Colombelles au bord de la zone rouge

04 décembre 2016 Ecrit par 

Handball. Colombelles 33 – 35 Nantes, 8ème journée de Nationale 1 féminine. Les progrès défensifs salués la semaine précédente à Fleury sont restés lettre morte ! Colombelles a concédé sa cinquième défaite de la saison samedi soir contre l’équipe réserve de Nantes. Les 35 buts encaissés y sont pour beaucoup.

 

Colombelles n’est donc pas sorti de la panade. Le renouveau espéré après le déplacement au Fleury Loiret Handball n’a pas trouvé de suite face à Nantes. Non seulement les Colombelloises ont perdu un match largement à leur portée, mais elles ont en outre de nouveau affiché toutes leurs lacunes défensives. « C’est défensivement que le match s’est joué, reconnaît la capitaine Marion Gaignon-Duval. On a du mal à se réorganiser suite au départ de Vesna (Tolic) et à la blessure de Marie (Cénédésé). C’est une somme de petits détails. C’est un peu difficile en ce moment… » Colombelles avait pourtant plutôt bien débuté sa confrontation avec les jeunes nantaises. Marie Gagez et Marion Gaignon inscrivaient chacune trois buts dans le premier quart d’heure, lançant leur formation sur de bonnes bases (9-5, 13’). Le CLCH semblait tenir le bon bout, mais voyait son adversaire revenir à ses trousses en quelques minutes seulement. Nantes égalisait après vingt minutes de jeu (10-10) et prenait une première fois les devants par Laurine Chesneau en fin de première période. La pause était sifflée sur un score déjà très offensif de 16-17.

 

Nantes ne tardait pas à confirmer sa suprématie à la reprise du jeu. Le 5-0 infligé rapidement aux Colombelloises allait faire très mal (18-22, 38’). Marion Gaignon stoppait l’hémorragie sur penalty, mais les visiteuses repartaient aussi vite de l’avant. À +6 en leur faveur, Jean-Baptiste Martin n’avait d’autre choix que de poser un temps-mort (20-26, 42’). Colombelles sortait de sa léthargie et amorçait son retour, en restant toutefois à deux longueurs des Nantaises (24-26, 45’). À quinze minutes du buzzer, tout semblait encore possible. « Le point positif est que nous nous sommes battues jusqu’au bout, relève Marion Gaignon. On n’a rien à nous reprocher dans l’investissement. » Le CLCH restait toutefois derrière, pour deux, trois à quatre buts (30-34, 57’). Le dixième but de Marion Gaignon pouvait laisser espérer un certain suspense dans le money time (32-34, 59’), il n’en fut rien. La capitaine, bien soutenue par les neuf réalisations de Marie Gagez, a emmené son équipe en vain. « Je reprends confiance après un début de saison compliqué, mais je préfèrerais marquer zéro but et gagner… Mon nombre de buts ne m’importe pas. » Et même si derrière les deux leaders d’attaque, personne n’a dépassé les trois buts (Marlène Gaignon, Maud Gilbert, Pascale Schopp et Maëlle Tracol ont signé ce total), c’est dans un autre registre, on l’a vu, que Colombelles a perdu. Et avec quatre arrêts d’Oana Stan comptabilisés sur la feuille de match, en tout et pour tout, on peut de nouveau mettre en doute la prestation des gardiennes.

 

Dixième du classement, Colombelles a réalisé une très mauvaise opération au regard des résultats de ses adversaires directs. Le match nul de Landi-Lampaul contre Montargis a propulsé les Bretonnes de la onzième place à la huitième. Le CLCH est désormais premier non-relégable à égalité de points avec Bègles, virtuellement relégable. Et dire qu’il y a un an, les Jaunes et Noires trustaient les sommets… « C’est dur de passer du haut du tableau à jouer le maintien, reconnaît Marion Gaignon. On est toutes affectées mais on ne lâche pas. On va se remobiliser. On est un bon groupe de filles. On s’entend très bien. Je suis sûre qu’on va y arriver, on a le groupe pour cela. » Samedi prochain, Colombelles se rendra chez la lanterne rouge Conflans, loin d’être larguée avec ses trois points de retard. « On n’a pas le choix, il faut gagner à tout prix. » Ce sera a priori sans Marie Gagez, nouvelle victime de la malchance colombelloise. L’arrière gauche souffrirait d’un claquage. Un coup dur de plus…

 

Colombelles : François, Gagez 9, Gaignon-Duval 10, Gaignon 3, Gilbert 3, Ruel 1, Scherer 1, Schopp 3, Tison, Tracol 3. GB : Stan et Hamel.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr