Futsal. La Guérinière veut réussir son retour

17 août 2017 Ecrit par 

Deux équipes représenteront Caen et son agglomération en Division 2 de futsal, cette saison. Trois ans après sa descente en DH, Caen Guérinière Futsal fait son grand retour en championnat de France. Avec un coach espagnol, trois joueurs étrangers et une ambition raisonnée.

 

 

Hérouville n’est plus l’unique porte-étendard du futsal normand en championnat de France. Le club de la banlieue caennaise, pas loin d’accéder en Division 1 la saison dernière, a été rejoint par son voisin de La Guérinière.

 

Vainqueur de la Coupe de Basse-Normandie et champion de Division d’Honneur, le club caennais a ensuite franchi avec succès ses deux matchs de barrage. « On a d’abord gagné chez nous contre Rennes TA, expose le dirigeant Frédéric Lepas. Rennes avait une grosse équipe. Ils nous ont pris un peu à la légère… » Caen Guérinière Futsal s’est imposé 10-8 dans un match constamment serré et riche d’enseignements.

 

Le deuxième match opposait les caennais à Longwy. Sur le papier, la tâche s’annonçait moins difficile, bien que la rencontre fût programmée à l’extérieur. De fait, La Guérinière a solidement maîtrisé les débats face à une équipe fortement diminuée (8-6).

 

Des cadres prolongés et trois espagnols recrutés

 

L’objectif initial était atteint : La Guérinière retrouvait le niveau qu’elle avait fréquenté en 2013-2014. « J’avais quand même quelques réticences en début de saison, reconnaît Frédéric Lepas. Le groupe avait été renouvelé et je ne m’attendais pas à ce qu’il tourne si bien. » L’année suivant sa descente, La Guérinière avait buté sur une équipe d’Hérouville elle aussi décidée à retrouver les sommets après sa disgrâce. Ensuite, les barrages avaient eu raison de ses ambitions.

 

Revoilà donc La Guérinière en D2, avec la ferme intention cette fois de s’y maintenir. Pour cela, le club a procédé en deux étapes : conserver l’ossature de la montée en y adjoignant un peu d’expérience et de talent venus d’ailleurs. Une fois les cadres prolongés – le capitaine Amir Bellazoug, Jonathan Tendron, Kevin Lethan, Yacine Hattab et Luigi Lechaffetois entre autres, La Guérinière a donc pris l’accent espagnol.

 

morenin

 

Le futsal français est un petit monde. Quand le club de Toulouse s’est retrouvé dans l’incapacité financière de garder son entraîneur espagnol Gonzalo Iglesias Alonso, il a proposé son nom aux dirigeants caennais. Malgré des moyens pour le moins limités (45 000 à 50 000 euros de budget), Caen Guérinière Futsal est parvenu à un accord avec l’un des plus éminents entraîneurs de futsal espagnols. « Il fait partie du top 5 des entraîneurs en France, estime Frédéric Lepas. Il a fait monter Toulouse en D1. C’est une très bonne pioche pour nous. »

 

La Guérinière veut grandir en douceur

 

"Morenin", tel qu’il est couramment appelé, n’est pas arrivé seul. Dans ses bagages figurent trois compatriotes. Santiago Otero Logarela, Joselu Enrique Gonzalez et Carlos Cruz Alda arrivent eux aussi en Normandie. L’ancien gardien hérouvillais Eddy Franchet fait lui aussi partie de l’aventure. « Il y a quatre ans, nous n’avions pas fait les bons choix, reconnaît Frédéric Lepas. L’objectif est de s’installer en Ligue 2. Cette année, nous jouerons le maintien. Les joueurs ont tout pour réussir. » Le club, lui, se structure pas à pas. L’arrivée à sa tête de Xavier Gouley comme président, au mois de mai dernier, offre de nouvelles perspectives.

 

Pour l’heure, La Guérinière ne se départit pas de son humilité. Même pour évoquer la petite rivalité locale. « Il y a de la place pour deux équipes de l’agglomération en D2. Ce sont deux clubs différents et deux objectifs différents. On jouera le maintien, Hérouville jouera la montée. » Nul doute toutefois que le derby sera très attendu, dès la troisième journée, samedi 14 octobre à Hérouville.  La Guérinière ne sait pas encore où se jouera le match retour, pour la bonne et simple raison que le gymnase qui accueillera ses matchs cette saison reste à déterminer. Ce pourrait bien être Marcel Pagnol.

 

Caen Guérinière Futsal débutera sa préparation collective le 23 août, après avoir commencé par une préparation individuelle d’une dizaine de jours. Une vingtaine de joueurs seront au rendez-vous. « Morenin a vu qu’il y avait beaucoup de travail… La préparation sera intense ! » Sept matchs amicaux la rythmeront avant la reprise du championnat le 30 septembre à Bagneux. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr