Kévin Lecacheux (ASPTT Caen) : « Profiter de ce qui nous arrive »

30 novembre 2017 Ecrit par  Timothée Joly

L'ASPTT Caen est pour l'instant intraitable en R1 avec sept victoires et un nul en huit matchs. Plus que jamais leader, le club caennais compte sept points d'avance sur son dauphin au classement. Capitaine et homme fort de l'équipe, Kévin Lecacheux a accepté de répondre à nos questions. Entretien.

 

Sport à Caen (S.C.) : Kévin, peux-tu te présenter ?

Kévin Lecacheux (K.L.) : J'ai 29 ans et c'est ma cinquième année aux PTT de Caen. J'ai fait mes premiers pas dans le foot dans le 27 à Saint-Germain-la-Campagne. J'ai fait ma pré-formation à Lisieux avant de rejoindre Mondeville pour sept saisons. J'ai signé aux PTT qui étaient à l'époque en DSR après la descente en DH avec Mondeville.

 

S.C. : Cela fait pas mal d'années que tu côtoies le foot bas-normand donc peux-tu nous dire ce que tu penses du foot bas-normand en ce moment ?

K.L. : Globalement je pense que des clubs de la Manche comme Granville, Avranches ou Saint-Lô tirent le foot bas-normand vers le haut. Les résultats sont plutôt positifs en championnat avec des montées pour Granville et des bonnes saisons en National pour Avranches. Du côté du Calvados, un club comme Mondeville a un gros projet à long terme. Le foot régional a besoin de clubs présents au plus haut niveau donc c'est positif. On peut également remarquer avec la refonte des régions que les clubs bas-normands s'en sortent très bien. Certaines personnes disaient qu'il n'y avait pas un niveau très élevé en Basse-Normandie mais on voit qu'on rivalise parfaitement avec la Haute-Normandie.

 

S.C. : Votre parcours en R1 est pour l'instant quasi-parfait avec sept victoires et un match nul, peux-tu nous parler de votre début de saison ?

K.L. : C'est un début de saison un peu inattendu. On partait sur un tout nouveau projet donc on était un petit peu dans l'inconnu. Aujourd'hui les résultats sont plus que positifs mais il ne faut pas non plus se voir trop beau. Laurent Dufour (coach des PTT) le répète, on est une équipe très jeune qui découvre ce niveau. Maintenant, on ne va pas cracher sur ce qu'il nous arrive et sur ce qu'on fait. On est plutôt très bien et il faut savoir le dire. En tout cas ce serait mentir que de dire qu'on s'attendait à avoir d'aussi bons résultats aussi tôt dans la saison.

 

lecacheux mondeville 1617

 

S.C. : Ce week-end vous avez joué contre Bretteville-sur-Odon (victoire 1-0), peux-tu nous parler de ce match ?

K.L. : On savait qu'on allait affronter une équipe plutôt sur la défensive. Ils avaient un plan de jeu qu'on connaissait avant le match. On savait qu'ils allaient essayer de bloquer notre jeu mais on a réussi à faire une très bonne première mi-temps. Dans le contenu et dans l'utilisation du ballon c'était bien même si on n'a pas été efficaces. On a la chance de mener 1-0 à la mi-temps car on a complètement déjoué en seconde période. De notre côté on a déjoué mais Breteville a haussé son niveau de jeu. Il faut savoir accepter que des équipes nous mettent en difficulté. On a fait le dos rond, ce n'était pas notre meilleur match mais il faut savoir gagner les matchs 1-0 comme on le fait en ce moment. Cela fait six mois qu'on bosse très dur. Certains s’entraînent deux fois par jour. On n'a pas eu un seul week-end de repos avec la coupe de France donc ça commence à être dur physiquement et dans la tête. Chaque week-end il faut se remettre en question et en ce moment on gagne les matchs 1-0, ça suffit largement à notre bonheur.

 

S.C. : Tu as marqué des buts importants sur les derniers matchs, comment tu te sens sur ce début de saison ?

K.L. : J'ai un rôle plutôt important au sein de l'équipe. Je suis capitaine mais je suis aussi l'un des plus anciens donc j'ai un rôle dans l'encadrement des jeunes. J'ai la chance d'être bien dans ma vie personnelle et dans ma vie professionnelle et sportive. Cela me permet de faire un début de saison plus que correct par rapport aux années précédentes. Le fait de jouer en 6, c'est-à-dire un cran plus haut que les autres années, me permet de me projeter vers l'avant et d'avoir des occasions. C'est bien pour moi mais aussi pour l'équipe car elle a besoin que les anciens soient à leur meilleur niveau.

 

S.C. : Il paraît que tu as hésité à signer pour cette saison, qu'est-ce qui a fait que tu es encore là ?

K.L. : J'aime le foot tout simplement. C'est vrai que j'ai eu quelques contacts avec d'autres clubs dont Verson. J'ai hésité parce que mon petit frère joue là-bas donc je me disais que ce serait sympa d'y aller pour terminer. Mais j'aime trop les PTT, j'ai un rapport particulier avec Laurent Dufour. J'ai rempilé et je ne regrette pas du tout.

 

S.C. : Tu es capitaine des PTT, comment tu vois ce rôle de capitaine ? Pour toi qu'est-ce qu'un capitaine doit apporter sur le terrain et en dehors ?

K.L. : Le rôle de capitaine je l'aime comme il est car j'adore avoir des responsabilités. Je pense que la chose primordiale c'est l'exemplarité sur le terrain. Tu ne peux pas souhaiter donner des conseils et être un repère pour l'équipe si tu n'es pas exemplaire sur le terrain. Personnellement j'ai toujours ce côté grande gueule mais je pense qu'un bon capitaine se doit d'être exemplaire et qu'il se doit de trouver les mots justes au bon moment. Bien sûr il doit également être le relais du coach quand ça va bien mais aussi quand ça ne va pas.

 

lecacheux mos 1718

 

S.C.: On dit souvent que le capitaine doit être le messager du coach, qu'il doit transmettre auprès des joueurs ce que veut le coach. De ton côté, quelles sont tes relations avec Laurent Dufour ? Est-ce qu'il te demande des choses particulières ?

K.L. : Cela fait plus de 10 ans que je connais Laurent. Il m'a lancé en CFA2 donc on a un rapport particulier. Je sais la chance que j'ai de l'avoir comme coach. Je sais comment il fonctionne et il sait comment je fonctionne. Il m'a demandé en avant-saison de transmettre des choses au groupe, de transmettre des valeurs, mon vécu. C'est la seule chose qu'il m'a demandé. Il connaît son rôle, il sait où il veut aller. Cela m'arrive de ne pas être d'accord et on en discute. C'est un petit peu particulier de parler de lui car ça dépasse le cadre du foot.

 

S.C. : Ce week-end vous jouez à Cherbourg, comment tu vois ce match ?

K.L. : Personnellement c'est une équipe que je ne connais pas du tout. J'ai eu des échos comme quoi c'est une équipe qui joue au foot. Je suis un peu dans l'inconnu par rapport à ce match là mais on se concentre sur nous. On sait qu'il ne nous reste que deux matchs avant la trêve donc on ne veut pas gâcher notre très bon début de saison. On va se donner les moyens d'aller chercher un résultat positif là-bas. Il faut que le groupe prenne conscience que ce qu'on fait c'est bien. Avoir 7 points d'avance sur Vire ne nous donne pas le droit de dire qu'on va être champions ou qu'on va monter mais il ne faut pas rabaisser nos performances. Il faut surtout profiter de ce qu'il nous arrive. J'ai vécu des saisons compliquées à jouer le maintien donc je sais la chance qu'on a d'être en haut du classement.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr