Denis Serdarevic (Caen HB) : « Montrer qu’on est un niveau au-dessus »

22 août 2017 Ecrit par 

Handball. Gonfreville – Caen, 4ème match de préparation. Facile vainqueur du CPB Rennes la semaine passée, le Caen Handball retrouve une équipe de Nationale 1, ce soir. Face à des Gonfrevillais bien armés, les Vikings vont s’appliquer à monter en puissance. Leur gardien Denis Serdarevic a fait le point ce matin après la première séance estivale au Palais des Sports.

 

 

 

La préparation

« De premiers automatismes commencent à se voir, mais on reste en phase de préparation et il y a encore beaucoup de boulot. Ça suit son cours. On ne se pose pas la question de savoir si on est en avance ou en retard. On est là pour bosser et essayer de mettre en place ce que Dragan nous demande. Pour les joueurs, il s’agit essentiellement des enclenchements et du projet défensif. Avec Luka, on essaie de s’adapter au niveau de la défense, dans notre positionnement. On ne se prend pas la tête. On doit être prêts pour le jour J. On bosse bien, on bosse dur, ça suit son rythme normal. Le point, on le fera avant le premier match de championnat. On verra le chemin parcouru. »

 

Le match à Gonfreville

« C’est un match de travail. Il s’agit toujours de répéter, mais en condition de match. Gonfreville est une équipe de N1 costaude. Ils restent sur une victoire contre Vernon (Proligue). Ce sera un bon match de préparation. Les deux équipes seront là dans le même but de travailler, réviser, comme à chaque match de préparation. On va vouloir le gagner, comme tous les matchs qu’on va jouer. On joue en Proligue, il va falloir montrer qu’on est un niveau au-dessus d’eux. »

 

La victoire facile à Rennes (21-31)

« Rennes avait presque la même équipe que celle qu’on avait affrontée en N1. Nous, nous n’avons plus du tout la même. On n’a plus le même rythme de travail. Avec l’arrivée de Johan Franchequin (le nouveau préparateur physique, ndlr), on travaille beaucoup plus dur. Physiquement, je pense que cela se ressent. On est mieux. De son côté, Rennes venait de reprendre la prépa. La différence s’est faite également sur ce plan. Mais on a montré effectivement qu’on était en D2, qu’on avait repris plus tôt et que nous avions aussi de meilleurs joueurs, même si Rennes est une très bonne équipe. »

 

Les conséquences du remaniement d’effectif pour un gardien

« Au final, ça joue beaucoup parce qu’il ne reste qu’Alex (Aguilar) et parfois Seb (Rossi) en numéro 3, parmi les joueurs de la saison dernière. Les autres défenseurs sont partis. Comme pour les autres joueurs, il faut créer des relations à deux, à trois, à six avec la défense entière. C’est un travail aussi important et aussi dur, je pense, que ce que peuvent faire les joueurs entre eux sur des enclenchements ou des relations défensives. »

 

La concurrence avec Luka Arsenic

« C’est une nouvelle concurrence, une nouvelle relation à mettre en place. Cela s’était très bien passé avec Stanko (Abadzic), et ça commence à se mettre en place avec Luka. Il y a moyen qu’on forme une aussi bonne paire qu’avec Stanko, voire qu’on soit même meilleurs. »

 

Les attentes personnelles

« L’objectif de tout sportif est d’améliorer chaque année sa performance de l’année précédente. Pour la première fois, je serai le gardien le plus vieux. Ce sera à moi de m’affirmer, de montrer aussi que j’ai une saison de Proligue dans les jambes. De tenir ma place, tout simplement. »

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr