craf2s sportacaen4

Les Drakkars inquiètent toujours

28 novembre 2016 Ecrit par 

Hockey/glace. Caen 2 – 3 Cholet, 12ème journée de Division 1. Le Hockey Club de Caen a bouclé la phase aller comme il l’avait commencée : par une défaite. Les Drakkars ont confirmé que la lutte pour les playoffs allait être bien rude, samedi soir. Ils ont perdu chez eux devant leur rival direct à l’obtention de la huitième et dernière place qualificative.

 

 

On les pensait enfin lancés par le succès décroché à Brest le 12 novembre, on se trompait ! Les Drakkars ont enchaîné par deux défaites, à Nantes d’abord, puis samedi soir contre Cholet. La réception des Dogs a été symptomatique des errances caennaises de la première moitié de saison. Passé à côté du début de match, Caen est entré dans la partie avec trois buts de retard. Miroslav Kristin était passé par là pour s’offrir un triplé (11’, 13’, 30’). « On donne les deux premiers buts sur des erreurs individuelles incroyables, peste Luc Chauvel. Quand on part à 3-0, c’est compliqué de revenir. À domicile, c’est intolérable. » Très remonté à l’issue du match, l’entraîneur caennais peinait à décolérer en évoquant les trente premières minutes de jeu réalisées par ses hommes. « La performance collective n’était pas là en début de match. Ça me dépasse. On n’entame pas un match aussi important dans ces conditions ! Les buts qu’on donne, c’en est ridicule, sachant qu’on a fait la même chose une semaine plus tôt à Nantes. »

 

Pour remédier à ces entames ratées, Luc Chauvel a sa petite idée. « Je vais commencer par crever leur ballon de foot », maugrée-t-il, avant de prévenir que « la liberté de préparation va commencer à se restreindre ». Les Drakkars devront serrer la vis dès la préparation, quitte donc à laisser le ballon au placard. Contre Cholet, ils ont pourtant eu les opportunités de revenir. Le changement tactique opéré en milieu de match et la remobilisation générale qui s’en est suivie ont longtemps laissé espérer un retournement de situation. Fortement sanctionné par le corps arbitral dans les trente-cinq premières minutes de jeu (dix pénalités !), Caen a bénéficié de nombreuses supériorités numériques par la suite. Il n’en a converti que deux, par Matias Simontaival (34’) et André Ménard (41’). Le forcing de fin de match est resté stérile. « Leur gardien a fait ce qu’il fallait, mais c’est toujours plus simple de tenir son équipe quand on est devant. On doit mettre le rouleau compresseur d’entrée de jeu. Le groupe ne réagit qu’après avoir pris un gros coup de pompe. J’aurais aimé qu’ils mettent dès le début l’énergie qu’ils ont déployée en fin de match. »

 

Un bilan de mi-saison insatisfaisant

 

Neuvième de D1, Caen affiche un bilan « pas satisfaisant », aux dires de son coach. Quatre victoires, dont une après prolongation, en treize matchs, c’est clairement insuffisant pour un prétendant aux playoffs. « On a perdu trop de matchs au début sur des scores très serrés. On a aussi reçu deux bonnes fessées contre Tours (7-1) et Briançon (4-8). À Val Vanoise, on doit prendre les trois points (défaite 4-3 en prolongation). Le potentiel est là mais il ne se révèle pas en match. On a trop souvent été dans la réaction. On est toujours sur un fil. Dès qu’on met un pied à côté, c’est compliqué. On paye cash chaque erreur individuelle, c’est terrible. Et cela peut venir de n’importe qui, des jeunes joueurs comme des garçons expérimentés. Il faut trouver une régularité, devenir l’équipe chiante à jouer qu’on a été dans les deuxième et troisième tiers contre Cholet. »

 

Caen aura l’occasion de prendre une revanche dès samedi, puisque la phase retour commence chez les Dogs. « C’est un gros match qui nous attend. À nous d’y aller avec une énorme détermination. Les playoffs commencent maintenant. » Caen, qui part avec quatre points de retard et un match de plus déjà joué (défaite 2-3 contre Brest), va devoir cravacher pour atteindre son objectif. La victoire à trois points maintient toutefois l’espoir. « On sera obligés d’aller chercher des exploits. On vendra chèrement notre peau. »

Parrain Rubrique - HCC

filleencuisinesept15    

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr