Cinq buts et une place de barragiste...

30 avril 2017 Ecrit par 

Football. Caen 1 – 5 Marseille, 35ème journée de Ligue 1. Pourtant en progrès, le Stade Malherbe a concédé son huitième match consécutif sans victoire et sa vingtième défaite de la saison cet après-midi. Les deux buts encaissés dès les cinq premières minutes l'ont forcément plombé, même s'il y a eu réaction par la suite.

 

Voilà longtemps que le Stade Malherbe n'avait pas démontré autant d'envie et ne s'était pas procuré d'aussi nombreuses occasions. Résultat des courses ? 5-1 ! Pas en sa faveur, mais en celle de son adversaire bien plus efficace et parfait dans son rôle de tueur à sang froid. Les Olympiens n'ont pas eu besoin de pléthore d'occasions pour en passer cinq à leurs adversaires, débloquant leur compteur dès la deuxième minute de jeu par Florian Thauvin. Celui qui allait s'offrir un triplé profitait d'un mauvais renvoi de Damien Da Silva dans la surface pour crucifier Rémy Vercoutre (0-1, 2'). Trois minutes plus tard, Maxime Lopez convertissait l'excellent centre devant le but du même Florian Thauvin (0-2, 5'). Marseille s'est ensuite vu refuser un but pourtant validé dans un premier temps, la faute au hors jeu du buteur Bafé Gomis (20'), puis Maxime Lopez a enfoncé le clou après une erreur de RémyVercoutre sur le tir initial (1-3, 27'). Les visiteurs ont enfoncé le clou en deuxième mi-temps par Florian Thauvin sur des modèles de contre-attaque. D'un lob peu après l'heure de jeu (1-4, 63'), puis d'un plat du pied à la fin du temps réglementaire (1-5, 89'), l'ancien de Newcastle s'est régalé. Entre temps, bien avant même, Ivan Santini avait réduit la marque d'un sublime ballon piqué sur une ouverture de Yann Karamoh (1-2, 8'). Caen a ensuite eu les opportunités pour revenir, parfois de manière très franche comme avec Alaeddine Yahia et Ronny Rodelin, mais les Olympiens s'en sont bien sortis et leur gardien Yohann Pelé a réalisé un excellent match. L'investissement caennais était manifestement bien différent de celui démontré devant Nantes. Les intentions étaient là, mais la désorganisation trop souvent constatée et les erreurs individuelles ont pesé très lourd dans le décompte final. Sûrement trop lourd au regard de la physionomie des débats, même si le rythme est retombé en deuxième mi-temps. Caen a manqué d'efficacité dans les deux zones de vérité et n'avait plus beaucoup de jus dans le moteur. Cette vingtième défaite (seul Lorient a fait pire) permet à Dijon, auteur d'un bon nul contre Bordeaux (0-0) de passer devant à la différence de buts. Caen est barragiste avec un goal average probablement irrattrapable sur ses adversaires directs. Il reste Toulouse, Rennes et Paris aux Caennais pour se sauver.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr