Football - R2. Un vent nouveau souffle sur Ifs

17 novembre 2017 Ecrit par 

Le printemps dernier a marqué la fin d'une ère à l'AS Ifs. Entraîneur historique de l'équipe première, Hervé Savaroc a été remercié à l'issue de la saison au profit de Kevin Leroux. Le jeune homme, 24 ans seulement, est porteur d'un nouveau projet. Après cinq matchs, Ifs est invaincu en Régional 2.

 

 

C'est un nouveau départ convaincant ! En grande difficulté financière, le club de l'agglomération caennaise avait fait le choix de se séparer de son entraîneur emblématique en fin de saison dernière. Hervé Savaroc, l'homme qui l'avait mené jusqu'en CFA 2, était remplacé par Kevin Leroux, coach de l'équipe réserve. Titulaire du BMF et d'une licence UEFA d'entraîneur, le jeune homme apporte un souffle nouveau dans un club dont les dernières saisons se sont révélées compliquées. Après avoir évité de peu la descente en Régional 3 la saison dernière, Ifs redresse la tête avec vigueur. L'élimination dès le deuxième tour de la Coupe de France, à Thury-Harcourt (D1), est de l'histoire ancienne. Depuis, les Ifois n'ont plus perdu en match officiel. En R2, ils pointent même à la troisième place du classement malgré un match de moins. La machine est relancée.

 

La clé de voûte de ce nouvel élan ? Le « projet ambitieux » porté par Kevin Leroux. Si l'AS Ifs se garde bien d'afficher des objectifs clairs en termes de performances comptables, le travail mis en œuvre est d'ores et déjà conséquent. Quatre séances d'entraînement sont au programme les semaines de match, et « 75 % des joueurs sont présents au moins trois fois sur quatre », selon les estimations de Jeff Girre. Pour le capitaine ifois, porteur du brassard depuis le milieu de la saison dernière, les conséquences s'en ressentent sur le plan du jeu. « Le coach a la volonté de créer une identité de jeu à Ifs. On apprend tous des choses. L'idée première est d'avoir des bases défensives solides. On cherche à être équilibrés dans le jeu, ce qui nous permet de concéder peu d'occasions. Offensivement, des automatismes se créent. On travaille des combinaisons. Cela commence à se ressentir, à l'image de nos derniers matchs amicaux et de la victoire 3-0 à Livarot le week-end dernier en Coupe de Normandie. »

 

Derby et test contre Mondeville

 

Meilleure défense du championnat avec seulement trois buts encaissés, attaque encore un peu pâlichonne (huit buts marqués), Ifs est troisième avec trois victoires et deux nuls. Les Ifois, bien aidés par « une grosse préparation », ont commencé par battre Argentan « avec la manière », dixit leur capitaine. Ils ont également réussi à se défaire de La Ferté-Macé (« 1-0 en ayant fait jeu égal ») et de Flers, dans un match parfaitement maîtrisé. Seuls Mézidon-Canon et Ouistreham, « la meilleure équipe contre qui on a joué jusqu'à présent », leur ont résisté. Le match face à Hérouville avait été interrompu en raison du brouillard, lui-même consécutif à une première longue coupure liée à un violent choc tête contre tête. Il sera à rejouer. Sur le podium, Ifs est à deux points de Potigny et cinq de l’AG Caen, leader aux six victoires en six matchs. « On sait que c’est une équipe très ambitieuse qui dispose de moyens très éloignés des nôtres. J’ai l’impression que notre poule de R2 est plus relevée que l’autre poule bas-normand. Cela donne des matchs intéressants chaque week-end. »

 

Dimanche (15h00), Ifs sera gâte en matière de match intéressant. Les Ifois auront rendez-vous chez l’équipe réserve de Mondeville, attendue en haut de tableau mais "seulement" septième après six journées. « C’est un derby et un match test parce que je pense qu’ils vont aligner une équipe hyper-compétitive, avance Jeff Girre. Il y aura quelques absences dommageables de notre côté, mais on a travaillé toute la semaine pour les mettre en difficulté. » À Ifs, l’appétit vient en mangeant et les efforts consentis ne demandent qu’à payer. Dans le sillage d’un coach, « acharné de travail et passionné », les Ifois ne veulent pas se contenter du minimum. « Quand tu t’entraînes trois ou quatre fois par semaine, c’est pour gagner le dimanche. » Mondeville et les autres sont prévenus ! 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr