Handball. Colombelles encore trop juste

25 septembre 2017 Ecrit par 

Handball. Colombelles 26 – 29 Nantes, 2ème journée de Nationale 1 féminine. Mêmes maux, mêmes effets. En proie à un problème de sous-effectif inquiétant en ce début de saison, Colombelles a concédé sa deuxième défaite consécutive dimanche après-midi contre le centre de formation de Nantes.  

 

Le Club Laïque Colombelles Handball devra encore patienter pour décrocher sa première victoire de la saison. Il est tombé sans démériter, face à une très jeune formation nantaise, mais sans non plus donner l’impression de pouvoir inverser l’issue des débats. « Plus on est fatigué, moins on est lucide, constate Reynaldo Mazzoli. On s’en remet à quelques actions individuelles mais on n’est plus dans le plan de jeu. Il faut qu’on arrive à trouver comment gérer les capacités physiques avec peu de rotations. »

 

 

Anaïs Thépaut au top

 

À Colombelles, le problème reste entier semaine après semaine. Hier, comme la semaine d’avant, seules deux joueuses de champ avaient pris place sur le banc des remplaçantes. Certes, la présence de Maud Gilbert (qui avait numériquement remplacé une Mathilde Arstand partie du club) apportait un surplus qualitatif intéressant, mais le manque de turnover allait finir par peser sur les organismes normands. « La deuxième mi-temps a été compliquée d’un point de vue physique. C’est préjudiciable. »

 

Les Colombelloises ont eu le mérite de ne pas lâcher tout au long de cette rencontre disputée en petit comité jusque dans la tribune. Elles se sont données des raisons d’y croire quasiment jusqu’au bout, même si Nantes a fait la course en tête presque sans discontinuer, sauf quand Marie Gagez a empilé les buts à son poste d’arrière en première mi-temps (7-6, 15’). L’autre actrice majeure de cette bonne première mi-temps s’appelait Anaïs Thépaut. La gardienne locale n’allait d’ailleurs jamais flancher dans cette partie.

 

Mathilde Ruel en suspension.

 

« On était dans le vrai en première mi-temps »

 

Au milieu de la première période, sa vivacité empêchait Nantes de s’envoler malgré quelques contre-attaques consécutives à des pertes de balle colombelloises. Le cinquième but de Marie Gagez faisait le reste pour conserver un écart infime (9-10, 21’). Les solutions autres étaient plus difficiles à trouver, à l’image d’une Maëlle Tracol hésitante. Et quand le CLCH démontrait un peu plus de variété dans son jeu, avec Marie Gagez à la passe pour Pascale Schopp, ou Laura Chédru enfin décalée à l’aile, Nantes continuait tout de même de dicter le tempo. Manon Loquay, meilleure marqueuse de la rencontre avec neuf réalisations, convertissait le joli service de Sarah Amadil juste avant la pause.

 

« On était dans le vrai en première mi-temps, estime Reynaldo Mazzoli. On a joué les yeux dans les yeux avec notre adversaire. C’était intéressant tactiquement. » Paradoxalement, les trois buts de retard déplorés à la mi-temps (12-15, 30’) sont aussi ceux qu’on retrouve au résultat final. Colombelles a toutefois davantage tiré la langue dans ce deuxième acte, à l’image d’un passage très périlleux marqué par un manque de solutions offensives (17-23, 49’). Les Colombelloises ont fini par retrouver le chemin du but sur penalty, avec trois réalisations de Maëlle Tracol dans ce domaine.

 

Marie Gagez sur penalty, un secteur dans lequel elle n'a pas été en réussite.

 

Lorette Morel espérée dans un mois

 

Toujours portées par une Anaïs Thépaut des grands jours, les Colombelloises sont revenues à deux buts après un tir à l’aile de Laura Chédru, d’une précision chirurgicale (26-28, 59’). Manon Loquay s’est chargée de tuer le petit espoir qui subsistait, malgré une gardienne adverse bien décidée à mener la vie dure jusqu’au bout aux tireuses nantaise. Colombelles a trop peu exploité ses arrêts – et les stops défensifs – dans l’autre sens du jeu. Quasiment aucun but n’a été inscrit en contre-attaque ou en montée de balle, malgré la jeunesse colombelloise qui se prête naturellement à cet exercice. « Le jeu sur grand espace doit être une solution, rappelle Reynaldo Mazzoli. Il faut qu’on soit plus précis. »

 

Colombelles doit aussi retrouver une dynamique d’équipe, entre des jeunes amenées à s’affirmer mois après mois, et des anciennes obligées de prendre davantage de responsabilités. En attendant le retour de Lorette Morel, espéré contre Fleury le 22 octobre, le CLCH doit pallier avec ses moyens. Le week-end prochain, il affrontera Rouen en Coupe de France. « Ce sera un match de travail. On est déjà dans la gestion du physique. » L’objectif sous-jacent ? Affronter Dreux une semaine plus tard dans le meilleur état de forme possible.

 

Maëlle Tracol a terminé avec cinq buts à son actif, essentiellement inscrits en deuxième mi-temps.

 

Colombelles : Chédru 3, François 1, Gagez 7, Gilbert 2, Godey 1, Ruel 3, Schopp 4, Tracol 5. GB : Thépaut (Le Dret non-entrée).

Entraîneur : Reynaldo Mazzoli

 

Nantes : Ahanda 6, Amadil 5, Bellec, Berrais 4, Boisseau 2, Godet 1, Le Nozach, Loquay 9, Martin 2, Poitier. GB : Lo et Jancel.

 

Entraîneur : Loretta Obrucaite 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr