Football. Battu valeureux, Malherbe a fait vibrer d’Ornano

03 décembre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

Football. Caen 1 – 2 Lyon, 16ème journée de Ligue 1. Caen est invaincu depuis cinq matches mais sort d’un nul à Strasbourg qui aurait dû se transformer en victoire avec un minimum de détermination supplémentaire. Les Lyonnais, de leur côté, viennent de subir un échec surprenant contre Lille qui met fin à une série de 12 matches officiels sans défaite (France et Europe compris). C’est donc en quelque sorte un match de la réhabilitation qui nous est proposé, et le moins que l’on puisse dire c’est que les spectateurs vont être gâtés.

 

Ils n’ont pas oublié le Caen-Lyon de la saison dernière remporté de haute lutte par leurs favoris (3-2 avec un doublé de Santini) et ils n’ont qu’un souhait, que l’histoire se répète. Au coup d’envoi, pas de surprise côté lyonnais, Genesio aligne son dispositif habituel en 4-2-3-1 avec Fékir en électron libre derrière Mariano Diaz. En face Garande s’est adapté aux circonstances et a détaché Sankoh pour perturber l’influence du capitaine des Gones. Souvent au cœur des actions chaudes de son équipe, ce dernier ne montrera pas sa maitrise technique habituelle aussi bien dans l’organisation que dans la finition. Toutefois, il sera décisif sur l’action du premier  but  inscrit par Cornet, un but venu très tôt dans la partie (10è) qui va forcément avoir un impact sur le mental des troupes.

 

Globalement, on peut dire que  l’OL a ensuite mieux maitrisé la première période tant dans la possession que dans le nombre d’occasions nettes. Après l’ouverture du score, en effet, les joueurs lyonnais vont se procurer plusieurs opportunités d’alourdir la marque. On pense à cette volée magnifique de Fékir sur un service de Cornet qui rasa la transversale (21è) ; à ce face à face Fékir-Vercoutre détourné en corner par le portier caennais (27è); à ce raté monumental de Mariano seul devant le but (34è) ou à cet excès d’individualisme de Mariano Diaz qui préféra la frappe compliquée à un service en or vers Fékir mieux placé devant le but (38è).

 

 

En face, les bleus et rouges n’étaient pas restés inactifs. Ils s’offrirent également quelques situations favorables mais ne connurent pas la réussite espérée. La reprise d’Aït Bennasser, sur une remise en retrait de Santini fila en sortie de but (20è), la frappe de M’Bengue  mi-centre mi-tir, fut renvoyée par le deuxième poteau de Lopes (26è) et dans la minute suivante, la tête de Djiku à la réception d’un corner échoua tout prés du poteau. A la pause, l’OL menait au tableau d’affichage et ce n’était pas injustifié. Toutefois, le sort de la partie semblait loin d’être scellé.

 

Accueillis par une pluie typiquement normande et que l’on pressentait de bon aloi pour les normands, les joueurs effectuaient leur retour sur la pelouse sans changement dans les compos. La pluie, c’est sûr, allait donc booster les Caennais, mais c’est la douche froide qui allait s’abattre sur leurs têtes. Une passe  loupée de Rodelin devant sa surface profitait à Memphis puis à Mariano qui d’une demi-volée expédiait le cuir hors de portée de Vercoutre (55è, 0-2).

 

 

Garande opéra illico un changement tactique. Sankoh laissa sa place (mais pas son poste) à Repas. Malgré cet apport offensif, les Caennais ne parviennent pas à mettre leurs adversaires en danger. À vrai dire, le jeu devenu moins rythmé se stabilise surtout en milieu de terrain. C’est Rodelin qui va sonner la révolte des siens en expédiant un missile du gauche qui se fracasse sur le poteau (70è). Santini voit ensuite Lopes détourner son essai (74è). L’espoir est revenu sur d’Ornano, d’autant que les Lyonnais adoptent un dispositif plus que prudent en faisant entrer un milieu (Ferri) au détriment d’un attaquant (Mariano Diaz).

 

On sent bien, et sans doute les joueurs en premier, que si le SMC marque maintenant, il peut profiter d’une fin de match folle pour revenir au score. Le but arrivera bien sur un exploit individuel de Santini (qui a dit qu’il avait les pieds carrés ?), qui élimine deux adversaires dans un mouchoir de poche avant de prendre Lopes à contrepied (91è),mais trop tard… même si le Croate est à deux doigts (de pied) de détourner dans les filets un tir trop croisé de N’Kololo (94è).

 

 

C’est sans doute l’un des plus beaux matches vus à d’Ornano cette saison et il n’y a rien à redire sur le nom de l’équipe victorieuse… L’expérience a  gagné, mais  le Stade Malherbe fait un beau perdant  et nul doute que son jeu  aura conquis l’ensemble de ses fans.

 

Fiche technique :

Mi-temps : 0-1 ; Arbitre : Mr Delerue

Buts : Caen : Santini (91è) ; Lyon : Cornet (10è), Mariano Diaz (54è)

Avertissements : Caen : MBengue (60è) ; Lyon : Fekir (36è), Mariano Diaz (59è), Rafael (91è)

 

Les compos :

SM Caen : Vercoutre, Guilbert, Da Silva, Djiku, M’Bengue, Sankoh  puis repas (58è), Feret (cap), Aït Bennasser, kouakou puis Nkololo (64è), Rodelin, Santini.

O.Lyonnais : Lopes, Marçal, puis Rafael (73è) Diakhaby, Marcelo, Tete, Aouar, Touzart, Fekir (cap) Depay, Mariano Diaz puis Ferri (81è), Cornet puis Maolida (76è).

 

 

Les faits marquants :

 

 : Déviation de Rodelin pour Santini en bonne position, qui cafouille son contrôle

 : Premier corner pour malherbe

10è : Suite à une belle remontée de balle des lyonnais, Marçal centre au 2è poteau vers Fekir ; Celui-ci remise au centre ; à la réception, Mariano Diaz et Depay se gênent mais le ballon qui navigue dans la surface est repris par Cornet (0-1)

19è : Coup franc excentré de Féret. Lopes repousse des deux poings.

20è : Santini dans la surface sert Aït Bennasser en retrait. La reprise de l’extérieur du pied du Marocain fuit le cadre.

21è : Reprise de Fékir au ras de la transversale

26è : M’Bengue très incisif dans son couloir, envoie une frappe aérienne de son aile qui échoue sur le poteau

27è : Corner caennais et tête de Djiku à côté du but

28è : Fékir seul face à Vercoutre voit sa tentative déviée en corner

30è : Santini marque mais il est signalé hors-jeu

34è : Marcelo suite à un centre contré de Mariano rate la cage seul devant Vercoutre

38è : Nouveau centre travaillé de Marçal et nouveau raté de Mariano Diaz trop personnel

54è : Centre de Fékir, Depay trop court

55è : But de Mariano Diaz suite à un loupé de Rodelin (0-2)

57è : Marçal met la main sur le visage de l’arbitre assistant. On a connu des cartons rouges pour moins que ça.

63è : Centre de Mariano Diaz, Vercoutre détourne le ballon destiné à Cornet

69è : Tir d’Aouar, Vercoutre se détend et détourne le ballon

70è : Frappe énorme du pied gauche de Rodelin. Lopes effleure le ballon du bout du bout des gants. Poteau !

73è : Demi-volée de féret sans danger pour Lopes.

74è : Lopes détourne superbement un tir de Santini qui prenait le chemin du petit filet

75è : Essai de N’Kololo loin du cadre

84è : Belle action Lyonnaise menée par Depay mais Fékir, hors-jeu voit son but refusé

85è : Rodelin poussé dans le dos à 20 mètres des buts adverses n’obtient de coup franc

88è : Frappe pure de repas, trop pure…dans les bras de Lopes

90è : Fékir face à Vercoutre manque lamentablement le cadre

91è : Exploit de Santini qui enrhume Tousart et Diakhaby et trompe Lopes en finesse (1-2)

93è : Tir croisé de Nkololo, Santini se jette mais ne peut dévier le ballon. Dernière minute de jeu :. Va-t-on assister au même scénario que lors de la venue de Nice ?... Malgré une ultime poussée caennaise, le score en reste là.

 

 

 

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr