André Menard : « Une année de transition »

16 mars 2017 Ecrit par 

Deux ans après sa descente de Ligue Magnus, le Hockey Club de Caen a touché un nouveau point bas en ne se qualifiant pas pour les playoffs à l’issue de la saison régulière. Onzième du classement final, il a vécu une année de transition. C’est en tout cas ce qu’en pense son capitaine André Menard.

 

André, quel regard portes-tu sur cette onzième place finale ?

On ne méritait pas de finir à cette position mais on a manqué d’efficacité. On a beaucoup de potentiel d’un côté, mais trop peu de régularité de l’autre côté. Et quand on accumule deux, trois défaites, ce n’est plus la même confiance derrière. On a perdu sept matchs d’un but. Si on avait gagné ceux du début de saison, ça se serait passé différemment. Le problème, c’est qu’on a fait les mêmes erreurs toute la saison. On n’a pas appris de nos erreurs. On a manqué d’expérience, il ne faut pas oublier que beaucoup de gars découvraient la D1. On a donné beaucoup de buts, alors que quand on était en place, bien dans notre système, on dominait.

 

Cette saison est-elle un échec ?

C’est un échec dans la mesure où on visait les playoffs, mais le championnat était très fort cette année. Pour le club, en vue de l’avenir, c’était une année de transition. 80 % de l’effectif était nouveau. Ça prend du temps de mettre les choses en place. On va essayer de construire un noyau pour l’avenir. Les jeunes ont pris de l’expérience. Il faut retirer le positif, même si on se remet en question. La saison ne sera pas totalement ratée s’il y a quelque chose qui se construit derrière.

 

Comment envisages-tu la suite ?

Le club a eu des punitions financières de la fédération ces dernières années. Ce n’est pas ça qui a fait la différence, mais ça n’a pas aidé. C’est maintenant terminé, ce qui va permettre d’être mieux financièrement. En outre, le club a dépensé plus dans le hockey mineur ces dernières années. C’est un travail de long terme, pas un one shot. Certaines équipes de D1 procèdent différemment. Le budget de l’équipe première à Caen n’est pas dans le top 8. Le club met en place de bonnes choses pour l’avenir, le plus gros a été fait.

 

Te concernant, as-tu pris une décision pour la saison prochaine ?

J’ai envie de continuer à jouer. Être capitaine d’une équipe qui finit onzième, ça fait mal au cœur. Quand je vois tout le monde investi comme c’est le cas à Caen et que les résultats ne sont pas là, je me remets en question. J’aimerais refaire une saison pour ne pas terminer sur une note comme celle-là.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr