Football féminin

Faux départ pour l'AG Caen

Football. Boulogne-sur-Mer 2 – 1 AG Caen, 1ère journée des interrégions. L'Avant Garde Caennaise a raté ses grands débuts en interrégions, dimanche. Les barrages d'accession en D2 ont débuté par une défaite largement évitable à Boulogne-sur-Mer. Pourtant idéalement rentrées dans la rencontre, les Bas-Normandes se sont progressivement liquéfiées. Caen ne perd pas qu'un match, puisque sa meilleure défenseuse s'est par ailleurs blessée.

L’Avant Garde Caennaise écrira à partir de dimanche un chapitre de plus dans son histoire centenaire. L’équipe féminine de la section football s’attaquera aux interrégions, les barrages d’accession en D2. Après un championnat réussi, marqué par douze victoires en quatorze matchs, les Caennaises ne manquent pas d’ambition. La tâche qui les attend s’annonce néanmoins ardue puisqu’il leur faudra sortir vainqueur d’une poule à quatre des plus relevées.

Deux Caennaises sont devenues championnes du monde ISF (sport scolaire) dimanche 19 avril au Guatemala. Nahida Toufiqui, arrivée à Guingamp en janvier dernier, et Ella Palis qui avait quant à elle rejoint l'équipe à l'intersaison, ont décroché le prestigieux titre avec le lycée du Sacré-Cœur de Saint-Brieuc. Une étape de plus dans la carrière prometteuse de ces deux jeunes filles que nous conte Ella Palis.

Ipek Kaya, le cap international

Hôtel cinq étoiles, centre d'entraînement du Trazbonspor, stade de 24 000 places... voilà à quoi s'est "réduit" le quotidien d'Ipek Kaya (deuxième en haut en partant de la gauche sur la photo) fin-février. La défenseuse du Football Club Féminin Condéen, huitième de D2 au cœur d'une saison compliquée, a disputé deux matchs avec la Turquie, le pays de ses parents. Un nouveau départ dans sa jeune carrière internationale...

Une Caennaise en équipe de France féminine de football ! Emmeline Mainguy, originaire de La Guérinière, a été convoquée en sélection nationale pour participer à la Coupe de l'Algarve (4-11 mars au Portugal). La gardienne remplace Céline Deville, contrainte de déclarer forfait en raison d'une blessure. Emmeline Mainguy, 26 ans, évolue en première division à Guingamp. Passée par Clairefontaine, elle a été internationale U17, U19 et espoirs avant de fréquenter des chemins de traverse. Elle a notamment joué à Cormelles et Condé avant de signer à Lyon puis de fréquenter des chemins de traverse. Nous l'avions rencontré en 2010, alors qu'elle évoluait en D2 espagnole et que ses rêves de haut-niveau avaient été mis entre parenthèses (lire l'article).

L'Avant Garde n'oubliera pas de si tôt

L'Avant Garde Caennaise, dernier représentant bas-normand en Coupe de France, a été éliminée de la compétition en seizième de finale, dimanche dernier. Orvault, pensionnaire de Deuxième Division, a fait respecter la hiérarchie malgré la belle résistance locale (3-2). Ce match, l'auteure de ces lignes l'a vécu de l'intérieur, sur le terrain. C'était donc l'occasion de le retranscrire différemment...

L'AGC croit en ses chances

Football. AG Caen – Orvault, 16ème de finale de la Coupe de France féminine (cet après-midi, 14h30). Sept ans après sa création, la section féminine de l'Avant Garde Caennaise se prépare à vivre un nouveau moment exceptionnel de sa courte existence, cet après-midi au campus 2. Elle tentera face à Orvault d'accéder aux huitièmes de finale de la Coupe de France. Malgré la supériorité de l'adversaire, pensionnaire de deuxième division, les Caennaises croient dur comme fer en l'exploit.

Juillet 2014. Quelques jours après avoir annoncé son départ de l'Avant Garde Caennaise, Damien Della Santa se confie comme jamais au détour d'une interview fleuve que nous publions seulement aujourd'hui. Six mois plus tard, son ancienne équipe s'apprête à disputer un seizième de finale de Coupe de France, dimanche contre Orvault. L'entraîneur acharné de travail est derrière le succès d'une section féminine qu'il a montée de toute pièce en 2008 et avec qui il a remporté quinze titres la saison dernière.

L'AG Caen recevra Orvault en seizième

Football. L'Avant Garde Caennaise recevra le club d'Orvault en seizième de finale de la Coupe de France féminine, le dimanche 25 janvier. Le tirage au sort a été effectué ce jeudi midi au siège de la FFF par l'ancienne judoka Frédérique Jossinet. Caen avait une chance sur trois d'affronter une équipe pensionnaire de Division 1, dont le Paris-Saint-Germain, qui faisait partie de son chapeau géographique. Orvault, en Loire-Atlantique, est huitième (sur douze) de la poule B de D2. Son bilan est de trois victoires, deux nuls et six défaites. À noter que Orvault évolue dans le même groupe que Condé (qui a remporté 3-0 la première confrontation entre les deux équipes), qui pourra certainement lui confier quelques renseignements utiles...

L'AG Caen, un rêve éveillé

Football. AG Caen 2 – 2 Amiens SC (4-3 t.a.b), 32ème de finale de la Coupe de France féminine. Non contente de découvrir les 32èmes de finale de la Coupe de France pour la première fois de son histoire, l'Avant Garde Caennaise s'est payé le luxe de franchir ce cap. Et avec la manière ! Les dernières représentantes bas-normandes de la compétition ont sorti aux tirs au but une équipe d'Amiens hiérarchiquement supérieure. Focus sur trois joueuses décisives : la gardienne Ambre Ferey, la milieu gauche Marion Laporte et la double buteuse Floriane Gaudry.

Page 8 sur 20

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr