craf2s sportacaen v2 4

Caen logiquement puni par Lorient

02 avril 2017 Ecrit par 

Football. Lorient 1 – 0 Caen, 31ème journée de Ligue 1. Le Stade Malherbe avait l’occasion de se rapprocher sérieusement du maintien, cet après-midi à Lorient. Une victoire lui octroyait sept points d’avance sur la zone de relégation. Les choses ne se sont pas passées comme espéré pour des Caennais très vite malmenés et incapables de réagir même à onze contre dix. Lorient n’est plus lanterne rouge.

 

Les Lorientais sont les premiers en action dans ce match disputé sous un beau soleil. Après avoir éliminé Delaplace, Philippoteaux frappe au-dessus de la barre (2’). Lorient maîtrise le jeu, et il faut un réflexe exceptionnel de Vercoutre pour éviter l’ouverture du score dès la septième minute. À la conclusion d’un excellent centre côté droit, Warris plein axe aux six mètres pensait pourtant avoir fait le plus dur. Les Lorientais insistent, et un nouveau centre venu cette fois du côté gauche, est à un cheveu de parvenir jusqu’à Moukandjo. L’intervention discrète mais extrêmement importante de Vercoutre sauve une fois encore le Stade Malherbe (13’). Le match est ouvert, plaisant, et Caen doit subir la motivation lorientaise. La gestion technique est elle aussi favorable aux Merlus, leurs adversaires peinant à faire les bons choix. Mis sur le reculoir, Malherbe s’en remet à un arrêt de la tête de Da Silva devant Vercoutre (23’). Les Calvadosiens ne trouvent pas de solution offensive et forcent les choses. La sanction finit par tomber le plus logiquement du monde. Moukandjo se joue de la mauvaise intervention de Yahia, après un tacle tout aussi aléatoire d’Adéoti, et vient crucifier Vercoutre dans la surface (1-0, 29’).

 

Le rythme retombe quelque peu suite à cette ouverture du score, sans que Caen ne soit vraiment dangereux… jusqu’au face à face entre Karamoh et Lecomte, remporté par le gardien lorientais (35’). L’attaquant caennais a une deuxième chance quelques minutes plus tard après avoir pris de vitesse l’arrière-garde locale. Le dernier rempart merlu intervient suffisamment bien pour empêcher son jeune adversaire de prendre le meilleur. Si Karamoh évite la sortie de Lecomte, il ne peut appuyer suffisamment son tir (42’). Que c’est poussif, toutefois, côté caennais…

 

Da Silva voit rouge lui aussi

 

Lorient aspire à préserver son pressing haut dès l’entame de la deuxième mi-temps, mais un bon ballon vers Delaplace provoque le premier coup dur. Le milieu axial caennais s’effondre à l’approche de la surface. Bellugou, coupable de la faute en position de dernier défenseur, est expulsé (50’). Le coup-franc de Bessat est dévié par le mur et passe juste au-dessus de la cage. Le jeu s’anime et Caen n’est pas loin d’égaliser quand la tête piquée de Rodelin sur un excellent centre signé Guilbert passe de peu à côté (65’). Le sursaut normand est toutefois de courte durée. « On est passé à côté de notre match », constatera Vincent Bessat quelques minutes plus tard au micro de BeIN Sport. La mainmise redevient vite morbihanaise mais les Merlus ne parviennent pas à breaker. Bien décalé, Marveaux tente de frapper dans un angle extrêmement fermé et très près du but. La balle file devant la ligne avant d’échouer en six mètres. Les Lorientais confirment leur dangerosité en attaque rapide, à tel point que Da Silva est contraint de rejoindre à son tour le vestiaire. Dernier défenseur, le Caennais accroche Moukandjo aux abords directs de la surface. Le coup-franc flirte avec la transversale, sans succès (80’).

 

Bien sûr, cela n’est pas pour arranger les affaires caennaises. Les visiteurs n’apportent pas le moindre danger devant la cage adverse, à l’inverse de Lorientais bien décidés à tuer le match. S’ils n’y parviennent pas, ce n’est pas faute d’essayer, à l’image de l’intenable Waris. Caen tente quelques ballons longs dans les arrêts de jeu mais ne fait nullement trembler son adversaire. Solide, séduisant, le FCL s’impose très logiquement. La lutte pour le maintien est relancée. Lorient est de nouveau dans la course ! Caen, de son côté, conserve quatre points d’avance sur la zone rouge. « Notre match a été trop pauvre, concède Vincent Bessat. On n’a pas gagné assez de duels, on n’a pas été assez agressifs. On a eu deux grosses occasions en première mi-temps qu’on n’a pas converties parce qu’on n’a pas été suffisamment tueurs. Il va falloir vite se réveiller. » Le prochain match opposera Caen à Montpellier samedi.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr