Handball. Le Caen HB n'oublie pas d'où il vient

16 novembre 2017 Ecrit par 

Le Caen Handball a concédé hier soir à Sélestat sa quatrième défaite de la saison, la deuxième par un seul but d’écart (30-29). Si les Vikings ont eu le mérite de ne jamais lâcher l’affaire, ils sont tombés dans les mêmes travers que ceux observés quelques jours plus tôt devant Pontault-Combault.

 

Le Caen Handball est-il à la croisée des chemins ? La belle surprise du début de saison, que cinq victoires en sept journées avaient hissé sur le podium de Proligue, vient de connaître deux défaites consécutives pour la première fois de la saison. Le bilan reste beau, la place (sixième) confortable, mais Caen subit un certain réajustement en tête de tableau. Hormis Créteil, derrière à la différence de buts particulière, le Caen HB est désormais devancé par tous les gros morceaux du championnat. Les Vikings seraient-ils rentrés dans le rang en l’espace de quelques jours ? « Si rentrer dans le rang revient à être sixième, ça me va, souligne Thomas Lamora. Je ne sais pas si tout le monde se rend compte ce qu'il faut produire comme qualité de jeu pour être dans la première moitié du classement de Proligue. Alors oui, on a tous apprécié d'être trois journées sur le podium, oui, on a rêvé d'être en tête du championnat à la huitième journée, mais oui, je suis fier que cette nouvelle équipe soit sixième de Proligue et qu'elle soit crainte par ses adversaires. »

 

Après Pontault-Combault, le Caen Handball est tombé hier soir sur une des têtes d’affiche de cette Proligue dont plus de la moitié des équipes a déjà évolué en Élite. Jusqu’au bout, les Vikings ont disputé la victoire à leur adversaire, ou un moins un nul que tous, côté caennais, jugent qu’il aurait été équitable. « On était à 100 % dans le jeu, pose Denis Serdarevic en préambule. On a tout donné. Le match s’est joué sur des détails, comme toujours en Proligue. » Caen a surtout péché dans les pertes de balle, subissant là le même défaut fatal qu’il avait payé cher cinq jours plus tôt devant Pontault-Combault. Les douze munitions récupérées par Sélestat ont bien souvent été converties en contre-attaque. Une fois encore, les Vikings ont subi la qualité de leurs opposants dans le jeu rapide. « Ils ont marqué au moins la moitié de leurs buts en contre-attaque ou dans le jeu de transition, sur des engagements rapides notamment », déplore Denis Serdarevic. Agressé par la défense haute des Alsaciens, Caen n’est pas parvenu à trouver les solutions adéquates sur le front offensif. Les statistiques de ses pivots (aucun but, un seul tir tenté dès la première attaque) donnent un aperçu des difficultés rencontrées dans ce secteur, ô combien préjudiciables face à ce type de défense.

 

Les Caennais ont pourtant eu une dernière possession pour égaliser. Ils se sont empêtrés sur la défense sélestadienne. « Le résultat n’est pas illogique. On ne perd pas contre une petite équipe. Il y a tellement peu de marge de manœuvre en Proligue que c’est compliqué d’être régulier. Le championnat est très dense. Ça va être très dur toute la saison. » Pas de Saint-Gratien cette saison ni, dans une autre mesure de Valence, les relégués du printemps dernier. Le dernier du classement n’est autre que Limoges, pourtant ambitieux à l’entame de l’exercice. Et les Limousins, avec cinq points à leur actif, ne sont jamais qu’à cinq longueurs des Vikings sixièmes. Alors dans ce contexte, Caen ne minimise pas sa performance du début de saison. « On ne va pas commencer à remettre en question tout ce qu’on a fait à cause de deux défaites, précise Denis Serdarevic. C’est dommageable mais ce n’est pas un drame. Ce n’est qu’une mauvaise petite passe. J’ai confiance dans le groupe, ça va vite revenir. » Caen jouera en Coupe de France samedi soir contre Torcy (N1) à Pontault-Combault et recevra Chartres, de nouveau leader, le vendredi 24 novembre.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr