Scénario frustrant pour Colombelles

27 février 2017 Ecrit par  Léa Quinio

Handball. Colombelles 26 – 27 Rochechouart, 12ème journée de Nationale 1 Féminine.  Ce dimanche, le CL Colombelles Handball recevait Rochechouart après s'être incliné il y a deux semaines chez le leader Octeville-sur-Mer (26-23). Un seul but d'écart a réussi à faire chuter les jaunes et noires face à l'actuel troisième du championnat. Quelques sentiments de frustration se sont fait ressentir...

 

 

La partie avait pourtant bien commencé pour Colombelles, qui ouvrait la marque par l'intermédiaire de Marlène Gaignon (1-0, 17''). Cet avantage, les locales n'ont pu en bénéficier que quelques instants. Dès le premier but adverse marqué, les filles de Jean-Baptiste Martin n'ont pas cessé de courir au score. Ce but, c'est Kostova, auteure de six buts sur huit tentatives de tir au cours du match, qui l’inscrivait (1-1, 1'46). Une certaine intensité s'était déjà installée, aussi bien du côté colombellois que visiteur.

 

 

A 2'20 de jeu, après un tir raté de Marie François au dessus de la cage adverse, Granet, meilleure buteuse de la rencontre, ne tremblait pas et en profitait pour prendre le dessus sur les Colombelloises jusqu'à la fin du match. Malgré quelques progrès notables au vu des résultats, les Calvadosiennes ont manqué encore de justesse offensive se traduisant par de multiples pertes de balles. Marlène Gaignon confirme: « Par rapport au début de l'année, même si on perd on va s'arracher jusqu'au bout. C'est un plus. Il manque encore quelques détails à régler : des tirs, des passes, etc. C'est ça qui fait que l'on n'arrive pas encore à gagner. »

 

Ce dimanche, c'est notamment par le biais de leur travail défensif qu'elles n'ont pas vu Rochechouart prendre un véritable ascendant. Et ceci à l'image de la portière Mathilde Hamel, qui réalisait coup sur coup trois arrêts décisifs au quart d'heure de jeu. Pas plus de deux buts séparait le CLCH de Rochechouart, jusqu'à attendre la 41ème minute. De nouveau Granet enfonçait le clou, après avoir repris une balle qui s'était écrasée sur le poteau de la cage gardée par Hamel (16-19).

 

« Il n'a pas manqué grand-chose »

 

Les trois buts d'avance des visiteuses ont été la première alerte face à des Colombelloises surmotivées. Il a fallu seulement cinq minutes pour que les noires et jaunes reviennent au score (20-21) par le biais de Marie Cénédésé. Mais à douze minutes du coup de sifflet final, les locales se sont vues une nouvelle fois encaisser « un -4 » (20-24), qui ne les laissait pas sans réaction dans une situation inconfortable.

 

cenedese duval rochechouart 1617

 

Seulement, sous pression, les Jaunes et Noires payaient cher leurs petits errements. Rochechouart s'engouffrait dans la faille en profitant des erreurs adverses.  « On a manqué de lucidité sur des moments de temps faibles. C'est frustrant pour les filles car elles se sont données. Elles méritent beaucoup plus. On s'est un peu trop précipité en sachant qu'on était derrière, alors qu'il n'y avait vraiment pas de panique. On a gâché des ballons. On a voulu revenir vite. On a manqué un peu d'expérience et de fraîcheur dans les têtes », témoigne JB Martin. Maelle Tracol ajoute : « on a essayé de revenir progressivement. Mais je pense que tout le monde veut apporter sa pierre et on a voulu aller tirer trop vite parfois. »

 

« Un état d'esprit irréprochable »

 

Si les Colombelloises peuvent avoir des regrets quant au résultat final et à la physionomie du match, elles peuvent se féliciter de leur état d'esprit. Marlène Gaignon, frustrée : « C'est frustrant parce qu'on s'est arrachées jusqu'au bout et ça se joue à un but. On revient trop tard je pense. »

 

De la précipitation, des ballons rendus à l'adversaire ainsi qu'une mauvaise gestion des temps faibles : voilà ce qui a fait défaut aux filles du CLCH dans cette rencontre. Mais l'entraîneur, JB Martin, n'en reste pas pour le moins abattu. Il espère néanmoins « apprendre dans la défaite » un jour ou l'autre. Il témoigne : « C'est décevant parce qu'on savait, avec la physionomie du match, que l'on aurait pu obtenir un résultat. Les filles se sont données à fond sur l'ensemble du match. L'état d'esprit a été irréprochable. Elles ont tout donné du début à la fin ». JB Martin reste bien conscient de l'enjeu important cette saison, en gardant à l'esprit que le premier de la zone rouge se situe désormais à un point des Calvadosiennes. « La saison est encore longue, même si les équipes derrière nous commencent à revenir, on sait qu'il va falloir faire des coups, on n'a pas le choix. »

 

Colombelles : Cénédésé 6, François 3, Gaignon-Duval 5, Gaignon 1, Gilbert 1, Godey, Ruel 2, Schopp 1, Serdarevic 5, Tracol 2. GB : Hamel (6 arrêts) et Thépaut (2 arrêts).

 

Rochechouart : Audoin, Faure, Granet 7, Kostova 6, Latour, Lormand 3, Lutovac 3, Mugosa 3, Varinot 2, Vernet 3. GB : Berland 12, Guilbart Segura 5.

 

Prochain match : Landi-Lampaul – CL Colombelles, Samedi 04 Mars, 20h30.  

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr