Samir Alla : « La consécration d’une carrière »

29 septembre 2017 Ecrit par 
Photo FFF

L’équipe de France de futsal s’est qualifiée mardi soir pour l’Euro 2018 en Slovénie. Les Bleus ont écrit une page de leur histoire en réalisant cette performance pour la première fois. Dans les rangs français, l’expérimenté hérouvillais Samir Alla peine encore à réaliser.

 

« C’est énorme. » Samir Alla n’en revient pas. Sa longue expérience du futsal international n’y change rien. Le capitaine d’Hérouville a vécu mardi soir un moment qui restera à jamais gravé en lui et sur lequel il peine encore à mettre des mots. « C’est que du bonheur ! C’est une grande fierté d’être acteur de cette épopée. J’ai repris le taff ce matin (hier, ndlr) et je me tape des films dans ma tête. C’est un rêve de gosse qui s’est réalisé. J’ai connu beaucoup de choses dans le futsal, j’ai joué en D1, mais ça n’a pas de prix de vivre un moment pareil avec la sélection. Cette qualification, c’est la consécration d’une carrière sportive. »

 

« Un état d’esprit irréprochable »

 

Deuxième de son groupe lors des éliminatoires, la faute à une large défaite face à la Russie, la France avait eu droit à un rattrapage en barrage. Le tirage au sort lui avait réservé une équipe croate bien mieux classée sur le plan mondial (11ème contre 32ème) et quatrième de l’Euro 2012. La tâche s’annonçait donc ardue pour une équipe certes en progrès depuis plusieurs années, mais qui devait encore faire ses preuves. Les Bleus l’ont parfaitement fait, en réalisant un match nul à l’aller (1-1) grâce à un but de Samir Alla, puis en s’imposant 4-5 en Croatie au match retour. L’Hérouvillais s’est de nouveau mué en buteur, pour dévier au fond des filets une volée de Kevin Ramirez initialement non cadrée. Malgré le vent de folie insufflé par le power play croate (sortie du gardien pour créer une supériorité numérique) en fin de match, la France a quasiment toujours été virtuellement qualifiée. Et elle n’a jamais craqué.

 

Pour Samir Alla, qui a dédié son but à son père, ce résultat est la récompense de plusieurs années de travail. « On a bossé sur un cycle de trois ans. On savait qu’il y avait un gros potentiel, et on a toujours eu un état d’esprit irréprochable en plus. C’est une équipe pleine de qualité mais aussi de rigueur. Depuis quelques années, on arrivait à répondre présent contre des équipes du top 20 mondial, comme l’Espagne. On a su élever notre niveau de jeu. On s’est rendu compte que si on était tous à 100 % le jour J, on pouvait réaliser de grandes choses. » Les Français avaient mis toutes les chances de leur côté pour y parvenir. Dans un sport en grande majorité amateur, ils ont multiplié rassemblements et matchs amicaux. « On était un peu dans une bulle. »

 

 

Reprise des affaires courantes

 

Les sacrifices consentis ont payé. La France se retrouve enfin dans le gratin européen. Le tirage au sort de la phase de poules n’a pas été tendre avec elle, puisqu’elle affrontera l’Espagne et l’Azerbaïdjan. « On sera de toute façon le Petit Poucet. On a tout à gagner et rien à perdre. On va prendre de l’expérience mais on sera déterminés. » Avant de démarrer la préparation de l’Euro, les Bleus peuvent encore savourer. « Niveau émotions, ça tape de partout. Ce n’est que du dessert de vivre ces moments-là ! J’espère que cela va lever une barrière pour le futsal français, et qu’il va pouvoir faire un bond. »

 

 

Samir Alla guettera également les retombées à Hérouville, où il rempile pour une nouvelle saison en Deuxième Division. Suspendu demain, il assistera à la réception de Champs (presque) en simple spectateur. « J’ai confiance, l’équipe est prête, dit-il. Notre objectif cette saison est le même que l’année dernière. On veut se maintenir le plus vite possible. Si on peut intégrer le top 5 ou le top 4, on ne s’en privera pas. » Longtemps dans la course à la montée la saison dernière, HF se fait toutefois peu d’illusions sur ses chances d’élite. « Acces Futsal, avec ses cinq internationaux, sera au-dessus. C’est un très gros calibre. Il y a aussi Douai, même s’ils vont partir avec des points de retard. » Hérouville comptera de nouveau sur son bouillant public pour se distinguer à domicile. Son gymnase a finalement été homologué par la FFF. Et nul doute qu’il fera la fête à Samir Alla demain après-midi.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr