Handball. Caen affiche sa méfiance avant Nancy

20 octobre 2017 Ecrit par 

Handball. Nancy – Caen, 6ème journée de Proligue (ce soir, 20h30). Le Caen Handball va tenter de prolonger son début de saison idyllique ce soir sur le terrain de Nancy. Mais chez une « bête blessée », seulement treizième de Proligue, la méfiance est de mise dans les rangs caennais.

 

Le Caen Handball pourrait difficilement démontrer plus de prudence dans ses propos au moment d’affronter l’avant-dernier de Proligue. « On se méfie de la bête blessée, rapporte Thomas Lamora. Nancy va se réveiller un jour, on espère que ce ne sera pas contre nous. Ce déplacement sent le traquenard… » Désireux d’accéder en Starligue à moyen terme, annonçant dès cette saison son ambition de playoffs, Nancy est aux antipodes des attentes initiales après cinq journées. Les Lorrains cumulent quatre défaites, dont la dernière de onze buts à Chartres, pour une seule victoire. Dixième attaque (un rang devant Caen), dixième défense (très loin de Caen), le Grand Nancy Métropole Handball traîne sa peine tout en bas du classement. Nancy n’y arrive pas.

 

Les Nancéiens, successivement tombés devant Vernon (37-28), Créteil (27-28), Pontault-Combault (31-32) et Chartres (41-30), jouent en plus de malchance. Leur joker monténégrin Danijel Vukicevic attend désespérément son titre de séjour lui permettant d’être qualifié par la LNH. En parallèle, nombre de blessures ont perturbé et affaibli le collectif lorrain. À Chartres, deux nouveaux joueurs se sont blessés, Emil Feutchemann et Steeven Bois. Le premier est incertain, le second devrait être forfait à en croire L’Est Républicain.  Quand ça ne veut pas… Mais, encore une fois, il en faudrait plus pour que Caen vire dans l’excès de confiance. « À un moment, ils vont retomber sur leurs pattes. Ça sent le match piège », assure encore Thomas Lamora.

 

S’appuyer sur la défense

 

Match piège, sûrement, match important, au moins tout autant. Avec son bilan inverse à celui de Nancy (quatre victoires pour une défaite), Caen se prend à rêver de regarder vers le haut. Dès lors, les deux matchs à venir face à Nancy et Limoges, « deux équipes ayant annoncé les playoffs et qui sont en bas de tableau », revêtent un intérêt particulier. « Ce sont deux matchs de maintien. Derrière, on aura trois matchs de playoffs contre Pontault-Combault, Sélestat et Chartres. Ce sera très dur. On doit battre Nancy et Limoges. » Dans cette optique, les Vikings peuvent s’appuyer sur les garanties défensives observées depuis l’entame de la saison. « Quand on met les ingrédients défensifs, on est une équipe difficile à battre, estime le vice-président. Il n’y a que contre Cherbourg qu’on n’a pas mis l’intensité défensive nécessaire. »

 

 

Deux semaines plus tard, Caen n’avait pas réédité l’erreur face à Vernon, étouffant les Haut-Normands en première mi-temps. Si les Caennais parvenaient à prendre à la gorge des adversaires nancéiens qu’on devine en grand manque de confiance, ils se rendraient la tâche plus facile. Ce serait aussi la meilleure manière d’éviter le sursaut d’orgueil que le Caen Handball redoute. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr