Macira Sacko (Caen Handball) : « On peut faire quelque chose »

25 septembre 2017 Ecrit par 

Le Caen Handball visait un point sur les deux premiers matchs, il en est reparti avec quatre dans la musette. Après sa victoire sur Créteil, il a remis ça à Istres, autre équipe très ambitieuse. Macira Sacko, décisif en fin de match avec deux buts coup sur coup, revient sur ce début de saison idéal.

 

« On a surfé sur la victoire obtenue contre Créteil une semaine plus tôt. Le début de match était dans la continuité, ce qui nous a permis de mener 8-3. On s’est appuyé sur la confiance qu’on avait engrangée, et sur celle que Denis (Serdarevic) a aussi. Il nous a aidés à faire le trou. On a eu un coup de moins bien ensuite, mais on a retrouvé les mêmes bases que contre Créteil, à savoir défense et efficacité en attaque. En fin de match, Denis fait l’arrêt qu’il faut et nous donne la balle qui fait passer à +2 (sur un but de Macira Sacko, ndlr). Il est très en forme. »

 

« On a un jeu plutôt pas mal, mais on peut faire mieux. Nous ne sommes pas tous à 100 %, et on a tous du déchet dans notre jeu. Malgré cela, on arrive quand même à gagner contre ces grosses équipes. Ça me laisse penser qu’on peut faire quelque chose cette saison. Créteil et Istres ont tous deux annoncé la montée. Nous, on est un peu plus modestes. On s’est battu avec nos armes. On joue sur la cohésion de groupe, et ça marche plutôt bien. Ces deux victoires sont peut-être une surprise par rapport aux pronostics, mais on savait qu’il valait mieux prendre ces adversaires maintenant que dans trois mois. Créteil doit digérer la descente, et Istres son élimination en playoffs la saison dernière. »

 

« On ne peut pas se reposer sur ces quatre points. Les deux premières journées de championnat ont montré que tout le monde était à peu près au même niveau. Toutes les équipes sont accrocheuses. Cela ne m’étonne pas vraiment de voir Vernon en tête. Tous les matchs vont être difficiles, toutes les équipes ont des qualités. À nous de faire jouer les nôtres pour nous extirper du piège. Il vaut mieux continuer de prendre les matchs à la suite. On fera le bilan à la trêve pour voir si les quatre points pris étaient des points bonus, ou s’ils peuvent nous permettre de voir plus haut. »

 

« Maintenant, il faut prouver que ce qu’on a fait n’était pas de la chance. Cherbourg, c’est un derby. Même si je ne suis pas d’ici, je sens déjà l’attente qu’il y a autour de ce match. C’est une équipe de notre niveau mais qu’il ne faut surtout pas prendre de haut sous prétexte qu’on a gagné nos deux premiers matchs. Cherbourg a aussi battu Dijon, qui avait gagné de douze buts contre Istres lors de la première journée. Ce sera un très gros match, avec toujours un peu plus de pression. »

 

« Personnellement, je me sens plutôt bien. L’intégration s’est super bien passée. Tout a été fait pour que je me sente bien, y compris en-dehors du terrain. Maintenant, j’essaie de le rendre sur le terrain. J’ai pris mes responsabilités contre Istres, comme toujours. C’est tombé en fin de match. Mais je mets les buts grâce à Denis, qui fait les arrêts avant. Je suis content. C’est le travail de toute une équipe. »

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr