Maxime Langevin : « On ne regarde pas le classement »

07 novembre 2017 Ecrit par 

Le Caen Handball a réalisé une très belle opération en s’imposant dans la douleur devant Limoges, vendredi dernier (24-23). Si le passage à vide des Vikings aurait pu leur coûter cher, il est finalement resté sans conséquence et ne les a pas empêchés d’alimenter leur spectaculaire début de saison. C’est un Maxime Langevin bien au chaud sur le podium qui évoque avec nous l’actualité du Caen Handball.

 

Maxime, vous avez joué à vous faire peur contre Limoges…

On avait très bien abordé ce match. On a fait une première mi-temps très complète. Il y avait 15-11 à la mi-temps, il n’y a rien à redire sur cette première période. On a souvent du mal à la reprise mais, cette fois, on a bien géré jusqu’à la 40ème minute. On a ensuite subi un très gros passage à vide. C’est notre gros défaut en ce début de saison. Je ne sais pas si on a peur de creuser encore l’écart, ou si on a envie de gérer. Inconsciemment, on se relâche un peu. Ils ont eu leur temps fort quand on a eu notre temps faible. Encore une fois, on se fait peur. On a eu un peu de chance sur la fin. Il faut qu’on arrive à comprendre pourquoi on a ces longues phases négatives. Mais on va retenir les deux points, parce que c’est très important quand même (sourire).

 

Même si vous vous en sortez bien avec un dernier tir adverse sur le poteau, vous avez réussi à garder une petite avance et c’est tout sauf anodin.

L’avance qu’on avait consolidée auparavant a été suffisante pour l’emporter à la fin. La saison dernière, on perdait souvent ce genre de matchs. Cette année, on les gagne. C’est peut-être un signe. On a un peu de chance, il ne faut pas l’oublier. Sur la saison, il ne faudra pas jouer à se faire peur comme ça parce qu’on en perdra plus qu’on en gagnera. C’est une leçon à retenir.

 

Ce match reste une victoire de plus dans un début de saison assez exceptionnel.

Bien sûr, c’est vraiment positif dans l’ensemble. Même si on gagne à l’arrache, c’est vraiment positif, surtout avec les défaites de Chartres et Pontault. Dans ce championnat, tout le monde va battre tout le monde, tout le monde prend des points. Je pense que le maintien se jouera à plus de points que la saison dernière. C’est très bien qu’on ait gagné contre Limoges, ça envoie aussi un message aux adversaires. Ça leur montre qu’on est vraiment bien, qu’on va faire une bonne saison. On va recevoir Pontault à fond. Ils ont perdu contre Cherbourg, ça montre que tout est possible. Ce sera encore un gros match.

 

Il est étonnant ce championnat. Après sept journées, on ne voit pas encore de hiérarchie se dessiner clairement.

Oui, c’est très, très impressionnant. Pour rigoler, on fait des pronostics entre nous à chaque journée et personne n’arrive à trouver tellement c’est improbable. C’est ce qui fait la beauté du championnat. Il est impossible de dire aujourd’hui qui va finir en playoffs et qui va descendre à la fin de l’année. C’est bien qu’on prenne les points aux matchs allers pour éviter de se faire peur sur la phase retour. Tous les points qu’on prendra jusqu’à décembre seront précieux.

 

Quels sont les éléments clés du bon début de saison que vous vivez ?

C’est un ensemble. Le club a recruté des joueurs très, très professionnels. On bosse bien à l’entraînement, les gars sont sérieux, ils sont bien entrés dans le projet de jeu. Je pensais que la mayonnaise allait prendre un peu plus tard, elle a pris en fait assez vite. J’espère que ça va continuer sur la durée, c’est à nous de faire les efforts toutes les semaines pour cela. Pour en revenir aux raisons de ce bon début de saison, la première d’entre elles est le recrutement judicieux qui a été réalisé. On a aussi appris de nos erreurs de la saison dernière. L’ensemble se complète bien, on a une équipe homogène. J’espère que ça va nous emmener le plus loin possible.

 

Ce match contre Pontault sera un test de plus.

Bien sûr. Pontault a toujours été une équipe très solide. L’année dernière, on les a accrochés ici et on a perdu là-bas. Ils font un début de saison très solide. Ils ont affiché des ambitions de playoffs comme chaque année. Nous, on prend les matchs un par un en essayant d’accrocher un maximum de points. Après sa défaite contre Cherbourg, Pontault va sûrement arriver en mode guerrier. À nous de répondre présents et de faire un gros match.

 

Votre place sur le podium à un point de la première place ne change-t-elle rien sur vos ambitions du début de saison ?

Non, non. Franchement, on ne regarde pas le classement. Tout le monde vient nous parler de playoffs, de montée, alors que nous on voit d’abord le maintien. Si on peut l’obtenir le plus tôt possible, ça nous permettrait de nous libérer sur la deuxième partie de saison. On est troisième mais on sait très bien que ça ne veut rien dire. L’année dernière, on était sixième en décembre et on a failli descendre. Ce championnat va très vite, il faut rester les pieds sur terre et prendre match après match.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr