Handball. Les Vikings veulent retrouver l'insolence des débuts

24 novembre 2017 Ecrit par 

Handball. Caen – Chartres, 10ème journée de Proligue (ce soir, 20h30). Après trois défaites en quatre matchs, le Caen Handball va tenter de relancer une dynamique positive, ce soir, au Palais des Sports. Opposés au co-leader de Proligue, les Vikings espèrent retrouver l’insouciance du début de saison.

 

Le Caen Handball parviendra-t-il à relancer la machine contre Chartres ? Belle surprise du début de saison, au point de gagner cinq de ses sept premiers matchs, Caen est légèrement rentré dans le rang depuis un mois. Les Vikings ont remporté un seul de leurs quatre derniers matchs, s’inclinant successivement contre Nancy, Pontault-Combault et Sélestat la semaine dernière. Des défaites loin d’être déshonorantes – à l’extérieur contre Nancy et le relégué de Starligue Sélestat, à domicile face au co-leader de Proligue Pontault-Combault – mais aux conséquences directes sur le plan comptable. Les Vikings ont quitté un podium que les gros morceaux ont su retrouver, puisque Itres, Chartres et Pontault-Combault se le partagent, et occupent désormais la sixième place. Rien d’alarmant, mais après avoir goûté aux sommets, « les joueurs sont en train d’atterrir », comme le reconnaît Thomas Lamora.

 

Le vice-président du Caen Handball en est toutefois persuadé : « il y a un match où on récupérera un peu d’insouciance, et ça peut être celui-là ». Caen aborde la réception des Chartrains sans pression excessive. Sur le papier, la supériorité du CMH fait peu de doutes. « Ils ont une très belle défense, deux très bons gardiens, des arrières puissants et des ailiers performants », présente Thomas Lamora sans n’oublier personne. Le co-leader a la meilleure défense de Proligue et la troisième attaque. « Si on ne fait pas un bon match, on ne peut pas les battre. » Si, en revanche, les Vikings mettent tous les atouts de leur côté… « Ils ont des failles et les joueurs se sont entraînés toute la semaine pour pouvoir les exploiter. On ne va pas arriver la tête baissée. Et, d’ailleurs, Chartres ne vient pas tranquille. Ils savent que ce match peut être un traquenard pour eux. »

 

Outre l’aspect purement sportif, l’aspect mental pourrait valoir cher. Caen, en tout cas, le souhaite. « C’est un match qui peut nous permettre de retrouver les attitudes qui nous avaient aidé à battre Créteil et Istres chez eux, commente Thomas Lamora. J’espère qu’on aura cette même insolence. » Les Normands savent qu’ils auront davantage de pression contre Billère ou Besançon, présentés comme des concurrents directs. Alors le choc face à Chartres est d’abord « un match bonus » où le Caen Handball a plus à gagner qu’à perdre. Sans pression, mais pas sans ambition. Après tout, Chartres restait sur deux défaites (contre Istres et Créteil) avant de dominer Pontault-Combault. Assurément une grosse équipe, mais pas infaillible pour autant. Vernon a même arraché le nul contre elle début octobre.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr