.« C'est une décision mutuelle,nous indiquait le Canadien il y a quelques semaines.On avait des points de vue différents sur certaines choses. Je voulais aller dans une équipe ayant des ambitions immédiates. Avec Tours, nous voulons gagner la ligue (la D1, ndlr) d'ici deux ans. » « À Caen, nous avons connu une saison difficile, puisque nous n'avons pas atteint notre objectif, mais individuellement j'ai réussi à me faire un nom dans ce championnat. Les statistiques personnelles dans un sport d'équipe ne sont pas très importantes, mais je réalise que j'ai accompli quelque chose de difficile dans un championnat de D1 qui est très bon. »Michael Buonincontri n'aura donc passé qu'un an à Caen, comme Karl Léveillé avant lui.

 

 

Le point sur… les arrivées

Ces deux dernières années, Luc Chauvel avait opté pour un profil de pur buteur, terminant chaque fois avec l'attaquant le plus prolifique de D1. L'entraîneur caennais a changé son fusil d'épaule cette année pour favoriser un meilleur équilibre. Deux attaquants canadiens se sont engagés et seront annoncés dans les jours à venir. Ils connaissent quelques joueurs de l'effectif actuel, ce qui facilitera leur intégration.« Le profil, ce sont des joueurs d’impact, des joueurs complets, capables de se sacrifier pour l’équipe. Ce sont des garçons altruistes, là pour gagner. Je voulais aussi mettre plus de maturité. » Pour la première fois en cinq ans, Luc Chauvel n’a pas vu son enveloppe salariale diminuer. Ce n’est pas mirifique, mais c’est un début ! Ces signatures sont le deuxième étage de la fusée. « Le premier étage, ce sont les resignatures. Le troisième étage dépend de ceux du dessus. »

 

L’entraîneur caennais continue de « prospecter » autour de deux défenseurs et d’un attaquant. Il y aura au moins un étranger supplémentaire. Quant au poste de gardien de but numéro 1, devant le duo Mathis Gente et Grégoire Blanc qui se disputera le rôle de doublure, il est trouvé. Il n’a pas été encore communiqué. Enfin, l’effectif du Hockey Club de Caen sera de nouveau complété par de jeunes rouennais. « Ils devront apporter un plus, prévient Luc Chauvel. Ça a été un peu compliqué la saison dernière dans le fonctionnement. Mon équipe sera à 90 % à Caen cette saison. » Champion de France U20 le mois dernier, Rouen a de la qualité à revendre, ou à prêter ! 

Parrain Rubrique - HCC

filleencuisinesept15    

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr