craf2s sportacaen v2 4

Caen n'enchaîne pas et se fait humilier par Bordeaux

07 février 2017 Ecrit par  Loïc Legendre

Football. Caen 0 – 4 Bordeaux,  24ème journée de Ligue 1. Trois jours après la première victoire de la saison à l'extérieur à Guingamp (0-1), le SM Caen avait l'occasion d'enchaîner un deuxième succès consécutif, ce qui ne lui est encore jamais arrivé cette saison. Pour cela, il fallait vaincre Bordeaux, septième du championnat au coup d’envoi.

 

Pour y parvenir, les Caennais devaient faire sans leur latéral droit Frédéric Guilbert, prêté par Bordeaux et privé de ce match en vertu d'un accord écrit figurant dans le contrat de prêt. Pour pallier à cette absence, Patrice Garande avait décidé de faire appel à Jordan Leborgne, seul changement des 18 victorieux en terre bretonne. Dans le cadre d'une semaine à trois matchs en une semaine, le coach caennais titularisait Hervé Bazile et Yann Karamoh pour dynamiser l'attaque normande. 

 

Les compositions de départ : 

 

CAEN : 1. Vercoutre – 28. Da Silva, 5. Yahia, 18. Adéoti – 19. Leborgne, 6. Delaplace, 25. Féret (c), 11. Bessat – 7. Karamoh, 26. Santini, 20. Bazile.

BORDEAUX : 16. Carrasso – 2 Gajic, 4. Jovanovic, 5. Pallois, 20. Sabaly – 18. Plasil (c), 14. Toulalan, 13. Sankharé – 25. Malcom, 9. Rolan, 11.Kamano.

 

Arbitre: Mr Bastien

15 542 spectateurs

 

Le match commençait sur un petit rythme et les deux équipes multipliaient les erreurs techniques. Dès la 4ème minute, les Caennais étaient tout près de faire le remake de l'action victorieuse à Guingamp lorsque Bazile centrait idéalement pour la tête de Karamoh, mais l'ailier ne trouvait que le petit filet de Carrasso. Sur un corner en faveur des Caennais, Leborgne rate complètement son dégagement et l'Uruguayen Rolan part seul du milieu de terrain pour aller crucifier Vercoutre (10ème minute, 0-1). Quelques minutes plus tard, Leborgne perd un nouveau ballon qui profite à Kamano qui déclenche une frappe aux 20 mètres sur laquelle Vercoutre se troue à son tour (22ème minute, 0-2). 

 

Les protégés de Patrice Garande sont abattus et tentent de réagir avec une belle montée de Yahia qui parvient à servir Santini dans la surface, mais Pallois vient contrer la tentative du Croate (35ème). Juste avant la mi-temps, parti légèrement hors-jeu, Kamano est tout près d'inscrire un nouveau but en se présentant face à Vercoutre mais sa frappe passe à côté (38ème). 

 

À la reprise, le coach caennais change ses plans en faisant entrer Jean-Victor Makengo à la place de Jonathan Delaplace et surtout en changeant son système. Le 5-2-3 fait place au 4-3-3 avec Adeoti en sentinelle devant la défense. Mais la réaction caennaise ne se produit pas et les erreurs techniques se poursuivent pour les locaux. Et c'est Kamano, intenable ce soir, qui se charge d'éliminer Leborgne, complètement dépassé, avant d'ajuster facilement Vercoutre (61ème, 0-3). Les sifflets du public de d'Ornano commencent à tomber mais ce sont les Bordelais qui continuent de se montrer les plus dangereux par l'intermédiaire de Laborde qui rate une occasion d'alourdir le score (80ème). Mais le calvaire normand se poursuit lorsque Kamano mystifie une nouvelle fois Leborgne, Plasil hérite du ballon à l'entrée de la surface et déclenche une frappe qui vient se loger dans le petit filet de l'infortuné Rémy Vercoutre (90ème, 0-4). Bordeaux humilie le Stade Malherbe Caen (0-4) dans un match où les Caennais ont été trop maladroits et trop peu combatifs pour espérer l'emporter. 

 

Les normands passent complètement à côté de leur match et la réaction de Jordan Adeoti à la sortie de ce match résume parfaitement la prestation ce soir : « Deux cadeaux, trop de déchets et un manque d'agressivité. » Il faudra une toute autre attitude dès samedi prochain en déplacement à Dijon (20h) pour oublier cette humiliation et ne pas sombrer au classement. 

 

 

Patrice Garande (entraîneur du SM Caen) : « C’est une leçon »

« J’ai compris dès l’engagement que la soirée était mal engagée. On n’a pas du tout abordé ce match comme celui de Guingamp. On a joué le premier ballon vers l’arrière… On avait décidé de presser d’entrée Bordeaux, on n’a pas su le faire. La première occasion est pour nous mais, comme par hasard, on la met à côté. On doit comprendre que si on baisse d’intensité, c’est compliqué. En première mi-temps, on n’a pas gagné un seul duel, et on a eu un déchet technique incroyable. On a joué à l’envers. Si on est là, c’est parce qu’on n’arrive pas à avoir cette régularité. On ne peut pas se permettre ça. Il y a sûrement un relâchement dès qu’on fait un résultat. D’entrée, on n’a pas senti cette volonté de faire les choses. Les erreurs individuelles sont la conséquence de cet état d’esprit qui n’était pas là. Sur ce qu’on a montré, c’est mérité. Bordeaux a mérité sa victoire. C’est une bonne leçon. On doit avoir la certitude à chaque match qu’on est une équipe qui n’a pas envie de mourir. Il ne faut pas oublier ce qu’on n’a pas mis ce soir. Ce soir, c’était la Bérézina. »

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr