Malherbe recule encore

12 février 2017 Ecrit par 

Football. Dijon 2 – 0 Caen, 25ème journée de Ligue 1. Le Stade Malherbe a concédé samedi soir sa deuxième défaite consécutive à Dijon. Disputé dans des conditions de jeu extrêmement délicates, puisque la neige recouvrait le terrain au coup d’envoi, le match a tourné en fin de première mi-temps suite à l’ouverture du score bourguignonne.

 

« C’est un peu frustrant, mais on sait que dans ces conditions-là, l’équipe qui marque en premier prend un grand avantage. C’est compliqué de revenir », reconnaît Patrice Garande. Caen aurait pu être cette équipe, mais les occasions franches manquées en ont décidé autrement. Une grosse minute avant le but de Mehdi Abeid, Ivan Santini avait manqué l’immanquable sur un énième caviar de Vincent Bessat (39’). Derrière, Abeid n’a pas commis la même erreur en coupant un centre au premier poteau (1-0, 40’). « Évitable », regrette Patrice Garande. Dans la foulée du but dijonnais, l’attaquant croate du Stade Malherbe s’est procuré une opportunité en or de se racheter. En duel avec Baptiste Reynet, il n’a pas cadré sa frappe pied gauche.  La mi-temps, l’avantage dijonnais était bien payé, mais pas immérité non plus. En cette fin de période très animée, contrastant avec 35 premières minutes beaucoup plus quelconques, Rémy Vercoutre avait dû s’interposer de belle manière pour contrecarrer les plans de Julio Tavares.

 

Caen a de nouveau essayé au retour des vestiaires, siégeant dans le camp dijonnais sans toujours parvenir à concrétiser ses actions. Hervé Bazile et Yann Karamoh n’ont pas trouvé la cible. Dijon, plus dangereux à mesure que son adversaire était contraint de libérer des espaces, terminait tambour battant et faisait le break à cinq minutes du terme. Loïc Diony convertissait d’une demi-volée un tir initialement contré (2-0, 86’). Caen n’abdiquait pas, si bien que Baptiste Reynet devait se démultiplier devant Ivan Santini et Yann Karamoh, d’une double parade d’abord (90’), puis Steed Malbranque dans le temps réglementaire. Il y a eu match, mais Caen n’a pas trouvé la clé. « On ne fait pas un mauvais match, mais on ne fait pas un bon match, estime Patrice Garande. On fait toujours les mêmes petites erreurs sur le plan défensif. Contrairement au match contre Bordeaux (0-4), où j’avais trouvé les joueurs absents, ils ont été présents. C’est compliqué sur un terrain comme ça de pratiquer un bon football. Il y avait la volonté de jouer de la part des deux équipes. Je pense qu’on aurait mérité mieux. 2-0, c’est sévère. »

 

Dans une deuxième moitié de tableau très dense, Caen se retrouve en position de barragiste virtuel, 18ème. Dijon, désormais douzième, n’est pourtant qu’à deux points. « Le classement, on ne le regarde pas. Pour l’instant, ce n’est pas la plus grande préoccupation. En gagnant un match, on peut gagner quatre places. » Les Caennais ont toujours, en outre, un match de retard.  « Il y a trois points qui se baladent dans la nature, encore faut-il les prendre… » En attendant ce report contre Nancy, le mardi 21 février, place à la réception de Lille samedi prochain. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr