Victoire de prestige pour Colombelles

04 juin 2017 Ecrit par  Léa Quinio

Handball. 22ème et dernière journée de Nationale 1 féminine. Colombelles 32 – 31 Octeville/Mer. Dans un match sans enjeu pour les deux équipes, Colombelles s'est finalement imposé sur le fil face au leader du championnat. Une rencontre qui fait respecter les lois d'un derby normand une nouvelle fois très engagé.

 

Colombelles s'est offert le luxe de battre le leader promu en D2 ! La partie avait pourtant mal débuté pour les colombelloises malgré l'ouverture du score de Maud Gilbert (1-0, 0'36''). Les jaunes et noires se voyaient devancées avant la 3ème minute de jeu par Delorme, qui inscrivait deux buts consécutifs (2-3, 2'32). Autre coup dur pour le CLCH : la sortie de Marie François, blessée à l'épaule, puis d'Emma Scherer, blessée à la cheville quelques minutes plus tard. À nouveau, le technicien colombellois puisait dans ses ressources et revoyait ses plans pour ne pas flancher face au leader. Pourtant sans enjeu, la rencontre n'en fut pas moins des plus engagées. De l'impact physique, de la détermination et de l'envie régnaient dans un gymnase Michel Hidalgo euphorique, grâce aux supporters normands venus en nombre.

 

 

Des colombelloises acharnées

 

Les prochaines pensionnaires de D2 semblaient prendre l'ascendant en s'adjugeant un +3 au quart d'heure de jeu (7-10, 15'). Un soleil éblouissant mettait réellement en difficultés les jaunes et noires et surtout la gardienne colombelloise Anais Thépaut, auteure pourtant de 3 beaux arrêts. Jean-Baptiste Martin confirme : « On a eu une première mi-temps un peu compliquée avec un soleil qui nous a pas mal gênées mais on s'en sort quand même avec un 16-16 à la pause ». Les colombelloises ne semblaient pas en être abattues, en les voyant revenir dans la rencontre en l'espace de dix minutes. Marie Gagez s'illustrait à trois reprises, avant de voir sa coéquipière Maud Gilbert égaliser en fin de première mi-temps (13-13, 25'22). Mais le leader faisait preuve d'expérience pour empêcher les locales de prendre confiance. Paillette et Jean-Baptiste prenaient à nouveau l'avantage, bonifié par la sortie de Cenedese, exclue 2 min, posant toutefois beaucoup de soucis à la défense octevillaise. Mais les protégées de Jean-Baptiste Martin réduisaient à nouveau l'écart, profitant de nombreuses erreurs techniques adverses. Adèle Lebarbanchon, tout juste entrée en jeu, venait égaliser à un moment clé de la rencontre (15-15, 28'40), contraignant même Mickael Moreno de poser un temps mort.

 

cenedese octeville 1617

 

Marie Gagez relance les siennes

 

 

Au retour des vestiaires, rien ne semblait déstabiliser les joueuses du CLCH. Au coude à coude pendant presque 15 minutes, les colombelloises faisaient preuve d'un état d'esprit encore une fois irréprochable. Tracol, Gilbert, Godey, Ruel, Gagez apportaient chacune tour à tour leur pierre à l'édifice. Mais malgré quelques imprécisions techniques et des actions précipitées, Abdelhak propulsait les siennes dans une bonne dynamique avant de voir Delorme forcer l'addition (23-26, 43'54) malgré une bonne prestation d'Hamel, auteure de 6 arrêts. Mais cette victoire passait à nouveau par une défense infranchissable, force du collectif colombellois cette saison. Jean-Baptiste Martin en est conscient « on savait que si on défendait un peu mieux en deuxième mi-temps, il y avait moyen de faire quelque chose. La preuve en est, on a mieux défendu et on s'en sort avec un 16-15 en seconde mi-temps. »

 

Mais le succès passait également par une Marie Gagez des grands jours. L'arrière du CLCH posait problème aux visiteuses, de par ses relations avec l'aile ou la pivot mais aussi et surtout par ses performances au tir. 11 buts marqués dont 6 en 2e mi-temps, Marie Gagez comptait apporter au collectif lors de cette dernière journée à domicile. C'est chose faite pour les jaunes et noires, qui, en toute fin de rencontre, ont réussi à inverser la tendance par le biais de Cenedese qui recollait au score (30-30, 55') puis Gagez (31-31, 58'25) avant de voir Maëlle Tracol lancer le sprint final. Son puissant bras droit laissait Leblond sur les genoux au terme de la rencontre, permettant aux colombelloises de l'emporter d'une petite longueur d'avance face au leader (32-31, 59'51).

 

tracol octeville 1617

 

Une fin en apothéose

 

Une fin en apothéose pour Colombelles, qui leur permettait non seulement de gagner dans un derby normand, de s'offrir une 6e très belle place mais aussi de fêter l'anniversaire d'Anais Thépaut, le jour J... Le technicien colombellois, sur le départ pour Granville, se réjouit : « Cela nous permet de finir sur une victoire de prestige contre les premières et de consolider notre 6e place qui reflète un peu plus la qualité de l'effectif. On clôture la saison d'une belle manière, avec du suspense et la manière je pense. Les filles ont montré des valeurs qu'étaient les leurs : ce sont des battantes et elles n'ont rien lâché. Elles sont récompensées de l'investissement qu'elles ont pu mettre depuis le début de l'année ». Des vacances bien méritées pour les banlieusardes caennaises, avant de retrouver leur nouveau coach Reynaldo Mazzoli à la rentrée prochaine...

 

Colombelles : Cenedese 4, François, Gagez 11, Gilbert 3, Godey 3, Lebarbanchon 1, Ruel 5, Scherer, Tracol 5. GB : Thépaut (3 arrêts), Hamel (6 arrêts).

 

 

Octeville/mer : Abdelhak 5, Alvarez Rancano 2, Bassarila 4, Delorme 7, Gerbron 1, Jean-Baptiste 7, Mulot 1, Paillette 1, Piguet 3. GB : Leblond (7 arrêts), Sadou (1 arrêt). 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr