craf2s sportacaen v2 4

Les leaders creusent le trou

26 novembre 2015 Ecrit par  Julie Benoît

Handball. 7ème journée de Pré-Nationale. Rouen et Granville chez les filles, Cherbourg chez les garçons : voici les trois équipes toujours invaincues en Pré-Nationale. Mieux, elles ont tout gagné jusqu'à présent. Les premiers écarts commencent à se faire ressentir, en particulier dans le tableau masculin...

 

PRÉ-NATIONALE MASCULINE

 

Les 3 équipes sur le podium n'ont pas manqué l'occasion de creuser le trou avec leurs poursuivants.

 

Cherbourg (6 victoires en 6 matchs) tout d'abord. Le leader à domicile a eu toutes les peines du monde à se défaire d'une équipe d'Honfleur qui a crânement joué sa chance et a pu se reposer sur la réussite de son artilleur JB Villey (15 buts). Devant au score à la mi-temps (18-20), toujours dans la course à quelques minutes du terme (31-32), les promus ont du s'incliner en toute fin de rencontre en encaissant un 4-0 rédhibitoire (score final 39-33). Ça passe pour les mauves qui ont senti le vent du boulet mais ont su redresser la barre au bon moment. Julien Léonard n'y va pas par quatre chemins : « C’est le plus mauvais match de l’année, on défend très mal, on met en difficulté nos gardiens, et ne peut pas monter la balle… on se laisse perforer par leurs tireurs de loin et on prend rapidement l’eau. La satisfaction de ce match, c’est l’attaque, avec 39 buts inscrits. On a retrouvé quelques repères offensifs, et c’est ce qu’il faut retenir. »

 

Derrière, Déville et Oissel n'abdiquent pas. Déville s'est défait assez facilement de Courseulles, une équipe qui ne leur a pas toujours réussi ces dernières saisons. Le match est serré toute la première mi-temps, mais les bleus s'envolent dans les dernières minutes pour prendre 4 buts d'avance à la pause. Courseulles n'abdique pas et recolle au score en début de deuxième avant de laisser Déville creuser le trou et s'imposer dans les grandes largeurs (37-29). Pour Olivier Bravard, coach des rouges, « on a perdu peu à peu le fil, en se concentrant sur des décisions arbitrales jugées défavorables (8 penalties et 6 exclusions temporaires). Déville est une équipe qui joue bien au ballon et qui a une belle profondeur de banc, il aurait fallu être à 100% voire au-delà pour espérer l'emporter. Mais sur le jeu, j'ai vu des choses beaucoup plus positives qu'à St Valéry, espérons qu'on les retienne pour les échéances capitales à venir. »

 

Oissel complète le podium et s'est imposé autoritairement à Césaire-Levillain (24-30), en menant tout au long du match, avec 12 réalisations de l'inévitable Wade.

 

Eu se replace en haut de classement, à la faveur de sa victoire acquise chez la réserve de Vernon. Le mauvais début de saison semble oublié, le score est sans appel 28-36, face à une équipe décimée avec seulement 6 joueurs de champ.

 

Lisieux rentre dans le rang après une nouvelle défaite à Gonfreville. Il faut dire que cette réserve était elle bien armée, avec une équipe complète emmenée par les excellents Chicot et Nimaga (8 buts chacun). Lisieux est cueilli à froid (6-1 pour les locaux, 18-14 à la pause). Les Lexoviens ne vont pas baisser les bras, revenant à 2 buts en début de deuxième période. Malheureusement, un nouveau trou noir à la 40ème (4-0) va sceller leurs ambitions sur ce match (37-29). Comme Courseulles, Lisieux se trouve en difficulté au classement, et le prochain derby face à Honfleur vaudra le déplacement !

 

Dans le dernier match de cette journée, Tourlaville s'est incliné à domicile face à St Valéry. Tourlaville n'y arrive pas (6 défaites en autant de matches) et pourtant n'est jamais très loin. Première mi-temps disputée, les égalités se succèdent, St Valéry prend deux buts d'avance à la mi-temps. En deuxième, les locaux s'accrochent jusqu'à la 45ème, où ils subissent un terrible 5-0 dont ils ne se relèveront pas. Leurs efforts pour recoller dans le dernier 1/4h ne suffiront pas : ils échouent à 2 petits buts des valériquais qui eux aussi se replacent en haut de classement, derrière le trio de tête (21-23). Malheureusement pour les verts, la venue lors de la prochaine journée du voisin cherbourgeois risque de ne pas arranger leurs affaires. « On passe encore à coté d’une victoire à notre porté, regrette Cédric Langlois. Comme je le répète, cela se joue sur des détails. En voulant bien faire, les gars prennent des initiatives et on se fait souvent sanctionner par la suite. Je retiens aussi le manque d’efficacité au tir, qui nous fait du mal. En revanche nous encaissons 23 buts, ce qui est très correct, et heureusement que nous pouvons nous appuyer sur une grosse défense et deux bons gardiens. »

 

Le championnat commence à se décanter : un trio de tête solide avec deux réserves, derrière 8 équipes se tiennent en 2 points, seul Tourlaville est pour l'instant distancée. Lisieux-Honfleur, Courseulles-Vernon, Eu-Césaire, trois matches programmés le week-end prochain qui vont permettre d'y voir un peu plus clair dans ce championnat très serré en milieu de tableau.

 

Le classement

pnf 7j 1516

 

 

PRÉ-NATIONALE FÉMININE

 

Avant d’entamer les trois derniers matches de l’année, il est temps pour certaines équipes de confirmer, et d’autres, de tenter de prendre des points importants pour le maintien.

 

Le week-end s'est révélé parfait pour les représentantes du Calvados. Falaise est allé battre Bernay à plate couture (9-26, 6-13 à la mi-temps) tandis que les deux autres équipes du département se sont imposées sur leurs terres.

 

Lisieux a débloqué son compteur "victoires" en battant Tourlaville sur le score de 30-26. Tourlaville se présentait avec une équipe amoindrie. « Nous avons toujours couru après le score, confie Régis Tohier. D’entrée, cela a été difficile, mais nous tenons à deux, trois buts jusqu'à la pause. A la reprise, nous connaissons notre habituel trou défensif, et Lisieux prend le large. Nous encaissons beaucoup de contre-attaques, et leurs ailières très efficaces nous ont fait du mal. Mais nous profitons d’un passage à vide des visiteuses pour recoller au score. Ça ne sera pas suffisant, et nous nous inclinons 30 à 26. » Les Lexoviennes dépassent Alençon en queue de classement, là où quatre équipes affichent le même nombre de points (huit, soir cinq défaites et une victoire). Tourlaville et Benay accompagnent Calvadosiennes et Ornaises. Pour le clin d'oeil, les cinq départements normands sont représentés aux cinq dernières places.

 

De son coté, le Chemin Vert à battu Octeville sur Mer 30 à 18, ce qui lui permet de rester sur le podium. « Depuis le début de la saison, on s'appuie sur une défense solide, commente Olivia Eudeline. C'est ce qui nous a permis encore une fois de distancer nos adversaires en première mi-temps. On a connu une petite baisse de régime en début de deuxième mi-temps, mais ça n'a pas permis à Octeville de revenir. On est très contentes de notre début de saison. Une seule défaite d'un petit but face à Granville, cela augure de bons matchs pour la suite... » Quelque chose nous dit que les Caennaises ne sont pas près de s'arrêter en si bon chemin, d'autant qu'elles ont encore une arme secrète à exploiter...

 

La Haye du Puits affrontait le leader rouennais. Les filles de Ludovic Gautier n’ont tenu tête qu’une mi temps, avant de s’effondrer. Score final 17-29. L’entraîneur haytillon nous précise que ses joueuses « ont fait jeu égal, mais le 4-0 encaissé d’entrée a laissé des traces. Nous restons à distance toutes la rencontre. Je pense que notre défense 1-5 les a vraiment embêtées. Mais en début de deuxième mi-temps, on perd pied par peur de mal faire, et on se fait distancer. J’en profite pour faire tourner, et Rouen prend le large pour s’imposer 17-29. »

 

Alençon se son coté recevait Aumale, match important pour des équipes qui auront sûrement à lutter pour le maintien. Mais les visiteuses ont su imposer leur jeu pour l’emporter 29 à 27.

 

Du coté manchois, un derby avait lieu à la Cité des Sports. Les Granvillaises recevaient Bréhal. « Il n’y a pas eu l’opposition qu’on attendait, témoigne Marie Chasserez. Les filles ont un peu récité leur handball et on a vite pris les devants. Cela m’a permis de voir d’autre chose. Charline Bellanger étant un peu gênée par une petite blessure, elle a su s’adapter et jouer pour les autres. » Victoire de Granville 26-15.

 

C’est l’heure d’une trêve ce week-end, pour laisser place à un match de coupe, avant de se retrouver en championnat le week-end du 5 et 6 décembre.

 

Le classement

pnf 7j 1516

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr