Football. Des buts, du jeu, la N3 fait son spectacle

18 septembre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

À l’image des trente buts inscrits sur les différents terrains de National 3, soit pas moins de cinq réalisations par rencontre, la quatrième journée de championnat a de nouveau livré son lot de spectacle en Normandie. Et c’est Quevilly Rouen Métropole qui tire son épingle du jeu pour le moment…

 

Un leader (Quevilly R.M.) qui confirme sa suprématie actuelle. Ses trois dauphins (Bayeux, Malherbe et Rouen) qui tombent de leur piédestal et abandonnent leur fauteuil à un duo de vrais solides (Dieppe et St-Lô). Evreux et Mondeville qui  se placent en embuscade au pied du podium. Gonfreville qui marque son territoire et se montre intransigeant à domicile. Oissel qui décidément n’y arrive pas en dépit de prestations plutôt convaincantes. Dives-Cabourg qui encaisse pour la deuxième fois consécutive 4 buts à Heurtematte. Bayeux qui ne supporte pas l’éloignement d’Henry Jeanne… Voilà, en mode télégraphique, les principaux enseignements d’une 5ème journée marquée également par un festival de buts (30) et par le premier report-météo de la saison (Avranches-Pacy Ménilles).

 

Depuis tout petit, on nous répète que le football n’est pas une science exacte. C’est bien vrai et d’ailleurs est-ce une science ?  Ce qui fait tantôt son charme, tantôt sa cruauté mais perpétuellement son intérêt auprès des populations, c’est  son aspect irrationnel qui transgresse avec désinvolture les lois de la logique. L’erreur, justement serait de porter des conclusions hâtives au seul regard des résultats… vous savez, comme ces gens qui, au café du commerce, refont le match sans même l’avoir vu.

 

Tout ça pour dire que derrière le score brut des matches de samedi, se cache peut-être une autre réalité. Par exemple, on peut affirmer que la nette victoire de Quevilly (5-2) face à Alençon est quelque peu illusoire. Les deux coachs sont, en effet, d’accord pour reconnaitre que l’USA ne méritait pas la défaite et que le partage des points aurait mieux concrétisé la physionomie de la rencontre. Mais voilà, les hommes de Vincent Laigneau ont manqué trop d’occasions de but pour ne pas être punis en retour par des  adversaires qui, eux ont su scorer à deux reprises dans les dernières minutes. Dur, dur pour les Ornais qui perdent du même coup leur invincibilité. Pour Quevilly, au contraire ça roule…et  toujours dans le bon sens.

 

Autre preuve de l’ingratitude que le foot peut exercer sur les pelouses avec les mésaventures d’Oissel et à un degré moindre de Bayeux. À Evreux, Oissel avait l’emprise sur le match et était en train de développer un jeu qui étouffait son adversaire quand il fut victime d’une décision sévère de l’arbitre, à savoir l’expulsion de Dembélé. Il restait une heure à jouer et malgré un but encaissé  juste avant la pause, les Osseliens continuaient leur pression sur le but adverse. Un deuxième carton rouge récolté à la 70ème minute leur fut fatal et Evreux profita de l’aubaine pour inscrire 3 autres buts dans les 10 dernières minutes. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’arbitrage n’a pas fait l’unanimité  (doux euphémisme) même parmi les supporters de l’EFC… 

 

À St-Lô, le carton rouge reçu par Mathieu Jouenne a sans doute eu des conséquences moins graves pour le Bayeux FC car l’équipe locale menait déjà à ce moment-là, avec deux buts d’avance. Disons que cette expulsion a précipité la chute de sa formation qui, après la pause, a accumulé les approximations en défense. Malgré l’écart au tableau d’affichage en première période, les Bayeusains avaient rivalisé avec des Saint-Lois pourtant très en verve. En supériorité numérique, ces derniers n’ont pas raté l’occasion d’enfoncer le clou. Après quatre confrontations consécutives contre des bas-normands, les joueurs de Nicolas Fautrat vont aller humer l’air en Haute-Normandie. Face au FC Rouen ce sera un vrai test pour des garçons qui occupent aujourd’hui la deuxième marche du podium. Pour les hommes de Christophe Vingtrois, ce sont les retrouvailles à Henry Jeanne avec l’éternel rival divais, qui se présentent à l’horizon. En attendant, ils voient s’envoler leur deuxième place…

 

Une deuxième place également perdue pour le Stade Malherbe et pour Rouen à l’issue de leurs matchs à Dieppe et à Gonfreville au scénario étrangement similaire. En effet, tous les deux ont maitrisé la première mi-temps et ouvert le score juste avant la pause avant de se faire dépasser en seconde  période. La seule nuance, dirons-nous, c’est que les Caennais ont été balayés sans recours aucun par la poussée dieppoise. Alors que les Rouennais, après avoir concédé deux buts en une minute très tôt après la reprise, ont eu quelques opportunités pour revenir au score. Ce plongeon dans le ventre mou du  classement marque un arrêt momentané des ambitions… jusqu’à la prochaine journée. Pour Gonfreville, cette victoire rassure et prouve que l’équipe sera difficile à bouger dans son antre de Maurice Baquet. Quant à Dieppe, c’est tout simplement la confirmation que l’équipe, peu à peu, trouve ses marques et prend son rythme de croisière. Pour l’heure, elle justifie, en tout cas, son objectif de disputer les premières places.

 

Pour la dernière rencontre de la journée, celle qui a opposé Dives-Cabourg à Mondeville, on peut dire là aussi que le score ne reflète qu’en partie la physionomie du match. Mais c’est pour mieux mettre en avant les énormes difficultés que connaissent les maritimes car sans un Maxime Verrier des grands soirs (taille XXL selon le journal Ouest-France) la pilule aurait pu être carrément indigeste. Depuis le début de saison, le SUD inquiétait par ses carences techniques… Contre le voisin mondevillais,  le mental a également été déficient. La légendaire « grinta » qui a toujours accompagné le club dans son histoire ne peut se dissoudre ainsi dans l’atmosphère. Pour Philippe Clément ce n’est pas envisageable… nul doute que la reprise en main va s’effectuer rapidement et ça risque de tanguer. Tony Rouillon, de son côté, peut être satisfait - et il l’est - de la réaction de ses troupes après deux productions en demi-teinte. Mondeville a montré beaucoup de sérénité et de maitrise (dixit Philippe Clément), reste maintenant à faire preuve de constance car c’est à ce prix-là que se gagne un championnat.

 

Le championnat justement, on va l’oublier quelque temps  car nous sommes rentrés dans une période où le championnat et la coupe de France sont programmés en alternance. C’est un peu perturbant, surtout pour les réserves, mais c’est ainsi tous les ans et cela n’empêche pas les meilleurs d’être devant…

 

Les résultats

Quevilly R.M. / Alençon   5-2 (MT : 3-2)

Buts : Quevilly R.M. : Barthélémy (18è), irié Bie (26è), Caddy (43è), Yésil (86è), Loppy (92è) ;

Alençon : Tessier (25è), Juin (39è)

 

Dieppe / SM Caen   3-1 (MT : 0-1) 

Buts : Dieppe : Sanson (65è), Durbant (73è), Branger (91è) ;

SM Caen : Kasembe Latir (41è)

 

St-Lô / Bayeux   6-1 (MT : 3-1)

Buts : St-Lô : Fleury (8è, 38è), Vauvy (22è, 52è, 60è), Fontaine (78è) ;

Bayeux : Milon (20è)

 

Gonfreville / Rouen   2-1 (MT : 0-1)

Buts : Gonfreville : Camara (51è), Nsuku (52è) ;

Rouen : Mainemare (37è)

 

Evreux / Oissel   4-0 (Mi-temps : 1-0)

Buts : Benmansour (44è), Lerat (82è), Sam (88è), Camara (91è)

 

Dives-Cabourg / Mondeville   1-4 (0-2)

Buts : Dives-Cabourg : Prevost (62è) ;

Mondeville : Diouf (19è), Suzanne (37è), Roynel (54è SP), Pincon (68è).

 

 

Avranches / Pacy Menilles :   Match reporté 

 

 

Le classement

 

 

 

Les statistiques 

 

Si l’on compte toujours 4 équipes sans victoire (Alençon, Avranches, Dives-Cabourg et Oissel), il n’en reste plus que 3 désormais à ne pas connaitre le sens du mot « défaite » : Dieppe, St Lô, Quevilly R.M. 

Mais le chiffre à retenir du week- end, c’est : 30… comme le nombre de buts inscrits, nouveau record de la saison. 5 buts en moyenne par match, c’est remarquable et notons que ce nouveau record est encore susceptible d’être amélioré lorsque la rencontre Avranches-Pacy, reportée ce week-end, pourra se disputer. 

Au niveau des attaques, Quevilly avec 5 buts contre Alençon conforte sa première place tandis que St-Lô, avec 2 petits buts encaissés en 4 matches  possède plus que jamais, la défense la moins perméable. 

Concernant le classement des buteurs, c’est encore du côté de la préfecture Manchoise que proviennent les « news » du week-end. Yannis Fleury, avec un doublé contre Bayeux, s’empare du maillot de « Pichichi » à égalité avec Dimitri  Milon tandis que  son compère Thomas Vauvy réussit le premier « Hat-trick » de la saison.

 

Buteurs :

4 buts: Fleury (St-Lô), Milon (Bayeux)

3 buts: Gaudiche (Mondeville), Macalou (SM Caen), Tessier (Alençon),Vauvy (St-Lô),

2 buts : Chabbi (Gonfreville), Nkololo (SM Caen), Benmansour, Petitjean et Vincent (Evreux), Juin (Alençon), Branger, Durbant,  Salvador (Dieppe), Sene (Oissel), Sidibe (Rouen), Yanza (Pacy Menilles), Roynel , Suzanne (Mondeville), Irie Bie, Loppy, Caddy (Quevilly R.M.), Prevost (Dives-Cabourg).

1 but : Larriere, Sissoko (Avranches), Le Calve, Zami (Bayeux), Kasembe latir, Maes (SM Caen), Plisson, Paillier, Lacroix, Sanson (Dieppe), Hardouin, Khoualed (Dives-Cabourg), Lerat, Sam, Camara (Evreux), Annab, Bourey, Camara, Nsuku (Gonfreville), Diouf, Pincon (Mondeville), Ouadah, Odumosu (Oissel), Sihel, Awolaja (Pacy Menilles), Berrezkami, Gomis, Boujadra, Basque, Barthelemy, Yesil (Quevilly R.M.), Gibon, Mendy, Mainemare, Ouadah (Rouen), Fontaine (St-Lô)

 

Attaques :

Quevilly R.M. (12 buts), Dieppe (10 buts), Evreux, Mondeville (9 buts), St-Lô (8 buts)

 

Défenses :

St-Lô (2 buts), SM Caen, Rouen (4 buts), Evreux, Quevilly R.M., Pacy* (5 Buts)

* un match en moins

 

Goal average :

Quevilly.R.M. (+7), St-Lô (+6), Dieppe, Evreux (+4), Mondeville, SM Caen (+3)

 

 

Les réactions

 

André Auzoux (Entraîneur  Quevilly R.M.) :

« Victoire acquise en fin de match face à un adversaire qu’on a laissé trop jouer et qui aurait mérité mieux qu’un score aussi lourd. Le point positif de ce match, c’est que l’on n’a pas lâché sur le temps fort de l’adversaire. »

 

Vincent Laigneau (Entraîneur US Alençon) :

« Le football peut être cruel mais il y a toujours une part de vérité. Encore une fois, un très bon contenu de notre part et une deuxième période quasi parfaite. Il nous aura manqué de l’attention  et de l’agressivité dans les deux surfaces car nous étions très, très proche du 3 à 3 voire mieux peut-être, et nous terminons avec 3 buts d’écart en faveur d’un adversaire leader et meilleure équipe rencontrée dans le rythme de jeu. Il faut noter la qualité de l’arbitrage qui a permis de rendre ce match vivant. »

 

Nicolas Fautrat (Entraîneur FC St-Lô) :

« Belle prestation de mes joueurs avec le sérieux que j’attendais. C’était un match très ouvert jusqu’à leur expulsion avant la pause. Nous avons rapidement clos les débats d’entrée en deuxième mi-temps ; je suis satisfait du début de saison de mes joueurs et du sérieux qu’ils démontrent. »

 

Christophe Vingtrois (Entraîneur Bayeux FC) :

« Bis repetita : deuxième déplacement et encore de nombreuses erreurs qui nous plombent en l’espace  de 35 minutes malgré une bonne entame et une première mi-temps pas si mauvaise que ça malgré le score défavorable à la pause. Il n’y a plus de match à partir de la 40ème minute quand l’arbitre expulse un de nos défenseurs. C’est bien de proposer du jeu mais à un moment donné on n’a pas le droit d’être aussi naïf. »

 

Jean Guy Wallemme (Entraîneur FC Dieppe) :

« Première mi-temps insatisfaisante ! La deuxième a montré que l’équipe avait du caractère et la volonté de rien lâcher. »

 

Dramane Dillain (Entraîneur Evreux FC) :

« Il faut être juste et honnête. Samedi, ce n’est pas la meilleure équipe qui a gagné. Oissel nous a été supérieur dans le jeu. Ils sont juste passés à côté sur des détails et notamment la nervosité qui leur a coûté le match. Le score ne reflète pas la rencontre  et je crois qu’à 11 contre 11, nous ne serions pas sortis vainqueur. Auparavant, nous avions l’habitude d’être les battus. Aujourd’hui, je félicite mon équipe car seule l’expérience nous a permis de remporter ce derby. »

 

Romain Djoubri (Entraîneur CSM Oissel) :

« Nous avions la mainmise sur le match jusqu’à la 30ème minute (expulsion d’un joueur) qui change la donne même si l’on était encore dangereux. Malheureusement, l’arbitre nous exclut un second joueur (70è) et ça devient difficile. Au final le score est trop sévère car même à 10 contre 11, on pouvait espérer repartir avec quelque chose… »

 

Manuel Abreu (Entraîneur FC Rouen) :

« Match relativement bien maitrisé en première période puis nous prenons 2 buts en une minute au retour des vestiaires. Nous commettons deux grossières erreurs qui nous nous ont mis un sacré coup derrière la tête. Malgré cela nous avons les opportunités pour égaliser à plusieurs reprises, sans concrétisation. Beaucoup de frustration. »

 

Philippe Clément (Entraîneur SU Dives-Cabourg) :

« Le groupe manque cruellement de personnalité. Dés que l’on prend un but, on devient friables et on n’affiche pas la volonté de revenir. Nous avons pourtant quelques joueurs expérimentés mais le mental est défaillant. Il va falloir un bon lavage de cerveau pour remettre l’équipe en ordre de bataille. »

 

Tony Rouillon (Entraîneur USON Mondeville) :

« C’est un match très abouti de la part de notre équipe. Tout d’abord sur le plan défensif où nous avons répondu présent avec beaucoup de solidité et de maitrise mentale au défi physique et notamment dans le jeu aérien  que nous a proposé Dives. On savait également que l’on avait la possibilité  de faire mal dans les transitions  offensives grâce à notre qualité technique et notre vitesse. Notre jeu d’animation a été maitrisé avec beaucoup de lucidité et le score aurait pu être plus important  sans un grand verrier dans les buts divais. »

 

Le prochain week-end

 

Le programme du 4ème tour de coupe de France

Neufchatel  (R3)/Rouen

Gonfreville / Yvetôt (R1)

Vernon (R2) / Pacy Menilles

Pavilly (R2) / Evreux

Fécamp (R2) / Dieppe

St Aubin les Elbeuf (R2) / Oissel

Thaon (R3) / St-Lô

Villedieu (R3) / Bayeux

Dives-Cabourg / Alençon

PTT Caen (R1) / Mondeville

La 5ème journée

 

Vendredi 29 septembre

20h30    Bayeux / Dives-Cabourg

Samedi 30 Septembre

18h00    Mondeville / Dieppe

18h00    Rouen / St-Lô

18H00   Alençon / Evreux

18h00   Pacy Menilles / Gonfreville

Dimanche 1er octobre

15h00    SM Caen / Quevilly R.M.

15h00    Oissel / Avranches

 

 

Tantôt poète, tantôt bohème mais toujours un peu fantasque…tantôt buteur, tantôt passeur mais toujours un peu joueur, il a réalisé un triplé ce week-end. Thomas Vauvy est l’invité de la semaine. A retrouver Mardi matin sur le site Sport à Caen. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr