Football. Mondeville est impatient d’en découdre

10 août 2017 Ecrit par 

Promu en National 3, Mondeville n’en est pas moins un des gros clients attendus. Le club du président Pleurmeau, qui vise la montée en National 2 à moyen terme, aspire à jouer les premiers rôles dès cette saison. Tony Rouillon, qui attaque sa deuxième saison à la tête de l’équipe, fait le point à une grosse semaine du premier match officiel.

 

Quand le coup d’envoi de la saison 2017-2018 résonnera, samedi 19 août, les Mondevillais auront derrière eux six semaines de préparation, sept matchs amicaux et une quarantaine de séances. Alors forcément, à neuf jours de la réception de Pacy, l’impatience monte peu à peu. « Je suis pressé de commencer, confie l’entraîneur Tony Rouillon. On a hâte de pouvoir s’évaluer, parce qu’honnêtement on ne sait pas comment se situer, hâte de voir si la préparation a été bonne, si le recrutement a été bon, comment les joueurs se sont imprégnés du projet de jeu… »

 

Neuf recrues à intégrer

 

Désireux d’étoffer son groupe, Mondeville a recruté pas moins de neuf joueurs, tous pourvus d’une expérience CFA2 minimum :

 

-          Maxime Roynel (ASPTT Caen)

-          Emmanuel Suriam (ASPTT Caen)

-          Jules Huet (Dives)

-          Hamza Ould Jawar (centre de formation Caen)

-          Haïlé Diouf (Dinan)

-          Johan Rotsen (centre de formation Monaco)

-          Kevin Bandundi (Vitré)

-          Andy Pinçon (Angoulême)

-          Sami Mghinia (Granville)

 

Six matchs d’ores et déjà disputés

 

Pour l’heure, Mondeville a pu s’étalonner au long des cinq matchs de préparation disputés. Ils ont donné des résultats équilibrés avec deux victoires, deux nuls et deux défaites :

 

-          Défaite 1-0 contre Granville (N2)

-          Victoire 2-0 contre Avranches (N3) avec un doublé de Haïlé Diouf

-          Défaite 3-2 contre Dinan (N3) avec des buts de Benjamin Morel et Jules Huet

-          Victoire 3-0 contre Vire (R1) avec des buts de Teddy Gaudiche et Benjamin Morel (x2)

-          Nul 1-1 contre Saint-Malo (N2) avec un but de Medhi Lecreux

-          Nul 1-1 contre le Stade Malherbe (N3) avec un but de Benjamin Morel

 

Au stade de l’affûtage

 

« L’objectif premier de ces matchs était d’associer les nouveaux joueurs au projet de jeu, indique Tony Rouillon. C’est un travail de relations, de codes de jeu. Il faut assimiler la philosophie de jeu. En parallèle, l’autre but était bien sûr de se préparer physiquement, notamment au cours des trois premières semaines. On a ensuite essayé d’affiner les relations de jeu sur les derniers matchs. On est dans l’affûtage, au niveau physique comme dans le projet de jeu. »

 

Si le match contre Saint-Malo a donné satisfaction à Tony Rouillon, quelques interrogations persistent en cette fin de préparation. Et la réception du Stade Malherbe hier ne les a pas vraiment estompées. « On a fait une super première mi-temps. Ça a été moins bon en seconde période. Les changements que j’ai faits me font douter sur l’état d’esprit ou la condition physique de certains », reconnaît Tony Rouillon. L’entraîneur mondevillais ne s’en cache pas, il espère plus de la part de ses troupes. « J’attends que certains joueurs montrent autre chose. Peut-être que tous ne digèrent pas la préparation ou leur acclimatation à la même vitesse, mais j’attends un peu plus de deux-trois joueurs. À eux de me montrer autre chose. »

 

Une gestion de groupe cruciale

 

Il reste un match de préparation aux Mondevillais pour tenter d’obtenir leur place dans le groupe qui affrontera Pacy samedi 19 août, puis dans le onze de départ. Samedi (17h00), l’USONM achèvera sa pré-saison à domicile contre la TA Rennes, pensionnaire du National 3 breton.

 

Pour Tony Rouillon, les choses sérieuses commenceront une semaine plus tard avec un nouveau niveau de jeu et une composante majeure à y intégrer : la concurrence. « C’était plus facile à gérer la saison dernière avec quinze ou seize joueurs pouvant évoluer en équipe première. Là, les choix font forcément plus de déçus. Il faut être capable de faire passer les messages. En National 3, l’intensité sera supérieure. Il y aura des blessés, des suspendus, et tout le monde sera important dans l’effectif. Avec 23 joueurs de qualité, l’équipe bougera pas mal tout au long de l’année selon l’état de forme des uns et des autres, les choix tactiques, l’adversaire… J’espère que ce sera un casse-tête de composer le groupe à chaque match, sinon ça voudra dire que certains ne seront pas au niveau N3. » Un niveau technique, tactique, physique mais aussi mental… Mondeville va devoir s’habituer à la gestion des recalés et autres remplaçants.

 

« Ce sera serré »

 

Au regard des objectifs avancés par le club, cet aspect revêtira une importance majeure. L’USONM, au très ambitieux projet, regarde vers le haut. « Je ne sais pas si nous sommes les favoris, balaye Tony Rouillon. Il y a beaucoup d’équipes qui peuvent prétendre aux premiers rôles. Ce sera serré, en haut comme en bas où il est difficile de dire qui sera en difficulté. Nous avons l’ambition d’être le plus haut possible. »

 

Pour y parvenir, Mondeville devra s’adapter à un nouveau championnat attendu comme « athlétique »« l’aspect physique, le duel » risquent de prévaloir sur la qualité de jeu. « C’est un foot qui se rapprochera davantage de la région parisienne que de la Bretagne », prévoit l’entraîneur mondevillais. Mondeville s’est renforcé en conséquence mais devra faire ses preuves.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr