Football - N3. Le pouvoir a deux têtes

02 octobre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

Quevilly qui chute lourdement de son piédestal avec un retentissant 5-0 ramené de Caen, le fauteuil de leader est maintenant occupé par un duo improbable formé de Dieppe, l’un des favoris désigné par la vox populi, et St Lô l’invité surprise. Voici les faits majeurs d’un week-end où les formations qui recevaient n’ont pas souvent été à la noce.

 

Quevilly a beaucoup perdu ce Dimanche à Venoix : son invincibilité, sa place de premier et pas mal d’illusions quant à son classement final. A l’opposé, le Stade Malherbe a enfin montré en 90 minutes ce qu’il avait laissé entrevoir par séquences lors des précédents matches, à savoir un niveau de jeu taillé pour la N2. Comme le dit Greg Proment, « ce genre de prestation ne doit pas rester sans lendemain. Il faudra  essayer de la reproduire  chaque week-end… » Si tel devait être le cas, on ne voit dans ce groupe J, qui pourrait barrer le chemin des caennais vers l’accession. Dimanche, les témoins de la rencontre, y compris Dramane Dillain dont l’équipe recevra Malherbe lors de la prochaine journée, ont été subjugués par la démonstration des bleus et rouges. Pour notre part, avant de s’emballer complètement, on attendra toutefois confirmation lors des matches à l’extérieur, là où ils ont déjà chuté à deux reprises.

Puisqu’il est question de confirmation, saluons donc la régularité du parcours de Dieppe et de St-Lô qui, semaine après semaine, se font un malin plaisir à contourner les obstacles mis sur leur chemin. Ces deux clubs étaient pourtant confrontés ce week-end, tant à Mondeville pour le premier qu’à Rouen (à Yvetôt plus précisément) pour le second, à des défis de taille.

 

Sur leur pelouse,  les Mondevillais en quête de réhabilitation après le couac en coupe de France, ont beaucoup tenté mais ont buté pendant 90 minutes sur un bloc dieppois solide et serein. Aux dires-mêmes des Harengs, un partage des points  aurait constitué un résultat plus conforme à la physionomie du match… mais voilà, Mondeville a montré les limites d’une  équipe qui doute. Tous les fouteux le savent, une équipe qui doute est plus fragile car elle ne se libère jamais complètement et voit souvent le mauvais sort la poursuivre au-delà de toute logique. Finalement, la différence avec des Dieppois plus expérimentés s’est surtout faite au mental.

 

Le mental, c’est sans doute aussi ce qui a permis aux hommes de Nicolas Fautrat de traverser  sans encombre, un début de match difficile puis de repousser les assauts des Rouennais quand ces derniers poussaient pour égaliser. Mais ce serait réducteur et injuste de mettre la victoire des Saint-Lois uniquement sur le compte de la gnac. Avant les Rouennais, Malherbe et Mondeville, entre autres, avaient  constaté (à leurs dépens) la capacité des Manchois à tirer maximum de leurs qualités, aussi bien sur le plan collectif qu’individuel. Pour le FC St-Lô, on peut le dire,  c’est véritablement l’été indien…

 

Dorénavant à égalité avec Quevilly sur la 3ème marche du podium, voilà l‘Evreux FC qui pointe son nez. Pour cette équipe qui avait tant souffert l’an passé pour s’extraire des profondeurs du classement, la surprise est de taille. Cette saison, l’équipe est repartie sur une autre dynamique et la confiance, cette fameuse confiance qui transforme parfois le plomb en or, lui permet à chaque journée, d’engranger des points précieux. Menés 2-0 après 10 minutes de jeu à Alençon, les Eurois (les « heureux », devrions-nous dire) ont su renverser la situation grâce notamment à Gaétan Laura qui a marqué les  2 premiers buts de sa formation. Il parait que « nul n’est prophète en son pays ». L’Ébroïcien formé à l’US  Alençon a prouvé le contraire.

 

Pour le représentant de l’Orne, par contre, la situation va de mal en pis. Au début du championnat l’équipe ne gagnait pas mais récupérait des nuls. Là ce sont deux défaites qu’elle vient de concéder avec, excusez du peu, la bagatelle de 8 buts dans ses filets. Réputée pour son beau jeu, la formation de Vincent Laigneau va devoir enfiler le bleu de chauffe si elle veut éviter des désagréments plus importants.

 

Autres équipes dont le comportement interpelle quelque peu, Bayeux et Dives qui se sont rencontrées en avant-première dès vendredi soir, et n’ont pas vraiment rassuré leurs supporters ni levé les doutes qui ont accompagné leurs dernières sorties. A l’issue d’un match que l’on qualifiera d’insipide, seul le suspense a tenu les (nombreux) spectateurs éveillés. Pour les Bayeusains Les promesses nées lors des deux premiers matches semblent s’être envolées en même temps que les feuilles d’automne. Les Divais de leur côté paraissent toujours en période de préparation et leur difficulté à enchaîner 4 passes vers l’avant n’est pas résolue. Quand la technique est défaillante, il reste le cœur et les tripes. Et il faut reconnaitre que les  deux adversaires ont su déployer ces vertus morales pendant un peu plus d’une heure et demie. Mais pour un championnat aussi long et aussi dur, ça ne peut pas suffire.

 

Une autre équipe qui  est sur la pente savonneuse, c’est bien Pacy Menilles. Le but assassin encaissé à la 94ème minute contre Rouen a, semble-t-il, agit comme un détonateur négatif. Incapable de se relancer le samedi suivant pour cause de match remis, les hommes de manu Huet ont connu ensuite une grosse désillusion en coupe de France contre  Vernon, le voisin de R2. Et là comme un malheur n’arrive jamais seul, c’est une défaite à domicile qui a conclu leur rencontre contre Gonfreville. Le match en retard à Avranches de samedi prochain prend donc une importance cruciale. Les Gonfrevillais n’ont pas ce souci. Sans battage et sans bruit, les voilà qui remontent progressivement vers le haut du classement. En marquant peu de buts certes, mais en encaissant encore moins, les hommes de Rachid Hamzaoui posent leur candidature à une place d’honneur.

 

Le dernier face à face de la journée entre le dernier, Avranches et l’avant-dernier a confirmé la hiérarchie du classement. Grâce à un pénalty généreux à moins de dix minutes du coup de sifflet, Oissel a empoché 3 points salutaires pour s’offrir un bon bol d’air. Pour les Avranchinais, fidèles à leurs précédentes prestations, ils n’ont pas démérité mais  n’ont pas su saisir leur chance quand elle s’est présentée. Un nul eut constitué un premier pas vers, non pas la résurrection car l’équipe n’est pas morte, mais plutôt vers l’objectif-maintien. Avant son rendez-vous de Samedi face à Pacy Manilles l’équipe reste bloquée à zéro point. Là aussi, il va falloir sortir le bleu de chauffe, mais pas que…

 

 

Gros plan sur une rencontre

 

Bayeux / Dives-Cabourg

 

Fiche technique :

Arbitrage : F. Mulet assisté de S. Munsch et M. Moreaux

Buts : Bayeux : Azdad (53è) ; Dives-Cabourg : (Hardoin (86è SP)

Avertissements : Bayeux : Le Calvé (2è et 57è), Engelhard (72è), Nguessan (78è) ; Dives-Cabourg : Fontenelle (7è), Clément (65è), Lanois (67è et 92è)

Expulsions : Bayeux : le Calvé (57è) ; Dives-Cabourg : Lanois (92è)

 

Bayeux FC: Bazire, Anquetil, Lecarpentier, Engelhard, Delain, Leclerc (cap), Nguessan, Le Calvé, Milon, Azdad puis Zami (71è), Renaux ; Remplaçants non entrés en jeu: Lequest, Marazzi, Briaux ; Entraîneur : C. Vingtrois et T. Moreau

 

SU Dives-Cabourg : Verrier, Hardoin (cap), Boussalia, Lanois, Fontenelle, Clément, Mané puis Esneu (69è), Masiala, Ravenel puis Prévost (69è), Tregoat, Thoris puis Fazzuti (38è) ; Remplaçants non entrés en jeu : Bertaux, Letellier ; Entraîneur : P. Clément

 

Les faits marquants :

2è minute : 1er carton jaune (sévère) pour une faute de Le Calvé (BFC)

31è minute tir sur la barre de Thoris (SDUC)

36è minute : envolée de Verrier (SDUC) pour détourner une frappe d’Azdad (BFC)

43è minute : Hardouin(SUDC) supplée Verrier et sauve le but sur sa ligne

53è minute: but d’Azdad (BFC, 1-0)

58è minute: faute de Le Calvé sur Ravenel (SDUC) et 2ème carton jaune (BFC à 10)

66è minute : faute de Lanois (SUDC) sur Milon qui filait au but. Carton jaune.

86è minute : pénalty pour Dives transformé par Hardouin

 

Les buts :

Bayeux (53è) :

L’étincelle qui a illuminé la soirée… Un double contact qui lui permet de dribbler 2 adversaires dans un mouchoir de poche et d’enchaîner par une frappe imparable des 20 mètres. Il y avait du Messi dans ce bijou signé Yacin Azdad.

 

Dives-Cabourg : (86è)

Pierre- Mickael Anquetil tacle le ballon dans les pieds de Guillaume Esneu mais dans son élan emporte son adversaire. Faute inutile car l’ancien bayeusain est dos au but, coincé le long de la ligne de but. Guillaume Esneu reconnaitra après la rencontre que tous les arbitres n’auraient pas sifflé pénalty.

 

Le match :

 

On ne cherchera pas à savoir si c’est la poule qui a fait l’œuf ou l’œuf qui a fait la poule. On ne cherchera donc pas à établir de cause à effet entre le niveau du match et la qualité de l’arbitrage. On ne saura jamais si c’est la mauvaise prestation de l’arbitre qui a rendu le match mauvais ou si c’est la  médiocrité du match qui a déteint sur l’arbitre. D’ailleurs on « s’en fout » car on veut oublier…Vendredi soir, c’était tout simplement « un jour sans » pour tous.  

 

 

Les résultats

 

SM Caen / Quevilly R.M.     5-0 (MT: 3-0)

Buts: Moussaki (9è, 66è), Deminguet (23è), Makan (38è), Niakaté (89è)

 

Bayeux / Dives-Cabourg     1-1 (MT: 0-0)

Buts: Bayeux: Azdad (53è); Dives-Cabourg : Hardoin (86è SP)

 

Rouen / St Lô     0-2 (MT: 0-1)

Buts: Bopu (46è), Fleury (93è)

 

Mondeville / Dieppe     0-1 (MT: 0-0)

But: Branger (58è)

 

Alençon / Evreux     2-3 (MT : 2-2)

Buts : Alençon : Khadrejnane (4è), Tessier (10è) ; Evreux : Laura (18è, 38è), Vincent (82è)

 

Pacy Menilles / Gonfreville     0-1 (MT : 0-1)

But : Nourou (60è)

 

Oissel / Avranches     1-0 (MT : 0-0)

But : Dao (81è SP)

 

 

Le classement

 

 

 

Les statistiques

 

17 buts inscrits seulement avec notamment 5 équipes qui sont restées stériles. Si à Caen et à Alençon, les spectateurs ont été gâtés avec 5 buts, sur les autres terrains ce fut portion congrue. En tête des attaques, Quevilly est donc rejoint par son bourreau de Dimanche et par les Ebroïciens. Concernant les défenses, St-Lô demeure citadelle imprenable. 2 buts en 5 matches, la performance est remarquable.

 

 Malgré son statut de remplaçant et une entrée tardive sur la pelouse, Fleury a réussi à glisser son petit but dominical dans le temps additionnel. Le voilà à nouveau « mejor goaleador » provisoire du groupe J.

 

Buteurs :

5 buts : Fleury (St-Lô)

4 buts : Milon (Bayeux), Tessier (Alençon)

3 buts : Gaudiche (Mondeville), Macalou (SM Caen), Vincent, Laura (Evreux), Branger (Dieppe), Vauvy (St Lô)

2 buts : Juin, Khadrejnane (Alençon), Moussaki, Nkololo (SM Caen), Durbant, Salvador (Dieppe), Hardouin, Prevost (Dives), Benmansour, Petitjean (Evreux), Chabbi (Gonfreville), Suzanne, Roynel (Mondeville), Sene (Oissel), Yandza (Pacy Menilles), Caddy, Irie Bi, Loppy (Quevilly), Sidibé (Rouen)

 

Attaques :

Evreux, Quevilly, SM Caen (12 buts), Dieppe (11 buts), St Lô (10 buts)

 

Défenses :

St Lô (2 buts), SM Caen (4 buts), Dieppe, Gonfreville, Pacy*, Rouen (6 buts)

*Un match en moins

 

Goal average :

St Lô, SM Caen (+8), Dieppe, Evreux (+5)

 

 

Les réactions

 

Christophe Vingtrois (entraineur de Bayeux) :

« Beaucoup de frustration par rapport à l’investissement de mes joueurs. La partie a été gâchée par certains faits de jeu encore une fois défavorables au BFC, notamment ce 1er carton jaune après une minute trente de jeu qui est lourd de conséquences pour la fin du match. A 10, on a eu des coups à jouer que l’on a mal négociés. Dommage ! »

 

Philippe Clément (entraîneur Dives-Cabourg) :

« C’est un nul heureux. On a déjoué en se montrant trop timoré comme si l’on avait peur de mal faire. C’est le 1er point lâché par Bayeux à domicile. Il faut savoir s’en satisfaire. »

 

Gregory Proment( entraîneur SM Caen) :

« Une 1ère mi-temps quasi parfaite qui conclut une semaine de travail d’un haut niveau. Aujourd’hui, hormis Dreyer, notre gardien, qui a demandé à jouer, il n’y avait aucun pro. J’ai donc dit à mes gars que c’était le moment de prouver leur valeur. Ils m’ont comblé. Efficacité, solidarité, grand pouvoir d’accélération… c’était un régal. Maintenant il faut renouveler ce type de match et dès le prochain week-end en amical contre la B de Lorient (N2). »

 

André Auzoux (entraîneur Quevilly R.M.) :

« Quand on ne respecte pas le football, voilà ce que l’on récolte. On avait bien débuté et on paie cash notre 1ère erreur. Ensuite on prend un but sur coup franc suite à une faute évitable. Après ça le match était plié car on a connu un scénario catastrophe avec  un  3ème but avant la mi-temps et une expulsion après. »

 

Manuel Abreu (entraîneur Rouen) :

« Avant toutes choses, je dois dire que nous avons rencontré une très bonne équipe de St-Lô. Dans le contenu, nous avons effectué une bonne première période sans toutefois pouvoir concrétiser nos occasions et à l’opposé, nous prenons un but à 30 secondes de la pause sur un contre. La 2ème période a été semblable avec  une équipe de St-Lô qui évoluait avec son bloc plus bas. Nous avons eu d’autres occasions avec toujours ce manque d’efficacité dans le dernier geste. De plus nous sommes tombés sur un excellent gardien de but. Le 2ème but encaissé est anecdotique car nous avions décidé de prendre tous les risques pour tenter d’égaliser. »

 

Nicolas Fautrat (entraîneur St-Lô) :

« Nous avons connu des difficultés à entrer dans le match pris par l’impact et l’intensité des Rouennais. Puis peu à peu on est revenu dans la partie et nous marquons juste avant la mi-temps alors qu’on aurait pu être menés à la demi-heure de jeu. En 2ème mi-temps, nous nous sommes contentés d’être solide défensivement  et de faire sortir notre adversaire pour le contrer. Nous avons de grosses situations et nous concrétisons la dernière à la 93ème. Je suis satisfait de l’état d’esprit et de la solidarité de mes garçons. Mention spéciale à nos supporters d’avoir fait le déplacement et au kop rouennais pour l’ambiance et le respect affiché tout au long de la rencontre. »

 

Tony Rouillon (entraîneur Mondeville) :

« C’est vraiment frustrant car c’est une défaite que nous ne méritons pas. Elle nous renvoie dans le ventre mou du classement. Il va falloir relever la tête et se remettre au travail. »

 

Jean Guy Wallemme (entraîneur Dieppe) :

«  Victoire méritée au vu de la 1ère mi-temps en sachant que l’on a fait preuve de solidarité et de caractère face à une équipe qui aurait pu égaliser sur le dernier quart d’heure. »

 

Vincent Laigneau (entraineur Alençon) :

«  match dans notre registre actuel en capacité de mettre notre adversaire en difficulté  avec ce début de rencontre parfait en menant 2-0 à la 15ème minute…mais également en capacité de se mettre en difficulté sur un ballon qu’on refuse de défendre en préférant le beau geste ; a l’arrivée on relance Evreux et Laura  pour perdre le match. Nous venons de jouer les 4 premiers plus Dives, à moi de poser les choses pour régler notre animation défensive qui reste notre point noir. »

 

Dramane Dillain (entraineur Evreux) :

« Nous avons vécu une préparation de match particulière suite à une panne sur la route. La moitié de l’équipe est arrivée au dernier moment et quand le match débute,  mes joueurs sont visiblement encore sur l’A28 et Alençon en profite pour mener 2-0. Je ne sais pas si c’est notre réveil ou l’adversaire qui lâche mais il a fallu une erreur de leur part pour qu’on revienne à 2-1. Ensuite le mental a fait le reste et nous égalisons. La 2ème mi-temps fut un autre match et nous réussissons à prendre l’avantage alors que la partie était équilibrée. Malgré nos balles de 4-2, c’est un fait de jeu qui me rappelle que nous n’avons rien maitrisé avec une faute sur Tessier oubliée par l’arbitre. Après cette victoire au mental, nous ne fanfaronnons pas car nous jouons toujours le maintien. Quant à Alençon, je crois qu’ils vont être difficiles à aller chercher quand les suspendus et Curcius seront revenus. »

 

Romain Djoubri (entraîneur Oissel) :

«  Courte mais précieuse victoire face à un adversaire vaillant. Cela fait du bien au niveau comptable et mental.  »

 

Christophe Duboscq (entraineur Avranches) :

« On perd sur un pénalty à 10 minutes de la fin ; Un pénalty qui n’aurait pas dû être sifflé car la faute commise par Alex Dubois se situe à l’extérieur de la surface. Le nul c’est ce qu’on pouvait espérer de mieux car nous avons certainement réalisé notre plus mauvais match depuis le début de saison. C’est regrettable car Oissel n’était guère mieux que nous. »

 

La 6ème journée

 

Le prochain week-end (7/8 Octobre) est réservé au  5ème tour de la coupe de France. La rencontre Avranches-Pacy Menilles (4è J) remise pour cause d’intempéries est également programmée Samedi prochain à 18h00 à Fenouillère.

 

Samedi 14 et Dimanche 15 Octobre

Dieppe / Bayeux

Dives-Cabourg / Rouen

Quevilly R.M. / Mondeville

St Lô / Pacy Menilles

Evreux / SM Caen

Avranches / Gonfreville

Oissel / Alençon

 

 

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr