Statu quo en D2 féminine

03 avril 2017 Ecrit par 
Blessée en début de match, Marion Laporte n'a joué que dix minutes.

Football. Saint-Malo 2 – 0 Caen, 18ème journée de Division 2 féminine. Cette fois, l’Avant Garde Caennaise n’est pas parvenue à bousculer la hiérarchie. En déplacement chez le quatrième Saint-Malo dimanche, Caen est reparti avec une défaite et quelques regrets. Lorient reste devant à la différence de buts.

 

L’ambition était là, le résultat n’a pas suivi. L’AG Caen a concédé à Saint-Malo sa douzième défaite de la saison. Bien entrées dans le match malgré la sortie rapide de Marion Laporte sur blessure, les Caennaises ont concédé l’ouverture du score à la demi-heure de jeu par Manon Ledins. Saint-Malo a doublé la mise au retour des vestiaires, sur un but de Margaux Leconte entaché d’un hors jeu aux dires des Normandes, et Caen n’a pu revenir. Jamais cette saison les Caennaises n’ont gagné après avoir été menées. Elles sont parvenues une seule fois à égaliser. « Le résultat est une légère déception car je pense qu'il y avait la possibilité de ramener un point de Saint-Malo, avance Julien Alvarez. Déception surtout du fait de la légère blessure de Marion Laporte qui, je suis persuadé, aurait fait la différence hier sans cela. Au-delà de ca, Angeline (Cappel) a très bien comblé cette sortie, car ce n'était facile. En enlevant cette petite déception, ces filles sont extraordinaires. Malgré le 1-0 puis le 2-0, elles ont réglé les problèmes par elles-mêmes sur le terrain et elles ont mis par la suite Saint-Malo en difficulté. Cette envie de vouloir mettre un but même à la 93' démontre l'état d'esprit qu'elles ont actuellement. Je me dois de les féliciter de cette mentalité. »

 

Finalement, la 18ème journée de D2 aura été un coup pour rien dans la lutte pour la place de barragiste que se livrent Caen et Lorient. Bien que battues 4-0 par La Roche sur Yon, prochain adversaire des Caennaises le dimanche 23 avril, les Lorientaises gardent l’avantage au goal average. Le calendrier prévoit désormais une longue coupure pour préparer au mieux le sprint final. Sur les quatre matchs restants à disputer, deux semblent à première vue hors de portée des Caennaises. Ce sont ceux programmés contre La Roche sur Yon et Arras les jours d’élection (23 avril et 7 mai). La Roche reste sur huit victoires et un match nul, tandis qu’Arras pointe au troisième rang du classement. Les Arrageoises comptent néanmoins parmi les attaques les moins prolifiques de D2, or Caen est connu pour sa solidité défensive. L’exploit semble plus réalisable que face à La Roche. Ensuite, les Caennaises termineront par deux matchs à gagner à tout prix, contre Reims à domicile le 14 mai, puis à Rouen deux semaines plus tard.  Reims est huitième, Rouen sixième, et les six points sont requis pour espérer passer devant Lorient. Les Bretonnes ont le même calendrier que Caen hormis lors de la dernière journée, qui les emmènera à Saint-Maur. « Je suis motivé et excité d’accompagner les filles dans ce qu'elles ont entrepris, souligne Julien Alvarez. À nous de bien les guider et de les accompagner dans leur maintien. »

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr