Football N3 - Saint-Lô, forteresse imprenable ?

06 novembre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

St-Lô freiné à Avranches mais toujours invaincu est rejoint par Quevilly vainqueur du derby face à Rouen. Evreux et Mondeville battus sont maintenant à 3 points des co-leaders. En bas de tableau Bayeux et Gonfreville font la bonne opération, Alençon atomise un Stade Malherbe au parcours inquiétant et continue son opération «remontada»...

 

En revanche, Pour Pacy, pourtant méritoire à Dieppe et plus encore pour Dives qui a laissé filer une victoire qui lui tendait les mains (voir le grand format), la situation ne s’est pas améliorée. Le point de cette huitième journée :

 

 

Résultats

 

Avranches / St Lô 0-0

 

Oissel / Mondeville 3-1 (MT : 1-0)

Buts : Oissel : Huet (40è csc), Ouadah (63è), Mendy (93è) ; Mondeville : Pinçon (88è).

 

Evreux / Bayeux 1-2 (MT : 0-0)

Buts : Evreux : Billaux (58è) ; Bayeux : N’Guessan (55è et 70è).

 

Quevilly R.M. / Rouen 2-0 (MT: 1-0)

Buts: Loppy (19è), Irie-Bi (61è).

 

Dieppe / Pacy Menilles 2-1 (MT : 1-0)

Buts : Dieppe : Plisson (3è), Branger (65è) ; Pacy : Kurnik (61è).

 

Dives-Cabourg / Gonfreville 2-3 (MT : 2-1)

Buts : Dives : Boussalia (7è), Esneu (12è) ; Gonfreville : Balmy (21è), Demba (66è), Camara (78è).

 

Alençon / SM Caen 1-4 (MT : 1-0)

Buts : Alençon : Curtius (44è), H. El Hamdaoui (65è), Khadrejnane (72è), Levron (91è) ; SM Caen : Macalou (51è SP).

 

 

Synthèse

 

On craignait pour le FC Saint-Lô qu’il ne soit dépouillé de sa tunique de leader. En effet, dans la ligne de mire de trois concurrents affamés, Evreux, Quevilly et Mondeville, les hommes de Nicolas Fautrat effectuaient le déplacement le plus court mais pas le moins périlleux à Avranches, le voisin manchois. La solidité en défense du club du Sud-Manche, qui n’est pourtant pas sa marque de fabrique, a été remarquable et les visiteurs ont dû se contenter d’un nul. A l’arrivée, eux aussi sont parvenus à conserver leur cage inviolée et donc par conséquent leur invincibilité. Et même s’ils aspiraient à mieux au vu d’une deuxième période disputée en supériorité numérique, les Saint-Lois ne font pas la fine bouche d’autant que deux de leurs poursuivants, Mondeville et Evreux, se sont pris les pieds dans le tapis.

 

Après une période où la réussite, pour ne pas dire la chance, leur collait aux crampons, les Ebroïciens connaissent depuis deux journées quelques problèmes dans ce domaine. A Mondeville, ils ne méritaient pas la défaite et samedi face à Bayeux, ils ont payé cher leur malchance avec trois tirs sur les montants mais également une certaine maladresse avec une kyrielle d’occasions ratées et deux pénaltys non transformés. Concernant ces deux coups de pied de réparation, on peut mettre en avant la vista de Jérémy Bazire, le portier bayeusain qui a réussi deux arrêts mais chacun sait qu’un pénalty bien tiré est un pénalty imparable. En début de saison, les évènements se montraient favorables à Evreux tandis qu’à Bayeux, Christophe Vingtrois déplorait ce manque d’efficacité qui transformait les prestations cohérentes de ses joueurs en défaites injustes. Aujourd’hui c’est l’inverse. Ainsi tourne la roue, dans le foot…

 

Pour Mondeville, nulle trace d’injustice ou de malchance…la défaite concédée à Oissel, aussi regrettable et évitable qu’elle puisse être, parait tout à fait logique et traduit surtout une supériorité de l’adversaire. L’équipe seinomarine, une semaine après s’être offert le scalp de Malherbe a démontré sa belle forme actuelle et son nouveau succès lui permet d’améliorer le record de victoires consécutives au sein du championnat et surtout de se hisser à deux points des co-leaders. Pour les Mondevillais, c’est un nouveau coup d’arrêt avant de recevoir Alençon, leur bête noire de la saison passée.

 

Mondeville et Evreux battus, c’est donc le troisième larron, Quevilly R.M. qui tire les marrons du feu et qui retrouve sa place de leader en compagnie de St-Lô. Les joueurs d’André Auzoux avaient quitté ce fauteuil, avec une certaine amertume, un soir de bérézina à Venoix (0-5). Ils le récupèrent le soir d’un derby brillamment maitrisé contre le FC Rouen. Pour les diables rouges, comme pour Evreux, c’est aussi une histoire de pénalty qui a constitué le tournant décisif du match. En arrêtant le tir de Pierrick Lebourg, Romain Hanquinquant, le gardien des jaunes a évité 20 dernières minutes sur les charbons ardents pour son équipe. Pas sûr que les Rouennais auraient recollé au score, mais en maintenant leurs adversaires avec deux buts de retard, c’est la victoire qui clairement a choisi le camp quevillais.

 

Où va le Stade Malherbe ? Favori légitime et déclaré pour l’accession en N2, le club caennais vient de subir un troisième revers de suite. A Evreux, contre Oissel et à Alençon ce samedi, le même leitmotiv revient en boucle : un manque d’efficacité lié à un manque de concentration. Menés au score à la mi-temps (1-0), secoués par leur coach pendant la pause, les jeunes malherbistes sont revenus gonflés à bloc. Ils ont égalisé par Macalou sur pénalty, se sont procurés plusieurs occasions de scorer mais leur temps fort n’a pas duré. L’équipe s’est liquéfiée progressivement avant de laisser les verts creuser une nette différence au tableau d’affichage. Si Malherbe va de mal en pis et se situe tout juste au-dessus de la ligne de flottaison, celle qui maintient en N3 ou rétrograde en R1, on constate que les joueurs de Vincent Laigneau suivent une courbe de croissance totalement inverse. Mais on n’est pas surpris, le coach ornais nous l’avait promis. Avec le retour de ses titulaires absents, l’USA retrouverait un rang plus conforme à sa valeur réelle.

 

Une autre formation a bien réagi après un passage difficile, c’est Dieppe qui est venu à bout d’une vaillante équipe de Pacy Ménilles. Le score est assez flatteur pour les joueurs de Manuel Huet mais les Harengs, après avoir ouvert le score très tôt (3è) ont gâché quelques munitions en première période ne menant que par le plus petit des écarts. Quand les Eurois ont égalisé, le spectre de la défaite a traversé les tribunes de Jean Dasnias. Heureusement pour ses couleurs, Johan Branger le meilleur buteur de Dieppe a rétabli très vite la situation. Grâce à ce succés diffficle mais ô combien important, jean Guy Wallemme et ses hommes reprennent position sur le podium. Quant aux pacéens, nul doute que leur grande détermination va payer prochainement.

 

 

 

Gros plan sur Dives-Cabourg / Gonfreville

 

Fiche technique :

Arbitre : Arnaud Bisson assisté de Steve Houssaye et Christophe Lepleux

Score à la mi-temps : 2-1

Buts : Dives : Boussalia (7è), Esneu (12è) ; Gonfreville : Balmy (21è), Demba (66è), Camara (78è)

Avertissements : Dives : Daigremont (59è) ; Gonfreville : Demba (49è), Hamouda (92è)

Expulsion : Gonfreville : Dodard (45è)

SU Dives-Cabourg : Verrier, N’Gwen, Fontenelle puis Marega (58è), Boussalia puis Mane (80è), Perrigault, Daigremont, Haubert, Esneu, Clément, Fazzuti, Hardoin (cap) ; Entraîneur : Philippe Clément.

ESM Gonfreville : Wettchoua (cap), Demba, Lepage puis Neveu (46è), Auzou, Savane, Taffou, Dodard, Nourou puis Camara (56è), Hamouda, Balmy puis Bourey (86è), Baradji ; Entraîneur : Rachid Hamzaoui

 

Les faits marquants :

1è : Les Divais attaquent le match sans préalable et se projettent dans le camp adverse.

3è : Coup franc de Jérémy Haubert capté par Marcel Wettchoua

: Centre de Morgan Hardouin, reprise de Mathis Clément non cadrée

: Corner de Jordan Fazzuti, tête de Nadjib Boussalia. 1-0

12è : Centre de Jérémy Haubert, le gardien repousse plein axe et se fait fusiller par Guillaume Esneu. 2-0

17è : Frappe de Guillaume Esneu contré par le dos d’un défenseur ;

21è : Sur le côté gauche, Jérémy Balmy rentre et envoie un bijou de frappe enveloppée dans la lucarne opposée. 2-1

31è : Des 25 mètres, Jérémy Balmy expédie un coup franc sur la transversale.

40è : Centre de Jérémy Haubert, reprise de la tête de Mathis Clément au dessus

45è : Guillaume Esneu et Wilfried Dodard se disputent le ballon dans le rond central. Le Gonfrevillais veut frapper le ballon mais touche la jambe de son adversaire qui reste à terre. Dans un premier temps, l’arbitre tient un carton jaune dans la main puis le range et, à la surprise générale, sort le rouge. Guillaume Esneu quitte le terrain en boitillant mais reprendra sa place ensuite.

46è : face à une équipe réduite à 10 et menée au score, les Divais reviennent sur le terrain bien décidés à conforter leur avance. Hélas pour eux, leurs intentions vont s’amenuiser au fil des minutes.

48è : Mathis Clément pourtant bien placé, ne parvient pas à piquer sa tête

50è : Coup franc de Mathis Clément, Marcel Wettchoua boxe le ballon

66è : Jérémy Balmy effectue une ouverture lumineuse vers Mohamadou Demba qui trompe Maxime Verrier de prés. 2-2

72è : Jérémy Balmy dans la surface divaise, se retrouve au sol. Le banc gonfrevillais réclame un pénalty mais Arnaud Bisson ne bronche pas.

75è : Centre de Jérémy Haubert, Hardouin rate sa reprise

76è : Nouveau centre dangereux de Jérémy Haubert et nouvelle tête au dessus de Mathis Clément

78è : Jérémy Balmy, le meilleur joueur de la soirée fixe la défense et sert sur un plateau son compère Ousmane Camara qui remporte son face à face avec Maxime Verrier. 2-3

89è : Jordan Fazzuti frappe à l’entrée de la surface mais ne surprend pas la vigilance du portier adverse

91è : Les Gonfrevillais s’offrent un 3 contre 2 sur un contre express mais Maxime Verrier s’interpose et détourne le ballon en corner.

 

Débutée dans l’euphorie d’un premier quart d’heure de feu, la partie, au fil des minutes, a tourné au vinaigre pour les Divais. Le rêve partagé avec leurs supporters enthousiastes des premières minutes du match s’est finalement transformé en cauchemar. Comment laisser s’envoler une victoire quand l’équipe mène et que l’adversaire évolue en infériorité numérique ? « On n’a pas le droit… » Après la douche, Guillaume Esneu ne cherchait pas d’excuse mais sa détresse était réelle. Dire que le moral autour des vestiaires, samedi à Heurtematte, était touché, constitue un doux euphémisme. Il va pourtant falloir oublier cette nouvelle désillusion et se relever pour repartir au combat. Bien sûr, Philippe Clément et le SUDC ont déjà relevé d’autres défis d’envergure et l’on aurait bien tort de ne pas leur faire confiance mais cette fois-ci, la flamme semble vraiment vacillante…

 

 

Classement

 

 

 

Statistiques

 

Buteurs :

Peu de changement en tête ; seul, parmi les hui premiers, le Dieppois Johan Branger a marqué.

6 buts : Sidibé (Rouen)

5 buts : Branger (Dieppe), Fleury, Vauvy (St Lô), Milon (Bayeux), Tessier (Alençon)

4 Buts : Ekofo (Avranches), Laura (Evreux), Macalou (SM Caen), Khadrejnane (Alençon), Loppy, Irie-Bi (Quevilly R.M.)

3 buts : Gaudiche (Mondeville), Vincent (Evreux), Durbant (Dieppe), Hardoin (Dives-Cabourg), Roynel (Mondeville), Ouadah, Sene (Oissel)

2 buts : Juin, H. El Hamdaoui (Alençon), Mossaki, Nkololo (SM Caen), Durbant, Pallier, Plisson (Dieppe), prévost (Dives-Cabourg), Benmansour, Petitjean (Evreux), Balmy, Camara, Chabbi (Gonfreville), Poiçon, Suzanne (Mondeville), yandza (Pacy Menilles), caddy (Quevilly), Mendy (Rouen), N’Guessan (Bayeux)

 

Attaques :

Avec 22 buts inscrits, cette 8ème journée n’est pas exceptionnelle mais légèrement supérieure à la moyenne (21,5).

1-Quevilly R.M. : 17 buts

2-Dieppe : 16 buts

3-Evreux : 15 buts

….

12-Avranches : 8 buts

13-Dives-Cabourg : 8 buts

14-Pacy Menilles : 6 buts

 

Défenses :

St-Lô et les autres… 4ème match de suite sans prendre de but, la forteresse ne présente pas la moindre fissure.

1-St Lô : 2 buts

2-Rouen : 10 buts

3- Oissel, Evreux, Mondeville, Pacy-Ménilles : 11 buts

….

11-Alençon, Avranches : 15 buts

13-Bayeux : 17 buts

14-Dives-Cabourg : 18 buts

 

Réactions :

Nicolas Fautrat (entraîneur St Lô) :

« Prendre un point à l’extérieur est toujours positif mais au vu de la physionomie du match, on peut avoir quelques regrets. Mais je suis satisfait du contenu, on progresse dans le jeu. Nous avions choisi d’intégrer des jeunes joueurs et nous ne le regrettons pas. Ce fut un match plaisant face à une équipe d’Avranches joueuse. »

 

Christophe Duboscq (entraîneur Avranches) :

« Pour nous, ce nul est un bon résultat car St Lô reste une très belle équipe. Nous avons réalisé une très bonne première mi-temps avec notamment quelques très belles occasions. En deuxième période, à partir du moment où Alex Hérauville a pris son carton rouge, tout fut beaucoup plus compliqué avec une forte pression de St Lô. Je suis très content car nous n’avions quasiment pas de joueurs du groupe National et donc c’est bien pour nos jeunes qui découvrent la N3. »

 

Romain Djoubri (entraîneur Oissel) :

« On est dans la continuité. On produit un match abouti en faisant le dos rond sur les temps forts de l’adversaire… Solidarité et abnégation ! »

 

Tony Rouillon (entraîneur Mondeville) :

« On se déplaçait avec la volonté d’enchaîner une troisième victoire consécutive pour consolider notre place sur le podium. Mais notre contre-performance sur la première mi-temps nous a condamné à courir après le score et à prendre des risques défensivement. C’est sûrement notre plus mauvais match sur le plan technique. Ce championnat est très dur pour toutes les équipes y compris Mondeville et au regard des résultats du week-end, aucune équipe ne peut se permettre le moindre relâchement sous peine d’être sanctionnée. »

 

Vincent Laigneau (entraîneur Alençon) :

« Une joie retrouvée dans notre vestiaire après la rencontre ; une première mi-temps sur un faux rythme où nous avons su prendre l’avantage en exploitant le peu d’espace disponible. En deuxième mi-temps, le Stade Malherbe nous a plus que bougés pendant 15 minutes. Nous avons énormément souffert mais avec courage, solidité et détermination collective, nous avons su tenir pour profiter dans la dernière demi-heure des espaces libres pour contrer avec efficacité. A l’arrivée, très belle victoire du groupe obtenue avec intelligence, solidarité et talent offensif. »

 

Jean Guy Wallemme (entraîneur Dieppe) :

« Bonne réaction collective avec une bonne première mi-temps où nous aurions dû faire une plus grande différence. »

 

Dramane Dillain (entraîneur Evreux) :

« Le sort a décidé de punir l’ECF 27. Pourquoi ? Je cherche encore… je ne pense pas qu’un coach ait déjà vécu un tel match mais en l’emportant, Bayeux a deux fois plus de chances (rire).Trois face à face, trois montants dont on se demande pourquoi l’un n’est pas entrant et les 2 pénaltys ratés ça fait beaucoup ! Je félicite Bayeux qui était très bon en contre et leur gardien qui était sur la lune. Les dieux du foot donnent et reprennent, on ne sait pas pourquoi ni comment. En tout cas, on a tout essayé et on a tout donné comme d’habitude. Ce qui m’ennuierait, c’est que mes joueurs doutent alors qu’ils sont au niveau où on les attend. Je sais qu’on ne ratera pas autant d’occases contre Le Havre, Rouen et Pacy parce que ce ne sera pas les mêmes matches. »

 

Christophe Vingtrois (entraîneur Bayeux) :

« Réussite, efficacité et surtout un grand Jérémy Bazire qui sort deux pénaltys. On a subi contre cette grosse équipe d’Evreux avec un bloc bas pour vite se projeter dans les espaces. C’est ainsi que l’on a réussi à faire mal sur quelques occasions. Grosse solidarité du groupe… la roue a tourné par rapport aux dernières sorties. Nous souhaitons un bon match à Evreux en coupe contre Le Havre. »

 

Philippe Clément (entraîneur Dives-Cabourg) :

« Le début de match devait nous mettre en confiance mais dès qu’il y a un grain de sable, on est perturbé. Le scénario était favorable avec deux buts d’entrée puis la supériorité numérique à la mi-temps, à l’arrivée on a vécu un scénario catastrophe car on s’est dispersé au lieu de faire bloc. Il va falloir apporter de la fraîcheur mentale… »

 

Rachid Hamzaoui (entraîneur Gonfreville) :

« Chaque équipe a eu sa mi-temps mais je suis content de ce que nous avons produit à 10 en deuxième mi-temps. Ce n’était pas évident surtout après notre entame ratée où nous étions menés logiquement 2-0. Le carton rouge, comme cala arrive souvent, nous a donné un surcroît de détermination. »

 

André Auzoux (entraîneur Quevilly R.M.) :

« Je tiens à féliciter mes joueurs qui sont allés chercher la victoire. On a maitrisé la rencontre en imposant notre animation, notre organisation défensive et une efficacité offensive en zone de finition .»

 

Manuel Abreu (entraîneur Rouen) :

« Notre défaite est logique dans la mesure où nous avons manqué cruellement de rigueur défensive en offrant les deux buts à nos adversaires ; Nous aurions pu prétendre à revenir dans la partie avec ce pénalty que malheureusement nous avons raté. »

 

La prochaine journée

Le prochain week-end (11/12 Novembre) est réservé à la coupe de France. St Lô en Guadeloupe, Evreux contre les pros de Havre et Rouen à Ste Brice (R1 Paris) défendront l’honneur du groupe J. Lle championnat reprendra ses droits le week-end du 18 et 19 Novembre avec le programme (alléchant) suivant :

SM Caen / Avranches

Gonfreville / Dieppe

Mondeville / Alençon

Bayeux / Oissel

St Lô / Dives-Cabourg

Rouen / Evreux

Pacy Menilles / Quevilly R.M.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr