La fin des matchs allers a sonné en Pré-Nat'

21 janvier 2016 Ecrit par  Julie Benoît

Handball. 11ème journée de Pré-Nationale. Pour les garçons comme pour les filles, le week-end dernier marquait la fin de la phase aller en Pré-Nationale. Du côté masculin, Oissel a remporté le choc au sommet devant Cherbourg. Côté féminin, c'est un voisin qui trône en tête, malgré un match en retard. Le Chemin Vert n'a pas réussi l'exploit contre Rouen...

 

 

PRÉ-NATIONALE MASCULINE

 

La phase aller de Pré-Nationale s'achevait sur une sorte de feu d'artifice, ou de finale avant l'heure. Les réserves de Cherbourg et de Oissel s'affrontaient samedi dans la Manche. Invaincu avant la rencontre, Cherbourg avait l'occasion de créer un mini-break en tête du classement. Encore fallait-il, pour cela, dominer la très dangereuse formation seino-maritime. Bien que très longtemps en tête, la JS n'y est pas parvenue. Les visiteurs ont égalisé à un peu plus de sept minutes de la fin, ont pris l'avantage trois minutes plus tard, et se sont imposés 31-33. « Je ne suis pas déçu,assure l'entraîneur du Nord-Cotentin. Oissel est venu avec une équipe renforcée, ils étaient tous présents lors de notre match de la semaine passée à Deville. Il faudra maintenant confirmer lors des matchs retour et rester sérieux tout au long de la fin de saison. » Oissel, dix victoires et une défaite cette saison, a désormais deux longueurs d'avance en tête du classement.

 

Troisième à quatre longueurs du leader, Déville aura fort à faire pour contester le duo fort de la poule. D'autant que les Haut-Normands (pardon, les réflexes ont la vie dure !) sont tombés pour la troisième fois de la saison, samedi soir. Vernon, autre réserve, a eu raison d'eux sur un score pour le moins étroit (34-33). Qu'on ne s'y trompe pas, les Vernonnais ont solidement dominé les débats avant de se faire une petite frayeur dans les dernières minutes. Ils se rapprochent du ventre-mou de Pré-Nationale mais restent à une dixième place inconfortable.

 

Il faut descendre au quatrième rang du classement pour voir apparaître le premier représentant du Calvados. Honfleur a eu raison de Courseulles dans ce derby de la côte moins serré que ce score laisse à penser, là encore (33-32). Emmené par Jean-Baptiste Villey et Alexandre Buis (sept buts chacun), Honfleur a longtemps détenu un petit matelas d'avance sur son adversaire. Le +6 affiché à onze minutes de la fin a peut-être donné lieu à un léger relâchement... Sans conséquence. Dommage pour Courseulles, qui aurait pu réaliser une très belle opération au classement. Les hommes d'Olivier Bravard sont neuvièmes.

 

Derrière eux, Lisieux et surtout Tourlaville sont toujours mal en point. Les Lexoviens n'ont rien pu faire contre Eu et son torpilleur Samuel Ruelloux (douze buts). Défaite 27-36 malgré un début de match favorable aux locaux (6-2, 8') et un score relativement équilibré à la mi-temps (13-15). Quant aux Tourlavillais, ils ont plongé dès le début contre Césaire (6-0, 8') et ne s'en sont jamais remis. Ils s'inclinent 30-22. « Nous réalisons un début de match catastrophique, reconnaît l'entraîneur Cédric Langlois. Nous nous adaptons et nous faisons jeu égal pour arriver à la pause à 10-16. La deuxième mi temps n’est pas glorieuse, nous avons quelques ballons pour revenir à -3, mais nous n’avons jamais fait illusion et Césaire n’a jamais été mis en danger. Je suis déçu et légèrement énervé, j’attends une réaction des joueurs, même s’il faut oublier le classement et se reconcentrer sur ce que l’on doit faire. »

 

Le dernier match a vu la victoire tranquille de Gonfreville sur Saint-Valéry 30-24.

 

La compétition reprendra le 30 janvier.

 

 

PRÉ-NATIONALE FÉMININE

 

Rouen domine toujours les débats, après sa victoire contre son dauphin granvillais lors de la dixième journée. Dans le bas de tableau, Lisieux, Bernay et Alençon auront fort à faire sur la seconde partie de championnat pour se maintenir.

 

Lisieux recevait Bréhal, au pied du podium. Les 10 buts de Louanne Bournouf n’auront pas permis aux locales de lutter. Distancées de 7 buts à la pause (11-18) les visiteuses, bien aidées par Manon Fromond (8 buts) n’auront qu’à dérouler leur handball pour s’imposer 25 à 29 et enfoncer un peu plus Lisieux, lanterne rouge avec une seule victoire.

 

De son coté, Bernay recevait un concurrent direct, Alençon. Et dans un match avec peu de buts, les visiteuses ont su mettre la main sur le jeu pour s’imposer 11-19.

 

Dans le ventre mou du championnat, Falaise, après sa défaite de la semaine dernière, se rendait à Octeville-sur-Mer. Dans une partie haletante, les Octevillaises mènent 12-10 à la pause. Rien n’est joué, mais les Calvadosiennes vont finir par craquer, et laisser les locales s’imposer 23-18.

 

Derby manchois du coté de la cité des sports de Granville. Les protégées de Ludovic Gautier venaient défier le dauphin. Mais malheureusement, il n’y aura pas eu match. « Granville a été au dessus tout simplement. Nous avons tenu 15 minutes, mais au moment de faire des rotations, nous prenons l’eau. Nous nous retrouvons à trois contre six durant quelques minutes et cela a aussi pesé lourd dans la domination Granvillaise. » Défaite de La Haye du Puits 35-20.

 

Toujours du coté manchois, Tourlaville a enchainé avec une deuxième victoire consécutive face à Aumale. « Il était important de battre Aumale, qui était à égalité de points avec nous, confie Régis Tohier. Mais trop d’imprécisions dans les montées de balles et un jeu d’attaque peu tranchant ont permis à Aumale de rester au contact lors du début de match (6-6, 18ème). Nous profitons d’une baisse de régime de leur part pour aller au vestiaire avec quatre buts d’avance (13-9). En proposant différents systèmes défensifs, Aumale a voulu jouer son va-tout, mais nous restons concentrées pour maîtriser le match, et mener de 7 buts. Quelques égarements permettent à Aumale de revenir dans le match sans trop nous inquiéter. Victoire 21-16. » Cette victoire permet aux Tourlavillaises d’occuper la 8ème place du classement.

 

Le Chemin Vert de Caen recevait quant à lui le leader Rouen. Cette équipe de Caen assez redoutable dans sa salle, aurait pu poser quelques problèmes aux Rouennaises. Mais c’était sans compter sur les 10 buts de Stéphanie Garnier. Menées 18-11 à la pause, l’écart est fait, mais dans un élan d’orgueil, les locales vont revenir au score, pour finalement rendre les armes sur le score de 27-31, bien aidé par Camille Bompain (7 buts).

 

Week end de repos pour certaines, tour de coupe pour les autres, mais il faudra attendre le 30 janvier pour entamer les matchs retours.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr