Hérouville entre satisfaction, fierté et ambition

21 juin 2017 Ecrit par 

Pour son retour en championnat de France, Hérouville n'a pas été loin de surprendre tout son monde cette saison ! Les Hérouvillais ont terminé troisièmes de Deuxième Division à deux points du duo de tête. De quoi donner des idées pour la saison à venir, même si Samir Alla reste prudent.

 

On les attendait en oustiders de luxe, mais probablement pas aussi haut dans la poule A de D2 ! Les joueurs d'Hérouville ont réalisé une saison très éloignée de celle que leur statut de promus pouvait laisser imaginer. « On partait avec l'envie de se maintenir au plus vite pour préparer un cycle de deux ou trois années, expose Samir Alla. Finalement, on s'est vite installé sur le podium. » Vainqueur de son premier match, HF a ensuite tenu en échec Nantes Bela, futur champion, avant de s'incliner 6-3 à Paris A.C.A.S.A, qui allait finir deuxième. Les Normands se sont ensuite offert le luxe de gagner tous leurs matchs à domicile, y compris devant Paris A.C.A.S.A, puis d'aller s'imposer à à Nantes Bela. « C'est magnifique ce qu'on a fait, souligne le capitaine hérouvillais. Battre les deux premiers, terminer invaincus chez nous... Il va falloir s'inspirer de ça pour faire encore mieux. »

 

Progresser, Hérouville en a les capacités au regard de ce qui lui a fait défaut cette saison : la constance dans les matchs de moindre envergure. Outre sa première défaite à Paris, HF s'est incliné devant Champs-sur-Marne, cinquième à l'arrivée, et Bagneux, huitième. C'est ensuite son match nul face à la lanterne rouge Roubaix, en fin de saison, qui a sonné le glas de ses espoirs. Dès lors, il est plutôt aisé de trouver l'origine des deux points manquants dans l'optique de la montée. « On a quelques regrets, concède Samir Alla. Il s'agissait de points cruciaux pour l'accession. Quand on fait le bilan, c'est là qu'on a pêché. » C'est dire si le potentiel était présent, d'autant que l'arrivée de Toufik Daikha l'été dernier a permis de l'optimiser. « On a recruté un grand entraîneur. Le travail de Toufik dans l'ombre est énorme. On a appris à gérer les temps faibles et les temps forts. Il a amené le goût de l'effort, la rigueur et plus de professionnalisme. Le sérieux était là, mais on a pu travailler la gestion des matchs, la préparation, etc. »

 

Une attaque de feu

 

En parallèle, dans un sport où le faible nombre de joueurs sur le terrain renforce l'impact des individualités, Hérouville a pu s'appuyer sur ses cadres. Le sniper Nabil Alla a de nouveau frappé avec 42 buts en 18 matchs. Un score de très haut vol qui lui vaut d'être meilleur buteur de D2 après avoir été deuxième meilleur buteur de D1 en 2012-2013. Tarek Baghit a lui aussi « fait forte impression », au point d'être convoqué en équipe de France espoirs. Enfin, Maxime Lelièvre complète ce trio offensif assez atypique car exclusivement gaucher. « On a les meilleures cartouches offensives de D2, assure Samir Alla, qui joue quant à lui en pointe basse. Aucun club n'a cela. Maxime, Nabil et Tarek marquent 80 % de nos buts. » À côté, les jeunes frappent à la porte, à l'image de Dylan Dumarais, et trouvent des éléments d'expérience comme Antoine Vaillant, arrivé du Nord, pour les encadrer.

 

Poussé par le meilleur public de D2, Hérouville va repartir « avec les mêmes ambitions » à la rentrée. L'objectif sera de nouveau de se maintenir le plus vite possible, du moins officiellement. « Si on peut jouer la montée, tant mieux, mais on ne peut pas se positionner là-dessus compte tenu de nos difficultés économiques et d'infrastructures. Le nerf de la guerre pour recruter, c'est l'argent. On ne peut pas trop rêver. En même temps, c'est bien que le club continue de grandir avec des locaux, qui auront l'amour du maillot. » Hérouville devrait toutefois se renforcer durant l'intersaison, notamment avec des joueurs étrangers. Le but ? « Doubler tous les postes pour pouvoir jouer sur les deux tableaux (championnat et Coupe de France), contrairement à cette saison. » Au rythme où il grandit, Hérouville Futsal aura assurément de sérieux arguments à faire valoir dans quelques mois...

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr