Les Vikings se mettent en danger

22 avril 2017 Ecrit par 

Handball. Pontault-Combault 30 – 23 Caen, 23ème journée de Proligue. Attention, danger ! Le Caen Handball ne dispose plus que de deux points d’avance, soit une victoire, sur le premier relégable Valence. Pendant que les Valentinois, en grande forme, créaient l’exploit à Massy (25-26) sans leur meilleur joueur, les Vikings faisaient respecter la hiérarchie chez le deuxième de Proligue.

 

Le Caen Handball peut-il ne pas perdre en encaissant trente buts ou plus ? C’est une évidence, la réponse est non. Hélas, les Vikings sont allés chercher 30 à 33 fois le ballon au fond de leurs filets lors des quatre derniers matchs. La sanction n’a pas manqué de tomber : tous se sont soldés par une défaite. Caen a confirmé son long passage à vide du moment ce vendredi soir à Pontault-Combault. Chez une équipe qu’ils avaient tenue en échec à l’aller, grâce à une défense extrêmement performante (22-22), les Caennais ont fait mieux que tenir pendant 25 minutes (9-11, 23’ puis 12-12, 26’), avant de lâcher prise progressivement. À la mi-temps, Pontault avait déjà marqué 16 buts (16-13, 30’). L’espoir restait permis dans le camp visiteur, d’autant que le retard restait de trois buts dix minutes plus tard après une réalisation de Charly Sossou (21-18, 40’), mais le dauphin de Tremblay a ensuite placé un violent coup d’accélérateur. Le résultat ? Un 6-0 autoritaire en l’espace de six minutes. Pertes de balle, penalty arrêté et tirs ratés étaient passés par là côté caennais (27-18, 46’). Quand Alexandre Aguilar a stoppé l’hémorragie, c’était déjà bien trop tard. La fin de match n’a été qu’une formalité pour Pontault-Combault.

 

Au vu de la spirale négative des Caennais et du peu de ressources proposées ces derniers mois, tant sportivement que mentalement, le résultat concédé en région parisienne n’a rien d’une surprise. Ce qui (d)étonne, c’est la victoire de Valence à Massy, quatrième (25-26). Cette deuxième victoire consécutive des Valentinois, qui ont fait la course en tête quasiment tout au long du match, leur permet de revenir à deux points de Caen. Certes, le goal average que possèdent les Normands est un atout de taille à trois journées de la fin, mais les cartes n’en restent pas moins rebattues. Caen et Valence disputeront deux de leurs trois derniers matchs à domicile. Dijon se déplacera chez les deux. Valence affrontera Cherbourg chez lui en conclusion, tandis que les Vikings ont l’énorme avantage (normalement) de recevoir une équipe de Saint-Gratien condamnée à la Nationale 1 vendredi prochain. Le match sera décisif. Entre cette antépénultième journée et l’ultime, Valence ira à Billère tandis que Caen se rendra à Massy. Valence doit prendre au minimum trois points de plus que Caen (une victoire et un nul) pour passer devant. En trois matchs, ce serait un authentique exploit, mais rien n’est impossible…

 

Pontault-Combault : Leventoux 2, Diallo 2, Appolinaire 5, Aman 4, Rodrigues Fortes, Lagier Pitre 3, Jukic, Moreno 2, Ioannou 1, Mocquais 5, Tchitombi 4, Dupoux 2. GB : Guérinot (8/29) et Taillefond (1/2 pen).

 

Caen : Nivore, Moran 1, Langevin 1, Réchal, Tsatso 7, Roopinia, Sossou 2, Rosales Pousada 2, Renaud David, Mizouni, Rossi, Aguilar 4, Dessertenne 6. GB : Serdarevic (9/34) et Abadzic (2/5).

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr