Football. Le Stade Malherbe veut retrouver de l'enthousiasme

12 août 2017 Ecrit par 

Football. Caen – Saint-Étienne, 2ème journée de Ligue 1 (ce soir, 20h00). C’est ce soir que le Stade Malherbe retrouve son antre de d’Ornano, trois mois après l’avoir quitté sur une défaite devant Rennes. Opposés à l’AS Saint-Étienne, les Caennais sont déjà sous pression après leur défaite en terre montpelliéraine.

 

Quelles retrouvailles le Stade Malherbe Caen et son public vont-ils se réserver ? Le stade d’Ornano devrait être quasiment plein, ce soir, pour saluer la première sortie caennaise de la saison à domicile et la réception de la toujours prestigieuse escouade stéphanoise. L’accueil qu’il réservera aux siens sera probablement chaleureux… et exigeant. Le souvenir de la saison dernière, chaotique, n’a pu être effacé par l’entrée en matière décevante réalisée à Montpellier. « L’année dernière, c’était l’année dernière, balaye Patrice Garande. Il y a une attente, c’est normal. J’ai une seule obsession : que nous battions Saint-Étienne en jouant le mieux possible. Ce que j’ai dit aux joueurs avant le match contre Montpellier, c’est qu’on ne leur avait pas assez dit bravo et merci. On est encore en Ligue 1. Mais on ne parle pas de la saison dernière. » Si Caen venait à rater son entrée en matière chez lui, ce souvenir pourrait toutefois se rappeler aux Malherbistes plus vite que prévu.

 

Pour l’heure, Patrice Garande a d’autres chats à fouetter. L’entraîneur caennais a préparé la réception de Saint-Étienne en « bossant sur tous les petits manques qu’on a eus à Montpellier ». Les attentes du boss caennais ? « Plus d’intensité tout au long du match, moins de déchet, une équipe dynamique, entreprenante, qui avance sur l’adversaire et se crée des occasions. Les conditions vont nous aider. » Au lieu des 30 degrés enregistrés à la Mosson au coup d’envoi de la rencontre samedi dernier, il fera moitié moins sous les coups de 20h00 à Caen. Pas très agréable pour les spectateurs, mais assurément plus propice à un pressing agressif.

 

Les Verts new look d’Oscar Garcia ont séduit contre Nice

 

Un élément qui pourrait également correspondre aux velléités stéphanoises. En ouverture de saison, les Verts se sont offert le scalp de l’OGC Nice (1-0). Certes, Troyes a fait la même chose une petite semaine plus tard, mais la prestation de l’ASSE a plutôt séduit. « Ils ont été performants, reconnaît Patrice Garande. C’est une équipe qui mise beaucoup sur la possession du ballon et le pressing. Ils ont étouffé Nice en allant les presser très haut en début de match, d’où le but dès la quatrième minute. Il y a par ailleurs beaucoup de mobilité devant, dans le même système que nous en 4-3-3. »

 

Pour faire face à ces Stéphanois pourvus de leurs trois dernières recrues à Caen (Gabriel Silva et Alexandros Katranis en défense, Hernani au milieu), le Stade Malherbe entend prendre le contrôle des opérations. « J’aimerais que ce soit nous qui imposions notre jeu, souligne Patrice Garande. Si cette équipe nous presse, il faudra sortir de son pressing par de la mobilité et de la qualité technique. Mais j’aimerais qu’on soit capables de leur poser des problèmes dans ce domaine. » L’entraîneur caennais veut voir plus de mouvement, d’enthousiasme et de fraîcheur parmi ses joueurs. Un souhait forcément partagé par des supporters impatients de retrouver le vrai visage de leur équipe. Face à Saint-Étienne, Caen n’aura pas d’autre choix que d’élever son niveau de jeu global pour espérer rivaliser et atteindre son objectif : la victoire.  

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr