Travail bien fait pour les Vikings

28 avril 2017 Ecrit par 

Handball. Caen 33 – 26 Saint-Gratien, 24ème journée de Proligue. Après quatre défaites de suite, le Caen Handball a renoué avec le succès au moment le plus opportun, ce vendredi soir au Palais des Sports. Le match nul réalisé dans le même temps par Valence devant Massy empêche néanmoins les Vikings d’être mathématiquement maintenus. Il faudra encore prendre un point au minimum.

 

 

Saint-Gratien n’est pas dernier de Proligue pour rien. Venus en effectif réduit, trop frêles dans tous les compartiments du jeu, les Franciliens ont montré toutes leurs limites au Palais des Sports. « Sans vouloir leur manquer de respect, si on avait perdu contre eux, on n’aurait rien eu à faire dans ce championnat », reconnaît Maxime Langevin. Deux équipes seulement sont tombées face aux Diables Rouges cette saison, Dijon et Billère. Dans la lutte pour le maintien réactivée par la victoire de Valence sur Massy la semaine précédente, Caen ne pouvait pas être la troisième victime d’Omar Benali et de ses camarades. Le risque représenté par Valence, déjà passé de très diffus à sérieux, n’en aurait été que plus important. Mené de quatre buts à la mi-temps par Dijon, Valence a de nouveau démontré tout son panache en accrochant le nul (23-23), non sans avoir eu un penalty raté et un tir sur le poteau dans la foulée en guise de dernières situations. Les Drômois maintiennent Caen sous pression à deux journées de la fin. Ils sont à trois longueurs sans le goal average, alors que quatre points restent à distribuer. « Encore un point et on sera maintenus, a tôt fait de calculer Maxime Langevin. On va repartir à fond et commencer par essayer de gagner à Massy. Valence y est bien parvenu… » Après avoir enchaîné les matchs week-end après week-end, le Caen Handball aura droit à un peu de repos la semaine prochaine. De quoi recharger les accus au cœur de ce sprint final.

 

langevin stgratien 1617

 

Les Vikings, en difficulté ces derniers mois, ont mis un peu plus d’un quart d’heure à se détacher de leurs adversaires. Leur départ assez spectaculaire – Florian Dessertenne a mis le gardien adverse Jakub Krupa sur les fesses après une feinte – et bigrement efficace aux ailes, notamment sur le côté droit avec Maxime Langevin et le jeune Alex Moran, n’a d’abord pas suffi à faire la différence. Denis Serdarevic, rapidement dans le bon rythme, s’y est pourtant employé, marquant le but du +2 en cage vide (5-3, 11’). L’ancien caennais Omar Benali répondait par deux buts coup sur coup, et chacun se répondait allègrement. Caen convertissait plusieurs montées de balle et trouvait également d’autres solutions au loin par Adrian Rosales Pousada et au pivot par Alexandre Aguilar d’une roucoulette (9-7, 18’). Le début de l’accélération caennaise, puisque Florian Dessertenne s’offrait ensuite un incroyable but dans le dos, avant de marquer à son tour en cage vide (11-7, 20’). La vitesse caennaise gênait considérablement la défense adverse, d’autant que l’efficacité était au rendez-vous. Tandis que Maxime Langevin restait chirurgical, Denis Serdarevic sortait un penalty d’Omar Benali. L’écart continuait de grandir après une nouvelle réalisation d’Alexandre Aguilar (14-9, 26’). Et quand les locaux faiblissaient légèrement, leur gardien compensait brillamment. Après un dernier jet de sept mètres de Maxime Langevin, Caen comptait quatre buts d’avance à la pause (16-12, 30’).

 

dessertenne stgratien 1617

 

La reprise légèrement délicate en deuxième période était vite balayée par les deux buts de Christo Tsatso. Fréquemment sanctionnés, les Gratiennois étaient victimes de leur indiscipline. Trois pénalités de deux minutes en quelques secondes les laissaient à… trois joueurs de champ. La situation insolite ne changeait pas vraiment la donne, Caen conservant une avance plutôt confortable (20-15, 36’). Christo Tsatso et Maxime Langevin passaient ensuite la vitesse supérieure (24-18, 44’). Comme Denis Serdarevic confirmait sa belle forme, les Vikings étaient sereins. Stanko Abadzic fêtait son entrée sur le terrain par un arrêt sur penalty, entre autres parades du gardien serbe (4/12). Sébastien Rossi se mettait au diapason, quand Christo Tsatso poursuivait les dégâts (28-20, 52’). La messe était dite depuis quelques minutes déjà, mais Caen ne desserrait pas son étreinte. Florian Dessertenne et Adrian Rosales Pousada ajoutaient quelques pions supplémentaires. « On n’a pas eu de trou, apprécie Maxime Langevin. On a été bons dans les bons moments. C’est plus facile à gérer quand on a ce matelas. On a su trouver les solutions un peu partout. Saint-Gratien est moins physique, on a plus joué dans les espaces. C’est l’état d’esprit du groupe qui a payé. Heureusement qu’on a gagné, et c’est bien d’y avoir mis aussi la manière. » Les Vikings ont affiché des progrès manifestes contre une équipe, il est vrai, plus faible que leurs précédents adversaires. « On a été réguliers pendant une heure, c’est la première fois depuis la trêve. Tout le monde a pris du plaisir. »

 

serdarevic stgratien 1617

 

L’ailier droit du Caen Handball n’espère maintenant qu’une chose : que la confiance revienne. « L’ambiance n’était pas top ces dernières semaines, concède-t-il. Cette victoire va faire du bien dans les têtes. C’est bon pour tout le monde parce que c’était une période compliquée. » Le plus dur sera toutefois de confirmer. Dans deux semaines, Caen ira à Massy, quatrième à égalité de points avec le troisième Istres.

 

rosales stgratien 1617

 

Caen : Moran 6, Nivore 1, Langevin 7, Réchal, Tsatso 6, Roopinia 3, Sossou, Rosales Pousada 3, Renaud David, Mizouni 1, Aguilar 2, Dessertenne 5, Rossi 2. GB : Serdarevic (9/27) et Abadzic (4/12).

 

Saint-Gratien : Brive 6, Go 2, Martily 2, Marie-Claire 2, Benali 5, Segarel, Lacritick 6, Bidin, Joumel 3. GB : Krupa (5/30) et Olivier (0/5).

 

moran stgratien 1617

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr