Football - N3. Et c’est la même chanson…

20 novembre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

Les semaines se suivent et se ressemblent pour les joueurs de St-Lô, qui tracent inexorablement leur chemin en tête du groupe. Ils ne donnent aucun signe de déconcentration ni d’essoufflement, et face à Dives, ils en ont profité pour améliorer leur goal-average.

 

Derrière le leader invaincu, les rivaux lâchent prise un à un et c’est maintenant Oissel, brillant vainqueur à Bayeux qui endosse la tenue de dauphin. Dans le bas de tableau, belle réaction de Pacy Menilles qui fait trébucher Quevilly tandis qu’Avranches rate une belle occasion de s’extirper de la zone rouge dans laquelle s’enfonce un peu plus Dives-Cabourg.

 

Résultats

 

SM Caen / Avranches   1-1 (MT : 0-0)

Buts: SM Caen : Moussaki (90è) ; Avranches : Sissoko (48è)

 

St Lô / Dives-Cabourg   5-1 (MT : 3-1)

Buts: St Lô: Coulibaly (10è sp, 47è sp), Bopu (30è, 54è), Vauvy (39è); Dives: Boussalia (23è)

 

Bayeux / Oissel   1-3 (MT : 0-2)

Buts: Bayeux : Barteau (63è) ; Oissel : Abdelmoula (3è), Ouadah (43è et 77è)

 

Gonfreville / Dieppe   2-1 (MT : 1-0)

Buts: Gonfreville : Chabbi (45è sp), Balmy (49è) ; Dieppe : Debbache (78è)

 

Mondeville / Alençon   0-0

 

Pacy Menilles / Quevilly R.M.   1-0 (MT: 0-0)

But: Pichavant (79è)

 

Rouen / Evreux   Reporté

 

 

 

Synthèse

 

Où s’arrêteront les Saint-Lois et qui les arrêtera ? Après avoir gentiment salué leur bon démarrage en National 3 comme un épiphénomène sans lendemain, on est bien obligé aujourd’hui de se poser ce genre de question. Quand une équipe possède la meilleure attaque, la meilleure défense, le meilleur buteur et qu’elle est toujours invaincue après 9 journée, ce n’est plus tout à fait le fruit du hasard. Le FC St Lô a été le tube de la fin de l’été avant d’être celui de l’automne, sera-t-il disque d’or en fin de saison ? La route est longue et parsemée d’embûches mais elle est tracée.

 

Ce samedi, après avoir ouvert le score très vite, les équipiers de William Coulibaly auraient pu douter quand les Divais ont égalisé mais ils ont su se remobiliser rapidement. À la mi-temps, le break était fait et avant l’heure de jeu, la cause était définitivement entendue, d’autant que Dives-Cabourg évoluait à 10. Nicolas Fautrat en profita pour ménager Gérard Bopu, Jean Marc Hatchi et Thomas Vauvy, trois pièces maitresses de l’équipe s’il en est. Pour Dives-Cabourg, dont on guette chaque semaine le réveil, la pilule est forcément dure à avaler mais tant qu’il y a de la vie, n’est-ce pas…

 

Derrière les Saint-Lois c’est donc désormais Oissel qui mène la poursuite. À Bayeux, l’équipe a justifié son appellation d’équipe en forme, en remportant son cinquième succès consécutif. Un but en tout début de match puis un second en fin de première période ont assommé les Bayeusains. Malgré une rébellion concrétisée par un but de Mathis Barteau (le fils de Vincent, ancien maillot jaune du tour) après la pause, les locaux ont dû subir la loi des Osseliens. Logique, car samedi, les visiteurs étaient plus forts que les locaux. Mais que les hommes de Christophe Vingtrois se rassurent, ils ne rencontreront pas chaque semaine, pareille adversité.

 

Si dans le haut de tableau, St-Lô et Oissel sont les grands bénéficiaires de cette neuvième journée, on peut affirmer que Quevilly R.M. et Dieppe en sont les grands perdants. Pour Quevilly qui, de toute façon, ne pourra accéder à la N2, la défaite à Pacy Ménilles face à une équipe survoltée est un moindre mal. On ne peut en dire autant pour Dieppe qui a perdu sa belle assurance de la fin de l’été et qui vient de concéder sa deuxième défaite de suite en déplacement. On suivra avec beaucoup d’attention la confrontation du week-end prochain entre Dieppois et Saint-Lois. Pour les « Harengs », ça ressemblera fort à un « quitte ou double »… Quant à  Pacy Ménilles, mais aussi Gonfreville tombeur des Quevillais, sa  victoire constitue une belle opération sur le plan comptable mais également pour les retombées psychologiques. Ainsi, les Eurois sont revenus tout proche de la ligne de flottaison tandis que les banlieusards havrais se hissent dans le premier tiers du classement.

 

Le premier tiers du classement, justement, Mondeville le voit progressivement s’éloigner. Après leur échec à Oissel, Tony Rouillon et ses joueurs comptaient bien profiter de la venue de l’US Alençon pour reprendre leur envol. Raté ! Les Ornais qui ont, semble-t-il, trouvé la bonne formule  en même temps qu’ils retrouvaient l’ensemble de leur effectif, sont devenus difficile à bouger. Il a peut-être manqué un peu d’audace et de justesse technique aux Mondevillais pour faire la différence mais grâce à leur organisation et leur maitrise collective, les verts n’ont  pas volé ce point du nul.

 

La dernière rencontre, celle des réserves entre le Stade Malherbe et Avranches a failli accoucher d’une énorme surprise. Sept pros du côté bleu et rouge face à une classe biberon selon l’expression pertinente de notre confrère d’Ouest-France, la partie semblait totalement déséquilibrée. Sur l’annexe de Venoix pourtant, la leçon n’est pas venue du camp que l’on attendait. Il a tout juste manqué une poignée de secondes aux équipiers de Thomas Coutant, pour conserver le gain du match. Avec ce partage des points, on est en droit de s’interroger, car si les jeunots de Christophe Duboscq ont montré de belles qualités dans le jeu et des bonnes dispositions dans le domaine mental, quid du SMC ? Depuis le 5-0 infligé à Quevilly, le leader de l’époque et les espoirs nés de cette belle démonstration, la réserve caennaise, avec des pros en son sein ou sans pros, vient d’aligner quatre « non-matchs ». Seule satisfaction samedi avec ce point arraché dans les ultimes secondes… comme les pros le lendemain contre Nice et sur le même score (1-1).

 

 

 

Classement

 

 

 

 

Statistiques

 

Buteurs :

Adama Sidibé leader des buteurs a encore réussi un doublé ce week-end… mais c’était pour le compte de la coupe de France. Du coup, il est rejoint en tête par Thomas Vauvy, auteur de son petit but hebdomadaire contre Dives. À noter l’arrivée de Mohamed Ouadah, deux buts à Bayeux, dans le groupe des poursuivants.

6 buts : Sidibé (Rouen), Vauvy (St Lô)

5 buts : Branger (Dieppe), Fleury (St Lô), Milon (Bayeux), Tessier (Alençon), Ouadah (Oissel)

4 buts : Ekofo (Avranches), Laura (Evreux), Macalou (SM Caen), Khadrejnane (Alençon), loppy, Irie Bi (Quevilly R.M.)

3 buts : Gaudiche, Roynel (Mondeville), Vincent (Evreux), Durbant (Dieppe), Hardoin (Dives-Cabourg), Séné (Oissel), Moussaki (SM Caen), Balmy, Chabbi (Gonfreville), Bopu (St Lô)

2 buts : Juin, H. El Hamdaoui (Alençon), Sissoko (Avranches), N’Guessan (Bayeux), Nkololo (SM Caen), Durbant, Pallier, Plisson (Dieppe), Boussalia, Prévost (Dives-Cabourg), Benmansour, Petitjean (Evreux), Camara (Gonfreville), Poiçon, Suzanne (Mondeville), Yandza (Pacy Menilles), Caddy (Quevilly R.M.), Mendy (Rouen), Coulibaly (St Lô)

 

Attaques :

Les Saint-Lois possédaient (et possèdent encore) la meilleure défense. Grâce à leur carton réalisé ce week-end ils s’emparent également de la tête du classement des attaques.

1-St Lô: 18 buts

2- Quevilly R.M. et Dieppe : 17 buts

……

12-Avranches: 11 buts

13-Dives-Cabourg: 9 buts

14-Pacy Menilles: 7 buts

 

Défenses :

Est-ce l’hiver ?  Est-ce la frilosité des défenseurs ? Les équipes se sont peu découvertes lors de cette 9ème journée. Bilan : 16 buts seulement malgré la forte implication saint-loise, avec un match en moins toutefois.

1-St Lô : 3 buts

2-Mondeville, Evreux*, Rouen* : 10 buts

……

12-Avranches : 16 buts

13- Bayeux : 20 buts

14- Dives-Cabourg : 23 buts

*1 match en moins

 

 

Réactions :

 

Greg Proment (Entraîneur SM Caen) : « J’étais en colère vis-à-vis de certains joueurs après le match, pas contre tous. Il y en a qui ont essayé, même maladroitement. Je reste satisfait du résultat. On a arrêté la série de défaites, c’est déjà ça. Vu ce qu’on a fait, gagner me paraissait un peu trop… Je vais essayer de retenir le positif. On a quand même réussi à se procurer des occasions, mais quand on a trois face à face, on doit en mettre au moins un… (Interrogé sur la qualité du jeu produit) Ce n’est pas inquiétant de ne pas avoir de réel fond de jeu, je trouve ça logique. Six joueurs venaient du dessus et n’ont donc pas travaillé avec nous cette semaine. Les équipes qu’on affronte travaillent ensemble, elles. Ce qui est illogique, c’est la qualité de nos passes. »

 

Christophe Duboscq (Entraîneur Avranches) : « On a fait un vrai bon match. On aurait aimé aller jusqu’au bout… Malheureusement on fait une petite erreur dans le temps additionnel. J’ai aimé l’attitude des garçons sur le terrain. Ils ont fait un match cohérent, solide dans l’ensemble. C’est dommage qu’on ne mette pas les occasions de 2-0 qu’on a, parce qu’on n’est jamais à l’abri d’un retour à 1-0, mais je ne peux rien reprocher aux garçons. Ça reste un très bon nul sur lequel on pourra s’appuyer. Mis à part le petit couac à Alençon, sur les cinq derniers matchs on prend des points et on montre un vrai visage. La dynamique est plutôt positive. Tous ces jeunes joueurs sont en train de se mettre au niveau du championnat. »

 

Nicolas Fautrat (Entraîneur St Lô) :

« Match sérieux des garçons qui ont bien digéré le décalage horaire. Nous avons un groupe qui gagne en maturité et dans la gestion des rencontres. Les joueurs élèvent leur niveau de jeu de journée en journée. Mention spéciale sur ce match à Joël et Gérard (Lembo et Bopu). »

 

Philippe Clément (Entraîneur Dives-Cabourg) :

« Notre entame de match était plutôt réussie mais notre manque de maturité et la fébrilité due à notre situation nous pénalisent à des moments importants du match. Quand on joue le maintien, on doit faire preuve de plus d’agressivité et d’engagement. Mais le championnat est encore long… »

 

Tony Rouillon (Entraîneur Mondeville) :

« C’est un match que l’on peut analyser à la fois avec satisfaction et déception. Satisfaction dans le domaine défensif où les joueurs ont répondu présent dans l’organisation demandée avec concentration et détermination. Mais notre problème se trouve dans l’investissement de nos attaquants, avec un manque de confiance pour certains et de moyens pour d’autres. Ce qui est sûr, c’est que pour remporter des matches on ne peut pas continuer à fournir de telles prestations. »

 

Vincent Laigneau (entraîneur Alençon) :

« Match en deux temps pour notre équipe. Une première mi-temps aboutie et solide avec de la projection vers l’avant dans un temps fort de la 25è à la 40è minute où nous avons eu des situations chaudes qui auraient dû être converties en occasions. Une deuxième mi-temps plus difficile où Benjamin Morel a mis Mondeville dans le sens du jeu. Nous avons reculé mais très bien défendu. On revient avec un point ce qui est très bien pour la dynamique et devant un prétendant au haut de tableau. »

 

André Auzoux (Entraîneur Quevilly R.M.) :

« Défaite méritée. On n’a pas su imposer notre jeu et concrétiser au bon moment. On a laissé Pacy prendre l’ascendant sur le match et on leur offre le but sur un plateau à la 80è minute. On n’a pas eu les ressources mentales pour ramener un nul. Félicitations à Pacy pour avoir mis les bons ingrédients pour aller chercher la victoire. »

 

Christophe Vingtrois (Entraîneur Bayeux) :

« Ce week-end, nous sommes tout simplement tombés sur plus fort que nous. Les deux buts encaissés en première mi-temps sont pris au très mauvais moment (3è et 43è minute) ce qui a contrarié le plan de jeu établi pour ce match. Il faut reconnaitre la supériorité de l’adversaire sur ce match mais on ne doit pas être battu dans la détermination. On aurait dû mettre la même intensité dans le premier acte que dans la deuxième période. L’occasion était idéale pour se projeter dans la bonne partie du classement. Dommage ! »

 

Romain Djoubri (Entraîneur Oissel) :

«  Un match rendu moins difficile que prévu compte tenu de l’ouverture rapide du score face à une équipe de Bayeux qui n’a pas fermé le jeu… Trois points supplémentaires qui permettent de conforter notre place dans la première partie de tableau. »

 

Jean Guy Wallemme (Entraîneur Dieppe) :

« Le premier but pris à 30 secondes de la mi-temps a perturbé l’équipe qui a su réagir dans les vingt dernières minutes en réduisant le score et puis en étant tout prés d’arracher le nul. »

 

 

Coupe de France :

 

Match reporté du 7ème tour :

Ste Brice (R1) / Rouen   1-4 (MT : 0-0)

Buts : Ste Brice : Mebarki (87è) ; Rouen : Prieur (61è), Sidibé (69è et 90è), Aït Saïd (89è).

Le FC Rouen s’est donc qualifié assez largement  malgré quelques frayeurs pendant la première heure et pendant les deux minutes qui ont suivi le but  parisien. Les Diables Rouges restent  l’unique représentant de la Seine Maritime encore en  course dans cette coupe de France 2017/2018. C’est un symbole très fort au moment où l’on annonce la fin du mariage Quevilly-Rouen et le retour à « l’indépendance » totale pour le FCR en fin de saison.

Rappelons qu’au 8ème tour, les Rouennais recevront le FC Chartres à Robert Diochon pour des retrouvailles bien sympathiques entre Manuel Abreu, le coach rouennais  et le club beauceron qu’il a entraîné il y a quelques saisons.

 

Manuel Abreu (Entraîneur Rouen) :

 

« C’était un match piège par excellence. Nous l’avons évité car heureusement nous avons respecté cette bonne équipe de Ste Brice. Les joueurs ont su être patients. Je regrette juste le but que l’on aurait pu éviter. Je suis heureux pour le club et les supporters qui nous soutiennent. »

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr