Football. Sans briller, Caen l'emporte

23 septembre 2017 Ecrit par  Samuel Chatel

Football. Caen 1 – 0 Amiens, 7ème journée de Ligue 1. Dominateurs mais parfois maladroits, les Caennais ont dû attendre un pénalty généreux en deuxième période pour l’emporter. Face à des Amiénois limités techniquement, ils n’ont toutefois jamais été mis en difficulté. Seule ombre au tableau, la sortie sur blessure de Romain Genevois.

Après une défaite frustrante face à Nantes la semaine dernière, Garande a effectué deux changements dans son onze de départ. L’un était obligatoire puisque Youssef Aït-Benasser, touché à un mollet, est indisponible. Il est remplacé poste pour poste par Delaplace. Sur le côté droit de l’attaque caennaise, Bazile est titulaire tandis que Bessat prend place sur le banc.

L’entame de jeu est caennaise. Fidèles à ce qu’ils montrent depuis le début de saison, les Normands ont le ballon et progressent en passes courtes. Alerté par Féret, Rodelin est même le premier à se montrer dangereux mais sa frappe lointaine frôle le cadre (9’). En face, Kakuta se démène mais les Amiénois sont constamment gênés par la récupération haute et efficace des Caennais qui gardent la mainmise sur le match. Sur un contre parti de Vercoutre et rondement mené, Delaplace dépose le ballon sur la tête de Santini aux six mètres. Le croate, absolument seul, manque le cadre de peu (24’) ! Un gros raté dommageable pour le Normand qui avait l’occasion de parachever son bon début de match. D’autant que ses coéquipiers ne sont guère plus en réussite. Beaucoup trop d’approximations dans les vingt derniers mètres empêchent les Malherbistes de déstabiliser le bloc amiénois. Rodelin s’en remet donc encore une fois à une frappe lointaine pour créer le danger mais sans succès (42’).

 

En quarante-cinq minutes, les vingt-deux acteurs n’auront donc jamais cadré. Maladroits et en manque d’inspiration, les Caennais ont toutes les peines à se créer des occasions. Pourtant, encore une fois, la maîtrise est là et leur défense n’a jamais été mise en difficulté. Pour espérer l’emporter, il faudra plus de percussion et de justesse technique.

Un pénalty pour débloquer le compteur

Et il faudra aussi faire preuve de concentration à l’arrière. Jusque-là irréprochable, Guilbert oublie El-Hajjam sur un service de Manzala. L’amiénois est tout seul à bout portant mais ne peut finalement couper le centre (48’) ! Dans la foulée, Ben el Hadj, l’arbitre de la soirée, offre un corner très généreux à Delaplace. Gurtner semble boxer facilement le cuir mais… le renvoie vers son but. S’en suit un cafouillage énorme sur sa ligne de but puis un nouveau corner. Féret le joue court, Mbengue centre et, à la surprise générale, Ben el Hadj siffle un pénalty ! Perdu depuis le début de la rencontre, l’arbitre offre aux locaux une occasion inespérée et… généreuse. Santini, décidément à l’aise dans l’exercice, ne se fait pas prier et ouvre le score (54’, 1-0). A son avantage ce soir, Santini est récompensé de sa grosse débauche d'énergie. Caen insiste mais Bazile par deux fois bute sur Gurtner (56’ et 61’).

Nettement en-dessous de leurs adversaires du soir, les visiteurs sont bien incapables de perforer le solide bloc caennais. Même Kakuta, très actif en première période, s’est éteint. Les Normands, appliqués, ont reculé mais sans toutefois subir la loi des Picards. Repas, plus à l’aise ce soir sur son côté gauche, peut même solliciter Gurtner des trente mètres, sans le surprendre, avant de décocher un nouveau missile de (très) peu à côté (62’ et 80’). Delaplace s’y essaye à son tour mais sa frappe à l’entrée de la surface s’envole (75’). Bourgaud leur répond timidement dans le money-time. Au terme d’une jolie action, l’attaquant amiénois est lancé dans la surface mais Da Silva renvoie en corner avec autorité (85’). Féret, très à l’aise au milieu de terrain, initie une nouvelle offensive avec Bessat, fraîchement entré en jeu, qui est néanmoins devancé dans la surface (89’). Autre changement, la sortie de Genevois. Sur une intervention anodine dans sa surface, l’ancien niçois s’est fait mal et Sankoh le remplace. Alors que la pression est largement retombée à d'Ornano, la dernière action sera caennaise. Trouvé à droite, Bessat centre vers Rodelin dont la reprise est superbement repoussée par Gurtner.

 

Finalement, les Normands décrochent leur quatrième succès de la saison. Sans briller, parfois en manque d’inspiration, ils se sont quand même montrés à leur aise en deuxième période et s’imposent logiquement. Avant les trois rencontres de demain, ils sont sixièmes et totalisent douze points.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr