Handball. Colombelles est dans les temps

29 août 2017 Ecrit par 

Colombelles est en plein cœur de sa préparation, trois semaines avant la reprise du championnat à Angoulême, et trois semaines après avoir débuté l’entraînement collectif. Si les matchs amicaux ont été peu nombreux et assez déséquilibrés, les enseignements dressés par Reynaldo Mazzoli restent positifs.

 

 

Où en est Colombelles ? Faute d’avoir rencontré des adversaires à son niveau durant la préparation, pas simple de répondre à la question. « On est dans les temps », assure Reynaldo Mazzoli au regard des trois semaines d’entraînement écoulées. Les tests ont toutefois été peu nombreux. Le CLCH a commencé par un tournoi à Rouen au lieu du match initialement prévu contre Lommes (N1). Il n’a fait qu’une bouchée du Havre (N2) lors de son entrée en matière (23-14 en trente minutes) mais a dû interrompre avant la fin le match suivant l’opposant à Rouen (N3). Emma Scherer s’est luxé l’épaule alors que son équipe était menée 13-11. Depuis, Colombelles n’a rejoué qu’un match, dimanche edvant les Belges de Middlekerke-Izegem. Mais, bien que ses adversaires évoluent en D1 dans leur pays, l’opposition est restée relativement faible. « De notre côté, les rotations étaient très réduites, précise Reynaldo Mazzoli. Je retiens l’application et la solidarité des filles, mais il y a encore plein de choses à mettre en place, notamment offensivement. »

 

Ces premiers matchs amicaux ont offert quelques enseignements au nouveau technicien colombellois, satisfait en particulier de la défense proposée. « Par moments, c’est très bon », dit-il. Reynaldo Mazzoli ne cache pas toutefois son impatience à l’idée de disputer les deux dernières rencontres avant la reprise du championnat. Ce sera le mercredi 6 septembre contre Le Havre (N2) et trois jours plus tard à Saint-Lô (N3) dans le cadre du premier tour de la Coupe de France. « J’ai hâte de voir ce que cela peut donner avec un effectif plus au complet. » Il n’empêche, Colombelles n’aura pas eu d’équipe de Nationale 1 ou de niveau supérieur à son programme. « On partira sans trop de repères par rapport à l’adversité qui nous attend cette saison. Ce qui m’importait le plus était de retrouver des automatismes, des réglages et de l’intensité sur le plan défensif. Ça aurait été bien de pouvoir se jauger, mais je crois qu’on sera au niveau. Je ne sens pas de choses négatives. »

 

Dans cette période « toujours importante parce qu’elle donne le rythme de la saison », le CLCH pose les premières pierres du cycle qu’il débute. Dans ces fondations nouvelles, l’intégration des recrues est un paramètre important. Laura Chédru, Mathilde Arstand et Pauline Le Dret ont fait leurs premiers pas en jaune et noir. « Il n’y a pas de souci d’intégration, tout se passe bien. Elles apportent ce qu’elles devaient apporter. » Une quatrième arrivée devrait être effective dans les jours à venir. « Des choses ont été engagées » avec un pivot, amené à remplacer Marie Cénédésé. « J’espère avoir une bonne nouvelle d’ici la fin de la semaine, poursuit Reynaldo Mazzoli. Si cela se fait, nous aurons un peu plus d’expérience. » Dans tous les cas, Colombelles entend bien s’appuyer sur les qualités de sa jeunesse, notamment en terme de vitesse, pour rester dans la première moitié de tableau. Les vraies ambitions s’affirmeront, normalement, à partir de la saison prochaine.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr