CL Colombelles

Colombelles a stoppé sa spirale de défaites, samedi soir contre Noisy-le-Grand (21-21). Mais son match nul face à cet adversaire direct pour le maintien avait des allures de défaite. Devant pendant quasiment toute la rencontre, le CLCH avait fait le plus dur en prenant quatre buts d'avance quelques minutes avant la fin du match. Cela n'a pas été suffisant. Paralysées par l'enjeu, les joueuses de Philippe Breysacher se sont fait rejoindre... sur le fil (décidément !).

Colombelles joue gros ce soir

Colombelles reçoit ce soir l'équipe de Noisy-le-Grand pour le compte de la treizième journée de D2 féminine de handball (20h30). Après six défaites consécutives en championnat, les Colombelloises jouent très gros face à une formation qui ne les précède que de deux points au classement. Une victoire les relancerait dans la course au maintien. Une défaite serait très préjudiciable avant le début des matchs retours.

L'équipe de handball de Colombelles a concédé sa sixième défaite de rang à Vesoul, samedi soir (23-21). Pour son entraîneur, Philippe Breysacher, c'est un résultat « extrêmement décevant ». Face à un adversaire direct au maintien, le CLCH a en effet eu les opportunités de renouer avec le succès.

Handball : Colombelles s'incline à Vesoul

C'est une défaite qui fait très mal. Les Colombelloises ont concédé un sixième revers de rang, ce samedi soir à Vesoul (23-21). Les Vésuliennes, elles-mêmes candidates au maintien, restaient pourtant sur sept matchs sans victoire. Alors qu'elles menaient en début de match et en début de deuxième période, les joueuses de Philippe Breysacher ont fait preuve de trop de maladresses face à la gardienne pour renouer avec le succès. Elles restent dans les profondeurs du classement à la douzième place (sur quatorze équipes).

Colombelles, repartir de l'avant

Colombelles a l'occasion de renouer avec le succès, ce soir à Vesoul. Près d'un mois après leur dernier match, les Calvadosiennes se déplacent chez une équipe mal en point, au coeur d'une spirale bien plus négative encore que la leur. Vesoul, qui les devance d'un rang au classement de Deuxième division féminine de handball, reste en effet sur une série de six défaites consécutives dont un terrible 39-21 encaissé à Noisy-le-Grand.

 

Chantal Okomba, internationale congolaise, a rejoint le club de Colombelles et devrait être qualifiée pour le déplacement à Vesoul, samedi. Cette joueuse de 30 ans, arrivée tout droit de Brazzaville, peut évoluer au poste de demi-centre ou arrière droit. Philippe Breysacher espère, dans les colonnes de Ouest-France, qu'elle permettra à son équipe "de franchir un palier". Pour rappel, Colombelles se bat pour le maintien en deuxième division féminine de handball.

Fidèle à lui-même, Philippe Breysacher n'a pas fait dans la dentelle, samedi soir, après la défaite de son équipe face à Besançon (20-24). L'entraîneur de Colombelles dresse un constat sans appel sur la qualité de jeu actuelle de ses joueuses. « Notre niveau technique n'est pas celui de la D2. Si nous ne sommes pas capables de franchir un cap, c'est une évidence que nous repartirons d'où nous venons », prévient-il. Colombelles, douzième avec trois victoires en onze rencontres, est actuellement en position de relégable.

 

Colombelles ne s'en sort toujours pas

Colombelles n'a pas démérité mais s'est logiquement incliné contre Besançon, ce samedi soir dans le cadre de la onzième journée de D2 féminine. Les Calvadosiennes sont toujours restées à proximité de leur adversaire, l'un des ténors du championnat, pour s'incliner finalement de quatre buts (20-24).

Colombelles, en panne de résultats et de confiance, reçoit un des ténors du championnat de deuxième division, ce soir (20h30). Contre Besançon, toujours sans Ndona Bassarila, le CLC aura fort à faire pour renouer avec un succès qui le fuit depuis le 24 octobre.

Ndona Bassarila dispute actuellement le championnat du monde de handball avec la sélection congolaise. En phase de poules, elle affrontait la France, mercredi soir. Les Bleues se sont imposés 29-22 mais la Colombelloise a fini meilleure buteuse de la rencontre avec sept buts. Le Congo, qui joue son dernier match ce soir contre le Brésil, est la lanterne rouge de son groupe avec quatre défaites contre aucune victoire.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr