Football. Caen va devoir serrer les rangs

03 décembre 2017 Ecrit par 

Football. Caen – Lyon, 16ème journée de Ligue 1 (aujourd'hui, 17h00). Sixième de Ligue 1 avec 23 points, le Stade Malherbe Caen aborde en toute sérénité la réception de l'Olympique Lyonnais. Souvent performants à domicile face aux Lyonnais, les Caennais ont plus à gagner qu'à perdre.

 

Ce ne sont jamais que des chiffres, mais ils donnent du baume au cœur. Sur les quinze confrontations entre Caen et Lyon disputées en Normandie, dix se sont soldées par une victoire caennaise. Lyon ne s'est imposé qu'à trois reprises à Caen. Pas sûr que cela suffise à donner un ascendant psychologique digne de ce nom aux Malherbistes, mais ces derniers se verraient bien prolonger la belle spirale. « On a toujours fait des bons matchs contre Lyon, souligne Patrice Garande. Ce sont des matchs qui nous inspirent. » L'argument historique ne pèsera pourtant pas très lourd cet après-midi face aux Fekir, Mariano, Depay et consorts. Pour continuer à jouer de mauvais tours aux Gones, Caen devra « faire un grand match », comme le rappelle Patrice Garande tel une évidence. « Derrière Paris, c'est pour moi la meilleure équipe du championnat, avance le technicien. Il y a tout à Lyon : beaucoup de qualité technique, beaucoup de vitesse, beaucoup de jeunesse. C'est une équipe très complète. »

 

Alors qu'ils restaient sur neuf matchs sans défaite, dont huit victoires, Lyon s'est pourtant fait surprendre mercredi soir à domicile contre Lille (1-2). Les 21 tirs rhodaniens n'ont pas suffi. « J'aurais préféré qu'ils gagnent, assure Patrice Garande. Derrière un couac, il y a souvent une réaction. » Et au regard des deux derniers succès obtenus en déplacement – 5-0 à Saint-Etienne et Nice –, Lyon n'a nul besoin d'être dans son antre pour briller. « C'est une équipe capable d'être ultra-performante en attaque placée et en contre-attaque. À la moindre perte de balle adverse, ça va à 2000 à l'heure. » Le tableau ainsi présenté, les priorités établies par Patrice Garande sont plutôt prévisibles : « être très performant défensivement et efficace sur le plan offensif ». Les leçons de la déroute marseillaise (5-0) auront-elles été retenues ? « La clé du match sera de défendre en avançant, ne pas les laisser jouer », martèle l'entraîneur caennais. La gestion de Nabil Fekir, qui, comme Mariano Diaz, a mis plus de buts que toute l'équipe de Caen cette saison (onze contre dix), constituera également un enjeu central.

 

Les quatre points pris en trois jours contre Bordeaux et Strasbourg, même si ce dernier match « laisse des petits regrets » permettent à Caen d'aborder la réception de l'ogre lyonnais avec une certaine tranquillité d'esprit. Surtout, les 23 points d'ores et déjà obtenus constituent un réel matelas sur la zone rouge. « Ce n'est que du bonheur de jouer un match comme celui-là dans la situation où on est. Mais il ne faut pas s'installer dans un certain confort. 23 points, c'est très bien, il faut garder cette même envie. » L'enthousiasme caennais pourra être un atout face à des Lyonnais qui tenteront pour leur part de profiter du faux-pas parisien (défaite 2-1 à Strasbourg) afin de se rapprocher légèrement du leader. Mais à la troisième place, les Gones regardent probablement plus en direction de Marseille et Monaco, les deux équipes qui les encadrent.

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr