Football. Il se passe toujours quelque chose en N3 !

04 septembre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

« Quevilly qui tient fermement la barre, Malherbe et Rouen qui se replacent, Dives qui inquiète et Avranches qui n’avance toujours pas »… autant d’infos qui pourraient constituer un titre pour notre chronique. Mais pourquoi stopper notre revue quand chaque match nous dévoile le bulletin de santé de nos clubs ?

 

 

Alors, continuons à passer les matches du week-end au crible : « St-Lô et Dieppe solides à l’extérieur, Evreux pas malheureux, Mondeville qui peine, Alençon roi du nul, Bayeux intraitable à domicile, Oissel qui ne gagne toujours pas, Gonfreville et Pacy fragiles en déplacement… »

 

On le voit, les enseignements à tirer de ce premier week-end de Septembre sont multiples. Mais il faut prendre conscience qu’ils peuvent varier totalement demain et démentir les constats d’aujourd’hui. On avait prédit un championnat homogène avec des équipes de valeur sensiblement égale. Après trois matches, c’est exactement l’impression qui se dégage. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises et de nos émotions… tant mieux !

 

A tout seigneur, tout honneur, commençons par saluer la bonne performance de Quevilly R.M. à Oissel dans ce que l’on appelle communément, le derby de la rive gauche rouennaise. Souvent ballottés par de fringants osseliens, les joueurs d’André Auzoux n’ont guère eu l’occasion d’inquiéter l’arrière-garde adverse. Dans ces conditions, le point du nul est tombé dans l’escarcelle quevillaise comme une bénédiction. A l’opposé, ce partage des points n’arrange pas les affaires de Romain Djoubri et des siens qui courent toujours derrière un premier succès et qui restent englués dans les bas-fonds du classement.

 

Au même niveau, avec deux points on retrouve le SU Dives de Philippe Clément. Toujours en phase de reconstruction et handicapée par de nombreux absents, l’équipe est tombée de surcroit sur un Stade Malherbe en verve et décidé à faire oublier sa contre performance de St-Lô. A l’arrivée, l’écart au tableau d’affichage exprime bien la différence de niveau. Le courage ne peut pas suffire à combler les lacunes techniques (même si le Luxembourg nous a démontré le contraire) mais le SUD ne rencontrera pas chaque week-end des adversaires de cet acabit. Vendredi les Caennais, avec un effectif très pro, ont réalisé une belle démonstration… une vraie démonstration de futur champion pourrions-nous ajouter, mais n’anticipons pas. La saison est tellement longue et tellement truffée de pièges… En tous cas, voilà les bleus et rouges revenus sur la deuxième marche du podium qu’ils partagent avec le FC Rouen et l’inattendu Bayeux FC.

 

Rouen est parvenu en effet, sur le terrain (presque) neutre d’Yvetot à vaincre la coriace formation de Pacy Menilles. Il a fallu attendre la 4ème minute du temps additionnel pour assister à l’ouverture du score. Une ouverture du score par Sidibé sur un pénalty obtenu par lui-même mais contesté par les Pacéens. Sur le fond, Manu Huet, le coach de Pacy ne contestait nullement le succès « amplement mérité » des Diables Rouges… seule la forme lui restait en travers de la gorge. Depuis son entame ratée à Bayeux, la formation de Manuel Abreu de son côté, a bien redressé la barre et se pose maintenant comme un postulant sérieux à la lutte pour l’accession en N2.

 

Bayeux, justement… Qui aurait parié qu’on les retrouverait en si bonne compagnie après trois rencontres ? A part quelques inconditionnels dénichés au fin fond du Bessin, pas grand monde, à vrai dire. Certes, les Bayeusains ont eu la chance de jouer deux fois à domicile mais dans les deux circonstances, ils ont su faire déjouer un adversaire a priori supérieur et marquer un but de plus que lui. Ce raisonnement peut  paraitre simplet mais c’est pour mieux mettre en valeur les qualités de l’équipe : organisation et solidarité tout-terrain. L’objectif, maintenant, sera de confirmer ces bonnes dispositions sur terrain adverse. Les joueurs de Gonfreville, les malheureux adversaires du week-end, quant à eux, sont sortis frustrés d’Henry Jeanne car ils ont eu l’impression à tout moment de pouvoir gagner ce match…jusqu’à un quart d’heure de la fin et le but de Le Calvé qui les a assommés et renvoyés à leur statut d’équipe qui voyage mal.

 

Nous passerons très vite sur la rencontre Mondeville - St-Lô que nous développons en gros plan (ci-dessous). Un petit mot pour dire qu’un résultat nul entre deux équipes, ne transmet pas forcément le même message… à St-Lô, on parle aujourd’hui de confiance; à Mondeville, on évoque le doute…

 

Un qui ne doute pas, c’est bien Vincent Laigneau. Et pourtant son équipe accumule les nuls donc marque peu de points mais elle dégage des certitudes et une force qu’on ne qualifiera pas de tranquille mais plutôt de cohérente et encourageante. En tenant tête à Dieppe, ce qui n’est pas une mince affaire, la formation d’Alençon a montré qu’elle pouvait très vite basculer dans la partie haute du classement. Pour l’instant, elle est invaincue et réalise des prestations abouties, ça suffit au bonheur de son coach… Jean-Guy Wallemme n’a pas tout à fait le même avis sur sa propre équipe pourtant elle aussi invaincue et bien calée au pied du podium. Comme face à Evreux, le premier jour, il a la sensation que ses joueurs pouvaient obtenir plus que le point du nul… surtout après avoir pris l’avantage avant la mi-temps. Mais il verra, l’ancien lensois, que peu d’équipes gagneront à Jacques Fould.

 

Dernière rencontre de la journée, Evreux - Avranches s’est terminé en queue de poisson pour les Manchois qui ont, à quelques minutes du coup de sifflet final, raté le péno de la gagne puis encaissé le but (évitable) de la défaite. Le mauvais sort semble s’acharner sur les hommes de Christophe Duboscq. Force est de reconnaitre que depuis le début de saison, il y a un fossé entre la qualité de leurs prestations et le bénéfice en points qu’ils en tirent. A l’inverse, Dramane Dillain convenait sans sourciller que son onze l’avait déçu. Dans le domaine technico-tactique, précisons-le car pour ce qui est de l’abnégation et de l’envie, le coach ébroïcien peut se targuer d’avoir des guerriers. Et  ces vertus font parfois la décision. Avec cette victoire quelque peu tirée par les cheveux mais ô combien importante, les représentants de l’Eure prennent un peu de marge sur le bas du classement… un bas du classement où stagne plus que jamais les Avranchinais…

 

prevel stlo 1718

 

Gros plan sur une rencontre

Mondeville - St-Lô : 1-1 (MT : 1-0)

Arbitre : T. Leprodhomme assisté de C. Achy et B. Godard

Buts : Mondeville : Gaudiche (16è) ; St-Lô : Fleury (55è)

Avertissements : Mondeville : Diouf (5è), Cheraldini (57è) ; St-Lô : Ecoublet (2è), Depraute (50è), Coulibaly (73è)

Expulsion : Mondeville : Huet (87è)

Mondeville : Bosmel, Huet, Mghinia, Daoudi (Suzanne, 46è), Prevel, Cheraldini, Becherel (Suriam, 61è), Roynel, Gaudiche, Morel (cap), Diouf (Brunard, 80è) ; Non entrés en jeu : Rotsen, Audran ; Entraîneur : T. Rouillon

St-Lô : Gallien (Vergnol, 55è), Montout, Hatchi, Lembo, Gosselin, Depraute, Fleury (Bopu,61è), Marie, Vauvy, Ecoublet, (Fontaine, 76è), Coulibaly (cap) ; Non entrés en jeu : Guenerie, Le Bedel ; Entraîneur : N. Fautrat

 

Après avoir passé avec succès l’écueil Malherbiste, le FC St-Lô était confronté à un nouveau test XXL sur le terrain des Mondevillais. Ces derniers, frustrés par leur défaite et surtout par les conditions de cette défaite à Gonfreville, entendaient bien reprendre leur marche en avant.

 

Disons-le tout de suite, les hommes de Tony Rouillon n’ont pas totalement atteint leur objectif puisqu’ils ont dû se contenter d’un partage des points. La faute sans doute à ce pénalty en fin de rencontre de Gaudiche que Vergnol est allé détourner avec brio… et la faute surtout à des Saint-Lois, véritables empêcheurs de tourner en rond, qui ont su répondre avec leurs armes (bloc défensif soudé et compact, attaques rapides et mental inoxydable) au défi proposé par leurs adversaires.

 

Ces derniers avaient pourtant pris le match par le « bon bout » et dés la 4ème minute, se procuraient une énorme occasion de but. Prével, pourtant bien placé, voyait son essai filer au ras du poteau. La deuxième occasion allait être la bonne, puisque profitant d’une perte de ballon de Depraute, Gaudiche s’enfonçait vers le but de Gallien et décochait une frappe des 20 mètres qui surprenait le portier Saint-Lois (1-0,16è).

 

Les locaux avaient ensuite quelques opportunités de creuser l’écart, notamment sur les coups de pied arrêté de Morel, distillés avec précision. Ainsi, un but de Gaudiche refusé pour un hors-jeu puis une tentative à nouveau signalée hors-jeu de Prével empêchèrent l’USONM de faire le break. Et en fin de mi-temps ce sont les visiteurs qui mirent le nez à la fenêtre, mais Bosmel, avec autorité, écarta la double tentative de Fleury (43è).

 

Après la pause-citron, clairement, les hommes de Nicolas Fautrat montrèrent leurs intentions de revenir dans la partie. Et c’est donc  très logiquement qu’ils allaient égaliser après un contre initié par Hatchi et conclu par ce même joueur d’un caviar à Fleury (1-1, 55è). Tour à tour, les deux équipes se montrèrent ensuite menaçantes sans toutefois trouver le chemin des filets, jusqu’à cette 87è minute, véritable tournant du match. A l’origine une mésentente Montout-Vergnol puis une faute (pas vraiment évidente) d’Hatchi sur Suriam et le pénalty sifflé par l’arbitre. On connait l’issue de coup de pied de réparation… Mondeville perd sans aucun doute, deux points avec cet échec avant de perdre quelques secondes plus tard, Jules Huet expulsé par l’arbitre. Les ultimes minutes de la rencontre ne changèrent rien car le jeu, subitement, n’était plus la priorité. On passera outre, les derniers gestes du match… à mettre sur le compte de la frustration mais à ne pas montrer dans les écoles de foot !

 

 

Les résultats

Dives-Cabourg / SM Caen     0-4 (MT : 0-1)

Buts : Nkololo (13è), Macalou (52è, 68è, 73è)

 

Oissel / Quevilly R.M.     0-0

 

Alençon / Dieppe      2-2 (MT : 1-2)

Buts : Alençon : Tessier (26è), Juin (54è) ; Dieppe : Lacroix (29è), Durbant (32è)

 

Rouen / Pacy Menilles     1-0 (MT : 0-0)

But : Sidibé (94è sp)

 

Bayeux / Gonfreville     1-0 (MT : 0-0)

But : Le Calvé (74è)

 

Evreux / Avranches     2-1 (MT : 1-1)

Buts : Evreux : Benmansour (12è), Petitjean (84è) ; Avranches : Sissoko (10è)

 

 

Le Classement

 

n3 j3 1718

 

Statistiques

 

Auteur d’un triplé à Dives, Macalou, le jeune attaquant de Malherbe rejoint Milon, muet ce week-end en compagnie, de Gaudiche qui aurait pu prendre seul le commandement s’il avait réussi son pénalty contre St-Lô. D’ailleurs si l’on retient aisément le nom des buteurs au point qu’un classement leur est réservé, il ne faudrait surtout pas oublier de  mettre en lumière, le rôle décisif  ce samedi, de Chaline (Dieppe), Vergnol (St-Lô) et Chatelain (Evreux). Ils ont tout simplement arrêté un pénalty et changé la face de leur match… Concernant le nombre de buts marqués (et donc encaissés) tout petit week-end avec 15 unités, soit à peu prés la moitié de la journée-record précédente (29) ce qui fait redescendre la moyenne à un peu moins de 21 buts par journée…

 

Défense la plus hermétique avec les Saint-Lois et troisième attaque derrière Dieppe et QRM, les Malherbistes présentent le meilleur goal average. A l’opposé, Avranches ferme nettement la marche (-7)…  à noter le bilan surprenant de St-Lô qui possède la défense la moins perméable donc mais également l’attaque la moins performante (ex-aequo avec Avranches).

 

Buteurs :

3 buts : Gaudiche (Mondeville), Macalou (SM Caen), Millon (Bayeux)

2 buts : Chabbi (Gonfreville), Fleury (St-Lô), Nkololo (SM Caen), Petitjean et Vincent(Evreux), Salvador (Dieppe), Séné (Oissel), Sidibé (Rouen), Tessier (Alençon), Yandza (Pacy Menilles)

1 but : Juin (Alençon), Larriere et Sissoko (Avranches), Le Calvé et Zami (Bayeux), Branger, Durbant, Lacroix, Paillier, Plisson (Dieppe), Benmansour (Evreux), Annab et Bourey (Gonfreville), Roynel et Suzanne (Mondeville), Ouadah et Odumosu (Oissel), Awolaja et Sihel (Pacy Menilles), Mendy, Gibon et Ouadah (Rouen), Hardouin, Khoualed et Prevost (Dives-Cabourg), Basque, Berrezkami, Boujedra, Caddy, Gomis, Irie-Bi, Loppy, (Quevilly R.M.), Maes (SM Caen)

 

Attaques :

Dieppe, Quevilly R.M. (7 buts), SM Caen (6 buts), Bayeux, Evreux, Mondeville, Rouen (5 buts)

 

Défenses :

St-Lô, SM Caen (1 but), Rouen (2 buts), Alençon, Quevilly R.M. (3 buts)

 

Goal average :

SM Caen (+5), Quevilly R.M. (+4), Rouen (+3), Dieppe (+2)

 

Mini-bilan après 3 journées :

Aucune défaite : Quevilly R.M., St-Lô, Dieppe, Alençon

Aucune victoire : Alençon, Oissel, Dives-Cabourg, Avranches

3 victoires : Aucune équipe

3 nuls : Alençon

3 défaites : Avranches

 

 

Réactions

 

Philippe Clément (Entraîneur  SU Dives-Cabourg) :

« Vu l’équipe présentée par Malherbe, on savait que notre tâche serait compliquée. A l’arrivée, le score est lourd et fait mal à la tête mais l’investissement des gars était présent, l’envie aussi et on a beaucoup tenté. Mon seul regret est de ne pas les avoir fait douter plus longtemps en concédant les deux premiers buts par manque de concentration. »

 

Grégory Proment (Entraîneur SM Caen) :

« L’amalgame entre pros et les jeunes s’est bien fait. Les pros, par leur application et leur implication, ont bien répondu à notre attente. Et pour des garçons qui ne s’entrainent pas ensemble, le jeu était plutôt cohérent. Par rapport au match de St-Lô, nous avons remis de la verticalité et du rythme et nous avons été efficaces ce qui nous a permis de bien maitriser la partie. Si l’on veut être pointilleux, on notera que l’on a laissé 2 ou 3 situations aux Divais, en première mi-temps. Donc, on a encore matière à progresser. »

 

Romain Djoubri (Entraîneur CSM Oissel) :

« Un bon nul face au leader même si au vu des occasions et de la débauche d’énergie, on aurait pu l’emporter… »

 

André Auzoux (Entraîneur US Quevilly RM):

« Pour nous, c’est un bon résultat à l’extérieur, face à une équipe de Oissel qui n’a pas été récompensée de ses efforts ; Quand on ne peut pas gagner un match, il faut savoir ne pas le perdre. »

 

Tony Rouillon (Entraîneur USO N Mondeville) :

« Dans un championnat qui s’annonce serré avec beaucoup d’équipes de même niveau, on voit que les points valent chers pour tout le monde et qu’aucun relâchement n’est autorisé. On avait bien débuté mais on n’a pas su faire le break dans la première demi-heure.  En deuxième période, on a abandonné la bataille du milieu et subi la rapidité des attaquants adverses. Le pénalty ? Les matches se jouent souvent  sur des détails… »

 

Nicolas Fautrat (Entraîneur FC St-Lô) :

« Satisfait de notre prestation, du résultat et de notre réaction après l’ouverture du score par les Mondevillais. Nous avons su être à la fois solides et patients. C’est globalement un bon point qui doit nous apporter encore plus de confiance. »

 

Vincent Laigneau (Entraîneur US Alençon) :

« Un match avec un bon contenu de notre part. Il nous a manqué dix minutes de lucidité après avoir pris l’avantage, pour espérer le gagner. Les nuls ne font pas avancer mais les garçons sont dans la vérité. Il ne faut rien relâcher à commencer par ce déplacement très compliqué à Potigny en coupe. »

 

Jean Guy Wallemme (Entraîneur Dieppe) :

« Résultat équitable et performance moyenne de notre part. »

 

Manuel Abreu (Entraîneur FC Rouen) :

« Victoire très longue à se dessiner mais victoire totalement méritée sans faire injure à l’équipe de Pacy, bien sûr. »

 

Manu Huet (Entraîneur RC Pacy Menilles) :

« Face à une très solide équipe de Rouen, nous n’avons fait que résister. Si le pénalty (très généreux) obtenu à la 94ème minute scella le sort des Pacéens, il faut reconnaitre que les Rouennais ont été bien supérieurs et seront sans doute de sérieux candidats à la première place. »

 

Christophe Vingtrois (Entraîneur Bayeux FC) :

«  Belle victoire, certes acquise dans la douleur mais c’est ce qui la rend encore plus belle. Nous avions décidé d’aller les chercher haut sur les 45 premières minutes mais leur jeu long et direct nous a gênés. Nous avons manqué de maitrise et rendu beaucoup trop de ballons à l’adversaire alors qu’il y avait des situations à jouer dans l’axe. En deuxième période, on a décidé de jouer avec un bloc plus bas et de leur laisser la possession pour mieux exploiter les espaces et les contrer. Victoire d’un groupe de 16 joueurs avec des entrants qui  y ont grandement contribué. »

 

Rachid Hamzaoui (Entraîneur ESM Gonfreville) :

« À chaud j’ai été sévère avec mes joueurs  en montrant du doigt, leur maladresse pour concrétiser les occasions de but. Avec du recul, je reconnais aussi que l’on n’a pas été verni  avec 3 buts refusés dont l’un en 1ère mi-temps était parfaitement valable. C’est dommage, mais on ne va pas baisser les bras… »                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Dramane Dillain (Entraîneur Evreux FC) :

« Assez inquiet de la prestation générale de mon équipe. Avranches n’était pas manchot avec ses attaquants du groupe national ! Aujourd’hui, notre gardien nous rapporte des points car il stoppe un pénalty. Nous avons du travail mais quinze jours devant nous pour préparer Oissel car j’ai trouvé l’équipe à court de forme. A notre crédit, il faut souligner qu’à chaque match, nous sommes menés et nous réagissons bien. Cela prouve qu’on a du caractère mais ça veut dire aussi qu’on ne maitrise pas grand-chose. »

 

Christophe Duboscq (Entraîneur US Avranches) :

«  On a le bonheur d’ouvrir le score très tôt sur une belle action mais on prend un coup-franc en lucarne, deux minutes après. Notre gardien nous maintient dans le match jusqu’à la mi-temps mais ensuite nous devons l’emporter (une barre, un péno raté et une grosse occasion au ras du poteau) et au contraire, dans les dernières minutes, on encaisse un but en défendant très mal. Le scénario est quand même cruel mais le football restera toujours une question d’efficacité dans les deux surfaces… »

 

 

Le prochain week-end 

 

Hormis les réserves dispensées de compétition, les 11 autres formations du groupe effectueront leur entrée en Coupe de France pour le compte du troisième tour.

 

Le programme:

Serquigny Nassandres (R3) / Evreux

Pitres (R3) / Pacy Menilles

Bolbec (R2) / Gonfreville

RC Havrais (R3) / Dieppe

Deville Maromme (R1) / Oissel

Barentin (D1) / Rouen

Periers (D1) / Bayeux

St Pair (R3) / St Lô

Berd’Huis (D1) / Mondeville

Potigny (R2) / Alençon

St Sauveur (D1) / Dives-Cabourg

 

Les 3 clubs calvadosiens sont plutôt bien servis avec 3 adversaires issus du championnat départemental…On cherchera donc ailleurs pour détecter une éventuelle surprise. A Deville Maromme, par exemple où une seule division d’écart sépare les locaux de ses adversaires osseliens. Gonfreville à Bolbec (R2) et Alençon sur le terrain bien nommé des « gueules rouges » de Potigny (R2) auront également fort à faire.

 

Mais attention, en coupe, la surprise ne se trouve pas toujours là où on l’attend… la vraie surprise, n’est-ce pas, c’est celle qu’on n’attend pas !

 

La 4ème journée

Samedi 16 Septembre 18h00

Quevilly R.M. / Alençon

Dieppe / SM Caen

Dives-cabourg / Mondeville

Gonfreville /Rouen

St-Lô / Bayeux

Evreux / Oissel

Avranches / Pacy Menilles

 

Clin d’œil

 

En ce jour de rentrée scolaire nous nous sommes amusés (oui, ce n’est qu’un jeu sans prétention) à mettre une appréciation aux clubs au vu de leur début de saison :

 

Quevilly R.M. : élève sérieux, continuez !

Rouen : vous avez raté la rentrée mais votre volonté pour rattraper votre retard est louable…

SM Caen : restez concentré car vous avez beaucoup de capacités

Bayeux : très bon travail à la maison, à confirmer à l’extérieur !

Dieppe : on attend un peu plus d’un élève qui redouble…

Saint-Lô : élève consciencieux et travailleur, bien !

Evreux : élève volontaire et discipliné, il faut persévérer…

Mondeville : beaucoup de possibilités ! Il ne faut pas s’endormir sur ses acquis…

Alençon : moyen partout ! Mais le niveau supérieur est à votre portée…

Gonfreville : insuffisant ! Des progrès sont attendus…

Pacy Ménilles : des difficultés à l’extérieur mais ne baissez pas les bras…

Oissel : Un potentiel évident qu’il faut exprimer rapidement…

Dives-Cabourg : le travail va finir par payer. Ne relâchez pas vos efforts…

Avranches : résultats médiocres ! Il faut réagir…

 

L’invité de la semaine (interview à paraître mardi matin) est actuellement entraineur en N3 et possède la particularité d’avoir évolué en 1ère division, l’ancêtre de la Ligue 1. Ce n’est pas Grégory Proment, ce n’est pas Manuel Abreu, ni Jean Guy Wallemme et pas non plus Thierry Moreau. C’est, c’est …

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr